daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 

Partagez
 

 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 213
Gallions : 115
Avatar : nicolaj coster-waldau.
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Original
Âge : l'auror déchu est âgé de quarante-six ans.
Sang : depuis quelques générations, son sang fut mêlé à celui des moldus, il est ainsi ce qu'on appelle un sang mêlé.
Profession : ancien auror jusqu'à ce que ces derniers ne soient supprimés au profit des rafleurs, il est aujourd'hui barman au sombral fou, un bar situé à londres.
Situation civile : marié, bien que la flamme semble éteinte.
Allégeance : membre de l'ordre du phénix depuis de longues années, il fait partie des conseillers d'hamish greengrass.
Particularité : animagus depuis une quinzaine d'années, il est capable de se transformer en un loup à la fourrure argentée, une cicatrice barre le côté gauche de sa tête.
Duncan McGonagall



Duncan McGonagall
confringo - sorcier
confringo - sorcier


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Lun 2 Avr - 19:25

Duncan Malcolm McGonagall
et dansent les ombres du monde

Nom : Un nom. Une fierté. Une histoire. McGonagall, patronyme résonant du son des cornemuses et du vent des Highlands. Celui d'une famille arborant son sang mêlé comme un étendard.

Prénom : Il se nomme Duncan,un prénom aux consonances rudes de son Ecosse natale, tandis qu'il porte en second prénom Malcolm, comme son père.

Date et lieu de naissance : Il est né en 1950, le 20 décembre , par un soir particulièrement glacial dans la ville de Fort William, au plein dans le coeur des Highlands d'Ecosse.

Nature du sang : Son sang est mêlé depuis des années, depuis que sa grand mère, Isobel Ross tomba amoureuse d'un moldu en la personne de Robert McGongall Senior.

Statut civil : Aux yeux de la loi, Duncan est marié, la réalité est plus complexe, le couple ne tenant plus qu'à un fil.

Profession : Durant de longues années, Duncan fut un auror particulièrement doué et reconnu, il a néanmoins du cesser cette activité lorsque ces derniers furent supprimés du ministère, lors de la prise de pouvoir du mage noir. Il a ensuite travaillé comme barman, d'abord dans un pub isolé en Ecosse puis dans le coeur du Londres sorcier, dans un établissement nommé le Sombral Fou. Mais cet établissement est plus une couverture qu'autre chose, car il est en réalité un éminent membre de l'Odre du Phoenix, ou il agit comme conseiller auprès d'Hamish Greengrass.

Particularité : Depuis plusieurs années, Duncan est un animagus, capable de se changer à volonté en un superbe loup à la fourrure argentée, reconnaissable à la cicatrice qui arbore le côté gauche de son museau, écho parfait à celle que l'homme arbore sur la joue gauche. Néanmoins, depuis la mort de son fils, Duncan peine à maitriser ce don. Il lui arrive ainsi de ne pas parvenir à se transformer.

Ancienne maison/école : Comme la plupart des sorciers nés au royaume uni, Duncan a fait ses études à Poudlard ou il fut réparti à Gryffondor à peine le choixpeau effleura son crâne. cela n'étonna pas le moins du monde sa famille, la plupart ayant été à Gryffondor également

Patronus : Son patronus représente un loup, mais depuis la mort de son fils il peine à en réaliser un.

Epouvantard : Son épouvantard représente son reflet, seul, titubant sous l'effet de l'alcool tandis que sa femme et sa fille le regardent avec mépris. Une représentation de son inéxorable chute.

Baguette Magique : L'ancien auror possède une baguette taillée dans le bois d'un acacia, imprégnée d'une plume de phénix et mesurant vingt-huit centimètres exactement.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège

cofringo

Questions générales

Que pensez vous des revenants ? Amertume. Lorsqu'il a entendu parlé des revenants, une seule pensée à traversé l'esprit de Duncan. Et si ? Et si cela pouvait lui rendre son fils. Et si cela pouvait lui permettre de réparer ce qui a été cassé ?  Et pourtant, malgré ses espoirs, il n'est pas revenu. Deception. Encore. Ainsi, il attend de voir, Duncan. Tentant de juguler son amertume pour comprendre ce phénomène, tentant d'y voir un espoir. Une force pour l'ordre. Un avenir pour ceux qui ont vu leur vie s'arrêter.  Mais surtout, il veut comprendre pourquoi eux et pas lui. Pourquoi Alistair n'est pas revenu à la vie.  

Que pensez-vous du régime de Voldemort ? Douleur. Voldemort. Un nom. Un homme. Un combat. Durant des années, il s'est battu, Duncan. Et il continue le combat. Pour lui, ce régime est une abomination. Une injustice. Il a grandi dans l'amour et le respect, lui le petit fils d'un moldu. Lui, le neveu de l'une des plus ferventes défenseuse de l'égalité. Il veut changer les choses. Se battre, pour offrir un monde meilleur à sa fille. Et il le fera, jusqu'à son dernier souffle. Après tout, ce combat n'est-il pas son unique tout ce qu'il lui reste ? Son unique espoir de ne pas sombrer. Il a voué sa vie à ce combat, Duncan. Tellemnt qu'il en a oublié ses enfants. Il fera tout pour cela ne soit pas vain.

Que pensez-vous du retour de Dumbledore ? Avez-vous peur d'une nouvelle guerre ? Espoir. Oh non il ne craint pas la guerre, Duncan. Il ne vit que pour elle, et par elle. Rien n'est plus important, désormais que de tout donner pour détruire ce régime de malheur. La guerre, elle n'a jamais vraiment cessé, quelque part. Tant que l'espoir était encore vivace, elle était encore là. Même durant ces quelques années où l'ordre s'est terré dans l'ombre, attendant son heure pour mieux renaitre de ses cendres. Quant au retour de Dumbledore, le Hérault de l'Ordre, pour Duncan cela représente une lumière dans ces ténèbres. Un fanal pour les guider vers la victoire. En Dumbledore, Duncan ne voit que l'espoir. L'espoir d'une victoire.


Le moldu derrière l'écran

Pseudo/prénom :  inkheart. / ophélie

Âge :  toujours vingt-cinq ans.

Pays : le pays de la baguette de pain, du fromage et du kouign amann.

Fréquence de connexion  : plus ou moins tous les jours, le rp seulement le w-e.

Avatar : ncw.

Inventé ou Scénario ? inventé.

Où avez-vous connu le forum ?  et bien en fait j'étais déjà inscrite sous le pseduo d'aurora prewett voilà quelques semaines, mais le personnage ne m'inspirant plus. mais vu que je voulais quand même rester j'ai décidé de ressortir de mes placards cet ancien personnage que je réservais pour un éventuel dc, pour le retranscrire dans ce contexte ... donc me revoilà avec quelques années  et quelques poils de plus  je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1307380348

Le mot de la fin :  KAWABUNGA.

Crédits :  les gifs viennent de tumblr, l'avatar c'est ABΔИDON on bazzart.


Dernière édition par Duncan McGonagall le Dim 8 Avr - 9:55, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 213
Gallions : 115
Avatar : nicolaj coster-waldau.
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Original
Âge : l'auror déchu est âgé de quarante-six ans.
Sang : depuis quelques générations, son sang fut mêlé à celui des moldus, il est ainsi ce qu'on appelle un sang mêlé.
Profession : ancien auror jusqu'à ce que ces derniers ne soient supprimés au profit des rafleurs, il est aujourd'hui barman au sombral fou, un bar situé à londres.
Situation civile : marié, bien que la flamme semble éteinte.
Allégeance : membre de l'ordre du phénix depuis de longues années, il fait partie des conseillers d'hamish greengrass.
Particularité : animagus depuis une quinzaine d'années, il est capable de se transformer en un loup à la fourrure argentée, une cicatrice barre le côté gauche de sa tête.
Duncan McGonagall



Duncan McGonagall
confringo - sorcier
confringo - sorcier


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Lun 2 Avr - 19:26

Requiem For a Dream
je veux te prendre au feu de mes tortures
je veux te faire comprendre tout ce que j'endure



fragment 1  remplis ma tête d'autres horizons, d'autres mots.
janvier 1969 + « Stupéfix. »  Une gerbe écarlate s’échappa de la baguette de Duncan, venant se projeter avec force comme un mannequin de bois écaillé siégeant au milieu de la chambre d’entrainement. « Stupéfix ! »  Un autre sort, plus rapide. Le mannequin qui oscille. Encore et encore, tandis que le sorcier lance un nouveau sortilège, puis un autre. « Stupéfix ! »  Un autre sortilège, hurlé. Toujours plus rapide. Une heure passe, puis deux, et trois. Le sorcier n’a pas bougé, enchainant les sorts de plus en plus vite. Mais ça, Duncan s'en fichait. Rien n'avait plus d'importance en cet instant que ce mannequin qui ondoyant au rythme des éclairs de lumière que lançait sa baguette. Il avait dix-neuf ans, et l'envie ardente d'un avenir auréolé de gloire. Dix-neuf ans, et une ambition dévorante. « Et bien beau-gosse, on oublie ses rendez-vous ? » Une voix de femme avait interrompu l’atmosphère de concentration, émanant d’une jolie blonde aux yeux verts et au sourire impertinent. « Une demi-heure de retard, tu exagères, non ? » « Je suis désolé, Morgana, je m'entrainais je n'ai pas vu le temps passer. » « Bien-sûr. Bon on y va ? J’aimerai arriver avant que Florian Fortarôme ferme ! » « Je te rejoins dehors dans cinq minutes, d’accord ? » Morgana acquiesça avant de sortir. Duncan suivit du regard la silhouette de la jeune femme avant de lancer un dernier regard vers le mannequin. Demain, il reprendrait. Encore et encore.

Envol.

fragment 2 retiens la nuit mon amour qu’elle devienne éternelle.
juin 1970 + Duncan et Morgana se trouvaient assis l’un contre l’autre, observant en silence le soleil couchant projeter ses lumières orangées sur les eaux calmes du Loch Ness. « C’est magnifique. » murmura Morgana, posant sa tête sur l’épaule de Duncan. « On dit qu’un monstre vit dans ce cas, tu le savais ? C’est une vieille légende moldue que mon grand-père racontait. » « Tu crois que c’est vrai ? » Un sourire se dessina sur les lèvres de Duncan. « Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir ! » Répondit-il en se levant, se saisissant de Morgana qu’il jucha au travers de son épaule comme un sac avant de se diriger vers le lac. « lâche moi Duncan ! » s’écria la jeune femme, frappant de ses poings le dos de Duncan. « Espèce d’idiot, arrête ! » « Tu me diras si c’est un calmar, comme à Poudlard ! » « Tu ne ferais pas ça à une femme enceinte ? » Duncan ne répondit pas de suite, avant de se stopper brutalement, déposant Morgana au sol. « Quoi ? » « Je comptais te le dire à la maison. Je suis enceinte, Duncan. » Duncan resta silencieux. Un enfant. Son enfant. Un flot d'émotions l'envahit soudainement, bonheur indescriptible qui s’insinuait dans son esprit en une vague d'émotions entrelacées. Il était heureux. Si heureux que c’était comme si son cœur allait exploser.

Bohneur.

fragment 3 tout le pouvoir d'être fort  et la sagesse d'être sage .
avril 1971 + Le loup s'avança doucement dans la ruelle humide, ses pattes n'esquissant pas le moindre son sur le pavé. Invisible. L'animal avait tous ses sens aux aguets. Guettant le moindre son. Son ouïe prodigieuse isola dans un premier temps les sons naturels de la ville endormie, souffle du vent entre les bâtisses ou encore le son feutré des pas des quelques badauds sur le bitume. Isoler ces sons sans interêt, puis les oublier. Entendre le reste. Un souffle saccadé. L'odeur rance du sang et de la sueur. Là, tout près. Perché sur un toit dominant une voie sans issue, à quelques pas. Les yeux fixés sur ses coéquipiers qui patrouillaient de l'autre côté de la rue. Comme l'avait prévu Duncan. Son piège fonctionnait à merveille. Doucement, l'animal s'approcha avant de stopper, poussant un léger jappement pour prévenir ses camarades embusqués. « Bon sang, le voilà ! » Jura l'un des aurors, en évitant la bête qui avait bondit sur lui. Quelques secondes de plus, et la créature aurait été sur lui. Un éclat écarlate déchira la nuit tandis que les sorciers commençaient à attaquer. Le loup contourna le combat, observant en silence les deux sorciers qui affrontaient un loup garou. Celui-ci attaquait avec violence, toutes griffes dehors, tentant de mordre ses adversaires avant d'esquisser un mouvement vers l'arrière. Le loup poussa un grognement sourd, comprenant qu'il s'apprêtait à fuir. N'hésitant pas, l'animal bondit, se jetant derrière son ennemi pour couper sa retraite. Pourtant, ce ne fut pas un loup qui se tenait devant le lycan, mais un homme. Duncan. « Incarcerem ! » Lança Duncan, profitant de la confusion de la bête. Aussitôt, des cordes jaillirent de la baguette pour lier les pattes et la gueule du loup garou. « Nous l'avons  ! » S'exclama son collègue. « En tout cas, je dois te féliciter petit. Sans toi et ce pouvoir de transformation nous n'aurions jamais réussi ! Et moi qui te prenais pour un fou de te lancer la dedans ! » « Merci. » « Viens, rentrons au ministère. Il faut fêter ça ! La gazette voudra surement une interview de toi, après ça. Quel coup bien mené !  » Un léger sourire se dessina sur lèvres de Duncan, tandis qu'un comité d'accueil fait d'applaudissements et de félicitations l'attendait au ministère. Il avait tout, l'auror au coeur de loup. La gloire. Le talent. L'amour.

Fierté.


fragment 4 on ne change pas, on met juste les costumes d'autres sur soi .
mars 1984 + « Bonjour, Duncan. » L'homme se tenait face à lui. Grand. Le visage taillé à la serpe. Des yeux d'un bleu pâle, aussi perçants que des lames de glace. Duncan fixa l'homme durant de longues minutes, debout derrière le bar de bois de l'établissement qu'il avait acheté quelques mois plus tôt, dans les environs d'Inverness. Un bar moldu, isolé dans la campagne Ecossaise. « Hamish Greengrass. » le salua Duncan, avant d'attirer d'un coup de baguette deux verres et une bouteille de whisky pur feu sur la bar. « Cela fait longtemps. Qu'est ce qui t'amène dans mon antre ? » demanda Duncan, alors que la bouteille servait toute seule deux verres. Hamish ne répondit pas de suite, se saississant du verre qui avait volé vers lui avant de trinquer avec l'ancien auror. « C'est un bel endroit, quoi q'un peu perdu. Cela te change de la chasse aux mangemorts, non ? » « Les aurors ne sont plus. Après tout qui a besoin de chasseurs de mages noirs, quand ce sont ces derniers qui tiennent les rênes ? » « Bien-sur. Tu es donc revenu dans ton Ecosse ? » « Oui. J'ai tenté, durant quelques temps de continuer à me battre. Mais cela devenait trop dangereux, pour Morgana et les enfants. J'ai préféré fuir, m'isoler dans ce trou perdu. Je n'avais pas vraiment le choix. » « Comme nous tous. » Hamish marqua une légère pause, prenant le temps de boire une gorgée de whisky. « Pourtant, tu n'es pas un simple aubergiste, Duncan. Tu ne me feras pas croire que ce masque te convient. Tu es un homme d'action. Le loup des aurors et la gloire de l'ordre. » Duncan soupira. Oui, il avait tout, autrefois. La gloire. L'admiration. La force. Mais ça, c'était avant. Avant la mort et du Hérault de l'Ordre. Avant la suprématie du mal. Avant. « L'ordre est en cendres, Hamish. » Un léger sourire se dessina sur les lèvres d'Hamish. « N'est-ce pas la particularité du phoenix, de pouvoir renaitre de ses cendres ? » Duncan fronça les sourcils. « Que veux-tu dire ? » « Ce régime. Il tue le monde magique à petit feu.  Poudlard qui ferme ses portes aux enfants de moldus, les sympathisants de la rebellion tués ... Nous ne pouvons laisser faire. Il reste un espoir, Duncan. Tant que l'étincelle de la rébellion continue à bruler dans les coeurs de ceux qui croient en l'espoir. Et moi je crois en cet espoir. Qu'en est-il de toi, vieux loup ? » « J'ai passé quinze ans de ma vie à combattre les Mages Noirs. Et presque autant à me battre pour l'Ordre du Phoenix. C'est ma raison d'être. Tant que l'espoir reste un tant soit peu vivace, je le referai. Sans hésiter. » « Sois le bienvenu dans l'Ordre du Phoenix, Duncan ».

Renaissance.

fragment 5 A force d´échanger nos silences, maintenant qu´on est face à face on se ressemble sang pour sang.
juillet 1988 + « Non, Alistair, il n'en est pas question. Tu n'intègreras pas l'Ordre. » « Mais ! » « Non. » Morgana et Alistair se fixaient. Leurs regards luisant d'une lueur de défi. Duncan observa son fils. Ils se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. Les même cheveux d'un blond foncé. Le même visage fin, aux yeux d'un bleu sombre soutenu. Il était son reflet, âgé de dix-sept ans. « Je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas intégrer l'ordre. » Morgana lança un regard vers son mari, luisant de colère. « Je te demande pardon ? » « Alistair est majeur, Ana. Laisse lui au moins le choix ! » « Bien-sur ! Et la vie de ton fils, cela ne t'importe donc pas ? » « Evidemment. Mais je crois aussi qu'il à le droit de se battre s'il le veut ! » Morgana se leva brusquement, faisant valdinguer les objets posés sur la table. « Tu es une tête brulée, Duncan. Je ne te laisserai pas entrainer notre fils dans tes combats. » « Il ne m'a pas entrainé, je veux en être ! » « Il est majeur Ana. Nous ne pouvons pas l'en empêcher. » « N'as tu pas un rôle important au sein d'ordre ? Ne peux-tu pas user de cette influence ? » « Je pourrais, mais je ne le ferais pas. » Morgana poussa un soupir résigné, avant de plonger son regard dans ce lui de son fils. « Tu as donc fait ton choix ? » « Oui, maman. » « Tu dois prendre conscience d'une chose, Alistair. Ce n'est pas une partir de plaisir. Ce sera dangereux, très dangereux. Tu pourrais être blessé, tué même. C'est un combat pour rendre à notre monde la justice qu'il a connu » « Je le sais, maman. Mais mon choix est fait. » Il marqua une légère pause. « Après tout, j'ai ça dans le sang. » Déclara-il, en quittant la pièce, laissant ses parents dans un silence pesant.

Déchirure.

fragment 6 les mots ne sèchent pas les pleurs, les mots ne réparent pas les cœurs.
janvier 1995 + Tout n'était que silence. Tout n'était que douleur. Un bar au coeur du Londres Sorcier. Une silhouette avachie à l'une des tables. Toutes lumières éteintes si ce n'était une bougie qui flambait, éclairant faiblement la pièce d'une lumière blafarde. Duncan se tenait là, presque avachi sur l'une des tables. Seul. Seul avec sa douleur. Ce genre de douleur, celle qui embrase tout. Qui prend aux entrailles, au coeur, au ventre. A la moindre parcelle de l'être. La douleur, dans sa forme la plus pure et la plus violente. Tout n'était que silence. Le bar vide. Le crépitement lent de la bougie. Le bruit d'une bouteille qui se vidait peu à peu, mêlé au son clair du verre qui claquait sur une table de bois. Duncan se tenait seul au milieu du bar qu'il avait acquis voilà deux ans. Seul, avec sa douleur. « Papa ? Tu vas bien ?» Une voix, comme sortie d'outre tombe. Brisée à force d'avoir pleuré. Eryn. Sa fille, qui se tenait dans l'embrasure de la porte menant à l'étage. « Je vais bien. Tu peux remonter te coucher. » La jeune fille hésita, puis sursauta en sentant les mains de sa mère se poser ses épaules. « Vas te coucher, chérie. Essaye de dormir.» Une voix, douce. Posée. Morgana. La sorcière déposa un léger baiser sur le front de sa fille, puis approcha doucement de Duncan, venant s'assoir face à lui. Un instant, elle observa son époux avant de prendre la parole d'une voix douce. « Toi aussi, tu devrais aller te coucher » « Ne t'inquiètes pas pour moi, Morgana. Je vais bien. » Une voix rauque. Brisée. « Nous avons enterré notre fils aujourd'hui, Duncan. Tu ne vas pas bien. » Duncan ferma les yeux. Nous avons enterré notre fils aujourd'hui.  L'entendre dire était aussi douloureux que des lames enfoncées dans sa poitrine. «  Je vais bien. » « Ce n'était pas de ta faute, Duncan. Il y a toujours un risque, à chaque opération. Personne n'aurait pu prévoir qu'il y aurait des blessés ... ou des morts. » Elle marqua une légère pause, fermant les yeux pour juguler les larmes qui montaient. « Nous le savons, quand nous nous engageons dans l'ordre. Alistair le savait. Tu le sais, mieux que quiconque. » Duncan ne répondit pas. Les yeux mis clos, les doigts si serrés sur son verre que ses phalanges étaient livides. Un long moment, Morgana resta là. Sans un mot. Puis elle se leva, brisant le silence. « Nous surmonteront ça, Duncan. Tu dois le surmonter. Pour moi. Pour Eryn. Pour l'Ordre. » Duncan n'avait pas bougé. Après tout, on ne bouge pas, quand on est mort. Une part de lui était morte. Envolée. Brisée.

Mort.

fragment 7 alors, vite, je tombe comme un oiseau voleur touché là  en plein cœur.
novembre 1995 + Silence. Un silence lourd régnait dans la pièce. Écrasant. Harassant. Duncan était installé à son bar, les yeux dans le vague. Dehors, Londres était animée, deux chats se battaient en feulant bruyamment tandis qu'un couple traversait la rue en courant, se protégeant de la pluie avec un journal humide. Mais ça, il ne le voyait pas. Il ne regardait pas. Ne sentait rien d'autre que le contact frais du verre entre ses doigts, et la saveur ambrée du whisky pur feu dans son palais, même l'odeur de la cigarette qu'il avait à la main lui semblait lointaine, étrangère. Duncan poussa un soupir rauque, avalant une nouvelle rasade de whisky en silence. Soudain, le bruits de pas frénétiques dans l'escalier retentirent et Eryn descendit, tenant d'une main son sac à dos, de l'autre une valise. « Où vas-tu avec ça ? » Sa voix était rauque, enrouée par l'alcool et la fumée. Enrouée par la vie. Eryn ne répondit pas tout de suite, prenant le temps de poser ses affaires au pied de l'escalier et de lacer ses chaussures « Je pars, je vais m'installer quelque part dans Londres ou au chemin de traverse, n'importe ou mais pas ici. » Duncan ne répondit pas de suite, poussant un bref soupir, passant la mai, dans ses cheveux avant de s'allumer une nouvelle cigarette d'un geste tremblant. « Tu veux que je t'emmène ? » « Non. J'ai qu'une envie c'est quitter ce bar de malheur et ne plus avoir affaire avec toi. » Aucune émotion ne passa sur le visage marqué du vieil auror. Avec le temps, Duncan avait appris à ne plus rien montrer de ses sentiments, ne plus se dévoiler. Maitriser la moindre parcelle d'émotions, comme un automate. Eryn lança un bref regard vers le verre vide posé sur la table en face de son père avant de quitter la pièce en claquant la porte derrière elle. Duncan resta un instant immobile, les yeux braqués vers la porte d'un air hagard avant de se servir un nouveau verre qu'il but d'une traite, savourant le liquide descendre dans sa gorge, engourdissant peu à peu ses sens et ses émotions. Il voulait juste oublier. Ne rien se rappeler. Ne rien ressentir. Juste oublier. « Je suis désolé ... »  murmura-il pour lui même, pour le silence de la pièce morte. Le sorcier poussa un soupir rauque, son regard se posant sur une photographie posée derrière le bar. Une image animée représentant lui même, entouré de son épouse, deux enfants aux sourires joyeux tandis qu'il se changeait en loup pour les faire rire. Un simple reflet, souvenir d'un autrefois parti en fumée. Un autrefois ou il était Duncan McGonagall. Une légende. Renommé et aimé. Un autrefois qu'il avait brisé de ses mains, aveuglé par l'ambition. Aveuglé par la determination. Un léger rire s'échappa des lèvres de Duncan tandis qu'il se servit un nouveau verre, ses gestes devenant si tremblants qu'il renversa du whisky un peu partout sur la table. Oh, comme il était beau, Duncan McGonagall. Le lieutenant de l'Ordre. La gloire d'un autre temps. Une gloire passée. Que lui restait-il, désormais ? Son fils était mort. Sa fille était partie. Son couple ne tenait plus qu'à un fil. Même son don d'animagus lui échappait. Il ne contrôlait rien. Il n'avait plus rien, si ce n'était l'Ordre ou il se donnait à coeur perdu. Comme s'il s'agissait de son dernier espoir de redemption. Une nouvelle gorgée. Pour oublier.

Chute.   


Dernière édition par Duncan McGonagall le Dim 8 Avr - 9:56, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Tumblr_p7hu4xFJzm1ug9vaqo8_400
Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Maebh Rosier



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Lun 2 Avr - 19:42

J'adore le combo choix de pseudo et d'avatar en tout cas ! je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 3012312062 Tu sais où nous trouver à la moindre question, j'ai hâte d'en découvrir plus sur ce que tu nous réserves avec Duncan, le petit peu que tu m'en as dit par MP m'a mis l'eau à la bouche je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2152018307 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1357707062

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit
Messages : 180
Gallions : 104
Avatar : Sofia Boutella.
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1hIAtDkn_o
Âge : TRENTE-ET-UN-ANS ; elle effeuille les années sans s'en rendre compte, depuis sa naissance à Londres (01/01/1965).
Sang : PUR ;Perfection assourdissante. La famille qui grandit, s’allie et prospère, tout en conservant cette précieuse immaculée.
Profession : ÉLEVEUSE DE DRAGONS ; travaillant aujourd'hui à prendre soin de ceux vivant dans les sous-sol de Gringotts qui lui obéissent au doigt et à l’œil.
Situation civile : FIANCÉE ; la bague au doigt passée par celui qui est devenu son meilleur ami. Relation compliquée mais essentielle qu'elle entretient avec Adrastos Lestrange.
Allégeance : VOLDEMORT, elle est marquée depuis sa sortie de Poudlard.
Particularité : INTERROGATRICE ; la section de renseignement la compte parmi ses membres depuis plusieurs années déjà. .

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Zahra Shafiq



Zahra Shafiq
morsmordre - sorcier
morsmordre - sorcier


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Lun 2 Avr - 22:21

Re-Bienvenue parmi nous alors je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 3694140720
Très bon choix d'avatar en tous cas, j'ai hâte d'en découvrir plus je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 3104475824

_________________


Cold, torn, and pulled apart
Like wildfire ☽ You think you know all about it then it seems you are wrong, She hit it out of the park before it'd even begun, I needed sunshine in the darkness burning out, Well now I know that I'm the fuel and she's the spark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t756-zahra-wildfire
Anonymous


Invité
Invité


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Lun 2 Avr - 22:49

Eh bah, ce que je viens d'apprendre de Duncan me fait dire : RÉSERVE MOI UN LIEN. je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2976721377 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2976721377 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2976721377
Rebienvenue, on est ravies de voir que tu restes par ici, surtout avec un personnage pareil. je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 4002819895 Bon courage pour la rédaction de ta fiche. je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2027094418
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 213
Gallions : 115
Avatar : nicolaj coster-waldau.
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Original
Âge : l'auror déchu est âgé de quarante-six ans.
Sang : depuis quelques générations, son sang fut mêlé à celui des moldus, il est ainsi ce qu'on appelle un sang mêlé.
Profession : ancien auror jusqu'à ce que ces derniers ne soient supprimés au profit des rafleurs, il est aujourd'hui barman au sombral fou, un bar situé à londres.
Situation civile : marié, bien que la flamme semble éteinte.
Allégeance : membre de l'ordre du phénix depuis de longues années, il fait partie des conseillers d'hamish greengrass.
Particularité : animagus depuis une quinzaine d'années, il est capable de se transformer en un loup à la fourrure argentée, une cicatrice barre le côté gauche de sa tête.
Duncan McGonagall



Duncan McGonagall
confringo - sorcier
confringo - sorcier


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Mar 3 Avr - 0:23

Et bah re-merci à tous. je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1307380348 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1307380348

@Moros Grimblehawk Avec plaisir pour le lien !

_________________
lone wolf ✻ graver l'écorce jusqu'à saigner, clouer les portes, s'emprisonner. vivre des songes à trop veiller, prier des ombres et tant marcher. j'ai beau me dire qu'il faut du temps, j'ai beau l'écrire si noir sur blanc. quoi que je fasse, où que je sois, rien ne t'efface : je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1183
Gallions : 453
Avatar : Iwan Rheon.
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1hIAtDkn_o
Âge : 28 ANS, qu'il vit, 3 ans qu'il survit. Ses jours sont limités, et il s'assure de ne pas perdre le compte. (24.03.1968)
Sang : PUR, il ne pourrait en être autrement. C'est la pureté qui se doit de reigner, la pureté qui se doit de vaincre.
Profession : BRISEUR DE SORTS, perdu au sein du commerce familial, il se laisse porter par le danger, par les découvertes, par la magie. BOURREAU, on se rend utile, on aide le Seigneur, on part à la recherche de nouveaux moyen de tuer, souriant.
Situation civile : FIANCÉ, promis à sa meilleure amie, promis à celle qui lui a sauvé la vie. Relation silencieusement ouverte, relation silencieusement libre. Ils vont aimer autrui avant de revenir s'aimer l'un l'autre.
Allégeance : VOLDEMORT, le grand. Et pourtant, le serpent marqué doute. Il doute parce que le Lord ne veut plus de lui. Il doute parce qu'autrui s'est appliqué à laisser des doutres naître au sein de l'esprit brisé. Il doute parce qu'il est presque AVERY.
Particularité : SÉROPOSITIF, il sait que la mort l'attend, patiente.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Adrastos Lestrange



Adrastos Lestrange
for blood destroys life
for blood destroys life


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Mer 4 Avr - 13:58

McGo en confringo je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1220396321
Je suis ready pour cette fiche oui oui, avance-la donc je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2152018307

Rebienvenue chez toi ma belle, tu sais comment nous trouver si tu as la moindre question ! je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2027094418
Et je me réserve obligé un lien avec Xolani, j'y réfléchis already je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2976721377

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t56-adrastos#146
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Tumblr_p7hu4xFJzm1ug9vaqo8_400
Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Maebh Rosier



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Dim 8 Avr - 21:59

Félicitations !
Bienvenu.e sur CM !


Ce qu'on a pensé de ta fiche
C'est une bien jolie fiche que tu nous a faite là  je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 3826086300 J'aime beaucoup Duncan, la façon dont la vie et ses choix ont petit à petit brisés sa famille, c'est super intéressant et ça promet de belles évolutions en RP !
Et maintenant ?
Maintenant que ton personnage est officiellement validé, il ne te reste plus que quelques petites étapes avant de pouvoir commencer le jeu sur le forum ! Tout d'abord, il faut venir recenser ton personnage dans les registres (+). Tu peux également ensuite créer ta fiche de liens afin de pouvoir trouver toutes sortes de relations toutes plus dingues les unes que les autres à ton personnage (+).

Une fois que tu commence à RP, n'oublie pas recenser ton premier RP de chaque mois (+). Au fil de ton temps sur le forum, n'oublie pas de garder en tête le système de gallions (+) qui te permettra d'obtenir des récompenses et d'offrir un avantage à ton camp.

Si tu fondes l'une des familles de sang-purs libres à la création il est obligatoire de créer ta fiche de famille (+). Tu peux également le faire si tu désires fonder ta propre famille de sang-mêlé, mais cette étape n'est obligatoire que dans le cas des 5 familles de sang-pur dont l'histoire est laissée libre.

Quelques petites étapes toutes simples donc ! Et la dernière, la plus importante de toutes : HAVE FUN.

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit
Messages : 213
Gallions : 115
Avatar : nicolaj coster-waldau.
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Original
Âge : l'auror déchu est âgé de quarante-six ans.
Sang : depuis quelques générations, son sang fut mêlé à celui des moldus, il est ainsi ce qu'on appelle un sang mêlé.
Profession : ancien auror jusqu'à ce que ces derniers ne soient supprimés au profit des rafleurs, il est aujourd'hui barman au sombral fou, un bar situé à londres.
Situation civile : marié, bien que la flamme semble éteinte.
Allégeance : membre de l'ordre du phénix depuis de longues années, il fait partie des conseillers d'hamish greengrass.
Particularité : animagus depuis une quinzaine d'années, il est capable de se transformer en un loup à la fourrure argentée, une cicatrice barre le côté gauche de sa tête.
Duncan McGonagall



Duncan McGonagall
confringo - sorcier
confringo - sorcier


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Dim 8 Avr - 22:09

Merciiiii. je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2027094418 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 2027094418

_________________
lone wolf ✻ graver l'écorce jusqu'à saigner, clouer les portes, s'emprisonner. vivre des songes à trop veiller, prier des ombres et tant marcher. j'ai beau me dire qu'il faut du temps, j'ai beau l'écrire si noir sur blanc. quoi que je fasse, où que je sois, rien ne t'efface : je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 369
Gallions : 338
Avatar : Jamie Dornan
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Tumblr_ov2nu1UkSL1w8hozzo1_500
Âge : 35 ans
Sang : Sang-mêlé
Profession : Éleveur de dragons, ces créatures l'ont toujours fasciné depuis son plus jeune âge. Il travailla dur à Poudlard pour avoir les moyennes suffisantes afin de pouvoir se lancer ensuite dans la suite logique de ses études en Roumanie afin de pouvoir exercer cette dangereuse profession avec les plus beaux reptiles jamais créé par Mère nature.
Situation civile : Le coeur de Kenya est déchiré par la disparition de son âme soeur. Seul, il se perd dans le travail et évite le plus possible toute personne entreprenante.
Allégeance : A l'Ordre, sans contexte. Il ne sera cependant pas rare de le voir bien parler de Tom Jedusor, sous le surnom qu'utilise ses adeptes bien sûr, afin de se faire bien voir et de pouvoir se faufiler dans leurs rangs. Oui, Monsieur est un espion !
Particularité : A voir

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Kenya Wilde



Kenya Wilde
confringo - sorcier
confringo - sorcier


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   Ven 4 Mai - 16:03

25'000 ans en retard je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1931846439

Bienvenue parmi nous je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 3860316365 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 3860316365 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 3860316365

Super personnage intéressant je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1339949078 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1339949078 je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1339949078

Hâte de me plonger dans tes RPs je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) 1576576712
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan) Empty
Message
Sujet: Re: je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
je ne pensais pas qu'on puisse autant s'amuser autour d'une tombe (duncan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne pensais pas
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Penny △ Quitte à être un ours, autant être un grizzly.
» “Jouer la sécurité est le choix le plus risqué que l’on puisse faire.” - Andrew-James "Barbie" Barbara
» (lexi) je courrais toujours pour aller partout, mais je ne pensais pas pour autant que ça allait me mener quelque part.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO :: Fiches terminées-
Sauter vers: