daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 


Partagez | 
 

 Indigo - Anger and spite make us blind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 252
Gallions : 228
Avatar : Cody Christian

Âge : 20 ans / 23 Janvier 1962
Sang : Sang mêlé
Profession : Sans profession mais en recherche, avant sa mort avait commencé un apprentissage pour devenir Briseur de Sort
Situation civile : Célibataire
Allégeance : Mangemort, marqué quelques temps après son retour il suit aveuglément le nouveau régime
Particularité : Revenant, mort durant l'été 1981 /Métamorphomage un peu détraqué
avatar



Indigo Parkinson
morsmordre - revenant
morsmordre - revenant


Message
Sujet: Indigo - Anger and spite make us blind   Dim 29 Avr - 16:40

Indigo Parkinson
You'll not be punished for your anger.
You'll be punished by your anger.

Nom : Parkinson, un nom auquel il tient et qu'il essaie de porter le plus fièrement possible. Malgré les rumeurs la mettant du côté des Mangemorts, la famille Parkinson a toujours fait en sorte de rester neutre quand la guerre faisait rage. Désormais, elle a des membres au ministère et personne ne sait réellement s'ils ont donné leur allégeance au régime, où s'ils continuent de faire cavalier seul.

Prénom :  Indigo, un prénom étrange mais qui s'explique pourtant très facilement. Sa naissance a été une surprise puisque sa mère, victime d'un déni de grossesse, n'a su qu'au tout dernier moment qu'elle s'apprêtait à offrir un héritier à son mari. Quand il fut né, dans la panique la plus totale, mari et femme se rendirent compte qu'ils n'avaient aucun prénom pour ce nouveau sorcier. Plusieurs jours passèrent ainsi entre hésitation et incrédulité quand l'incroyable se produisit, les cheveux de l'enfant virant a un très joli indigo dans un cri joyeux. Très portée sur le destin et la prédestination, Maria Parkinson décréta que l'enfant se nommerait ainsi et Indigo fut baptisé.

Date et lieu de naissance : Londres, le 23 Janvier 1962.

Nature du sang : Sang-mêlé. Il n'a jamais grandement prêté l'attention au sang, malgré certaine tendance de sa famille qui prône la pureté et aimerait certainement que leur sang atteigne ce stade. Ce sont ces tendances qui ont apporté les foudres de certains sur lui, associées au fait que beaucoup des membres de sa famille soient entrés en politique et aient pris des décisions un peu trop troubles cela faisait de lui, à leurs yeux, certainement un Mangemort en devenir. Il le porte désormais autant comme un fardeau que comme une fierté.

Statut civil : Célibataire

Profession : Il cherche un travail au sein de la société magique. Cependant, une des premières choses qu'il a faite une fois de retour parmi les vivants a été de briser son ancienne neutralité. Il est désormais un partisan marqué.
Avant sa mort il avait trouvé un maître pour apprendre tout ce qu'il y avait à savoir sur les Briseurs de Sort. Désormais le rêve semble lointain et il ne sait pas quoi faire.

Particularité : Revenant, mort durant l'été 1981 alors qu'il avait 19 ans.// Metamorphomage

Ancienne maison/école : Il a étudié a Poudlard, dans la maison Serpentard.

Patronus : Son patronus est un renard polaire.

Epouvantard : Avant sa mort, Indigo avait honte de son épouvantard, c'était quelque chose de particulièrement ridicule à son avis : A chaque fois qu'il se retrouvait devant la créature, elle se transformait en un nuage duquel de nombreux éclairs s'échappaient, représentant parfaitement sa peur de l'orage.
Si aujourd’hui cette peur est toujours présente, elle est désormais supplantée par la vision de sa petite sœur, le regard accusateur, qui lui demande pourquoi lui avait eu droit à une seconde chance, alors que elle, elle demeurait morte, au fond du trou dans lequel elle avait été enterrée.

Baguette Magique : Sa première baguette a été brûlée le jour de son enterrement, comme la tradition familiale le souhaitait. La baguette qu'il a dû racheter une fois de retour parmi les vivants est bien différente de celle avec qui il a initialement appris la magie : En bois d'Aubépine ; qui s'accorde avec les natures conflictuelles et /ou traversant des périodes difficiles ; trente trois centimètre et demi, rigide. Nul besoin de dire qu'il a bien du mal à en tirer quoique ce soit de correct, pour le moment.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Morsmordre

Questions générales

Que pensez vous des revenants ? Question compliquée puisqu'il en est lui-même un. Cependant, il a très mal vécu son propre retour, une question – évidente – qu'il s'est posé et qu'il se pose toujours un an après est : Pourquoi moi? Si on lui avait demandé son avis il aurait préféré resté mort, son retour n'ayant jusque la rimé qu'avec amertume et déception. Il se montre jaloux de ceux réussissant à reprendre leur vie en main et, de manière générale, les mots qu'il a envers les Revenants ne sont pas agréables. Il cherche encore la raison de ce retour de masse, pour lui un tel événement veut forcément dire qu'ils doivent accomplir quelque chose, n'importe quoi pour le justifier. Ne rien trouver le rend fou, lui faisant considérer un peu plus qu'il n'a pas sa place ici, qu'il ne l'a plus.

Que pensez-vous du régime de Voldemort ? Avant sa mort il aurait sans doute pesé sa réponse soigneusement, la neutralité étant ce dans quoi il baignait jusque là. Mais il est mort avant la fin de la guerre, assassiné par des membres de l'Ordre où se prétendant appartenir à l'ordre. Sous prétexte que son sang était pur, que sa famille agissait de manière louche, il faisait un parfait suspect pour ce qui était de porter la marque ou soutenir discrètement les agissements du Lord. Coincé dans un recoin sombre avec sa jeune sœur, c'est, après les nombreuses questions et bousculades hargneuses, le dernier endroit dont il se souvient. C'est également le premier endroit qu'il a revu, après ce qui semblait être simplement quelques secondes mais qui furent en réalité 14 années. Il se souvient de sa tentative pour fuir en protégeant sa sœur, il se souvient des sorts échangés, de celui qui l'a frappé, puis de la mort qui a suivi. Et la vie, à nouveau. Avec cette colère, cette rancoeur. Cette fureur et cette sensation amère d'injustice. Il était le seul a être revenu – alors qu'il était persuadé que sa sœur était morte avec lui, à cet endroit – et il offrit aux Mangemorts, en même temps que sa loyauté aveugle, une liste de nom de membres de l'Ordre dont il avait connaissance à l'époque ; et ce grâce à son amitié avec l'une de ses membres ; et qu'il n'hésita pas à vendre pour nourrir sa colère. Désormais, il soutient le régime du Lord, guidé par la vengeance et la colère plus que par une réelle réflexion. Ce qu'il pense du régime de Voldemort est en réalité plus que flou, il se contente d'obéir et tant qu'il ne réussira pas à retrouver un peu qui il est réellement, cela ne changera pas.
 
Que pensez-vous du retour de Dumbledore ? Avez-vous peur d'une nouvelle guerre ? Il ne sait pas quoi penser du retour de Dumbledore, pour être sincère. Quand il est mort Dumbledore était toujours en vie, et quand il a été déclaré vivant à nouveau, Indigo était déjà bien trop embrigadé dans les rouages des Mangemorts pour y réfléchir réellement. Il se souvient l'avoir beaucoup admiré il y a encore – pour lui – peu de temps. Il se souvient aussi s'être senti... Trahi, quelque part, puisque pour lui le Sorcier était le symbole de la lumière, de la droiture. Des combats loyaux et noble, et non pas des situations comme celle qui a mené à sa mort.
La guerre, quant à elle, il l'attend presque impatiemment, comme si elle pouvait lui permettre de se venger totalement.


Le moldu derrière l'écran

Pseudo/prénom :  Reon

Âge : 25 ans

Pays : France

Fréquence de connexion  : Un peu tous les soirs pas réellement la journée. Je vais essayer de RP régulièrement aussi mais ça sera plus sûrement le week-end pour ça.  

Avatar :  Cody Christian

Inventé ou Scénario ? Inventé

Où avez-vous connu le forum ? Je l'ai connu en projet il y a quelques temps maintenant, et une amie m'en a reparlé récemment    A ma grande joie d'ailleurs

Le mot de la fin : J'ai vraiment hâte de RP parmi vous, j'aime beaucoup le contexte et tout ce qui peut se développer avec ça ** 

Crédits :  H0neyy pour l'avatar utilisé dans la fiche.


Dernière édition par Indigo Parkinson le Jeu 3 Mai - 23:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t996-indigo-anger-and-spite-
Messages : 252
Gallions : 228
Avatar : Cody Christian

Âge : 20 ans / 23 Janvier 1962
Sang : Sang mêlé
Profession : Sans profession mais en recherche, avant sa mort avait commencé un apprentissage pour devenir Briseur de Sort
Situation civile : Célibataire
Allégeance : Mangemort, marqué quelques temps après son retour il suit aveuglément le nouveau régime
Particularité : Revenant, mort durant l'été 1981 /Métamorphomage un peu détraqué
avatar



Indigo Parkinson
morsmordre - revenant
morsmordre - revenant


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Dim 29 Avr - 16:40

Cistem Aperio
It was the living who ignored the strange and wonderful, because life was too full of the boring and mundane.


Bureau du Médicomage, Hôpital Sainte Mangouste.

« Bien Monsieur... Parkinson, savez-vous pourquoi vous êtes ici ? »
Le jeune homme ainsi interpellé releva le regard auparavant scotché sur ses mains ; où il pouvait voir avec une fascination écœurée la couleur de sa peau se modifier, subtilement certes mais lui pouvait le voir ; pour le poser sur le sorcier face à lui. Il le scanna d'un rapide coup d’œil – au moins une capacité acquise à force de manipuler son don et qui n'était pas parti en vrille – et un sourire crispé releva le coin de ses lèvres. Cela faisait plusieurs mois depuis son... Retour, et il avait plus ou moins assimilé l'âge qu'il aurait dû avoir s'il n'était pas... Parti. Il aurait dû être plus vieux que ce médicomage qui accusait à peine une petite trentaine d'année, c'était... Est-ce que c'était perturbant ? Il n'en n'était même pas sûr. Après tout, les quatorze année qu'il avait raté, il ne les avait pas vu passer. Pour lui, c'était plus comme s'il avait eu une courte absence, une poignée de seconde et pouf il était de retour comme s'il n'était jamais parti. Mais c'était juste pour lui, bien sûr. Pendant ce temps, le monde avait continué de tourner et tellement de choses s'étaient déroulées durant quatorze ans...
« Monsieur Parkinson ? »
Ses yeux papillonnèrent rapidement, il se reconcentra sur l'instant présent et sa mâchoire se crispa quand il décrypta l'air... Bienveillant et se voulant rassurant du praticien. Il ne put manquer le trouble qui passa sur son visage tout de suite après et un simple coup d’œil dans le reflet que lui renvoyait une fenêtre sur le côté l'informa que ses yeux avait pris une charmante teinte rougeâtre. Ha. Oui, ça avait tendance à perturber ses interlocuteurs. Il força ses poings à se détendre sur ses genoux et ses épaules à se relaxer, ne pouvant qu'espérer que le changement de couleur s’atténuerait.  

« Parce que c'était soit vous voir vous, soit m'exposer à une peine d'intérêt général ? » Proposa-t-il, son regard s'écarquillant légèrement dans une fausse innocence bien moins convaincante que ce qu'il était capable de faire avant sa... Avant. Certainement parce que le regard rougeoyant était toujours là. Et peut-être aussi parce que son corps était toujours tendu par l'agacement et cette colère qui ne semblait jamais le quitter. Il semblait perpétuellement en colère et ça, par contre, c'était perturbant pour lui qui, auparavant, était beaucoup plus du genre blagueur, moqueur. Un plaisantin qui avait l'art et la manière de disparaître quand le vent soufflait dans le mauvais sens. Il ne comptait plus le nombre de ses camarades qui avaient pris à sa place parce qu'il avait su quand disparaître du radar et pas eux. Un caractère instable, certes, mais plus dans le sens où il était incapable de tenir en place et passait du coq à l'âne tant en matière de sujet d'attention que d'humeur. Un soupir retentit dans la pièce et il perçu sans trop de mal l'étincelle d'agacement dans le regard de son vis-à-vis. Ça eut le mérite de lui tirer un reniflement moqueur : Au moins, il parvenait toujours autant à agacer ses interlocuteurs, c'était toujours ça de pris. Les personnes qui ne l'appréciaient pas, à l'époque, disaient de lui qu'il avait une personnalité irritante, quoique ça ait jamais pu vouloir dire. « Vous êtes ici parce que vous avez eu des propos... Dégradants, envers certains sorciers qui ont pourtant la même condition que vous, propos qui ont dégénéré en insulte puis en tentative d'agression de votre part. » Cette fois il tiqua un peu plus franchement et remua nerveusement sur sa chaise, son regard effleurant le bois brun de sa baguette posée sur le bureau. Si ça n'avait été qu'une simple tentative, c'était tout simplement parce que sa baguette n'avait pas... Exactement obéit à ses ordres. Tout le contraire, en réalité, et cette simple pensée ne fit qu'alimenter le feu ininterrompu de frustration qui courrait dans ses veines. Sa propre magie... Un simple experlliarmus qui l'avait éjecté lui au lieu de son adversaire...
Il força ses prunelles à s'arrêter sur un point fixe et entreprit de compter les nœuds du bois qu'il pouvait apercevoir, une des nombreuses techniques qu'il avait apprise plus jeune et qu'il utilisait à la base quand il partait un peu trop dans tous les sens, pour se recentrer. Mais ça ne fonctionnait plus et la voix de l'autre homme crissa à nouveau à ses oreilles, le déconcentrant et crispant un peu plus ses muscles. « Suite à cet incident et en raison de vos antécédents tout au long de l'année écoulée, le juge à décidé de vous donner le choix. Consulter un professionnel ou rendre service à la communauté. Vous avez choisi, monsieur Parkinson. N'oubliez pas que si une nouvelle plainte est déposée contre vous, vous n'aurez plus cette possibilité. » Il se contenta de lui renvoyer un regard plat qui pouvait tout aussi bien vouloir dire Dis moi quelque chose que je ne sais pas. que J'ai actuellement envie de hurler mais je me contiens du mieux que je peux.

Nouveau coup d'oeil agacé, puis, « Très bien, puisque vous n'êtes pas décidé à vous exprimer, je pose les questions. Racontez moi les derniers instants avant votre mort. » Cette fois ci, sa respiration se bloqua et il fut presque certain de s'être abimé un muscle tellement il s'était tendu. Okay, d'accord, agacer son psy n'avait pas été son idée la plus brillante mais... Aoutch. Lui qui prenait tant soin de ne pas, surtout pas, prononcer ce mot la... Un tiraillement sur son crâne le poussa à monter une main légèrement tremblante – colère ou angoisse ? Mystère. - à travers ses cheveux. Une grimace lui vint quand il constata qu'ils étaient nettement plus long que lorsqu'il était entré dans ce bureau. Joie.

Ses derniers moments, hein... Ça n'était pas très compliqué, il le revoyait presque toutes les nuits. A bien y réfléchir, ça expliquait sans doute une partie de sa... Colère, de son bloquage. De son obsession sur ces événements.

Sa voix s'éleva, monotone, contant les événements s'étant déroulés près de 15 ans plus tôt en 1981 alors que pour lui cela ne s'était produit qu'il y a un an. Il raconta comment il souhaitait juste passer un moment agréable avec sa cadette. L'adolescente vivait mal cette période et enchaînait les crises avec leurs parents, il avait seulement voulu... Il avait voulu lui faire plaisir. C'était inconsidéré – il était connu pour agir de façon inconsidérée, alors, comptant toujours sur ses capacités pour se sortir de possible situation compliquée – la guerre était là depuis longtemps, les rues n'étaient pas sûres. C'était idiot. Il voulait juste la faire rire.
Puis ils étaient arrivés. Un petit groupe de sorciers, pas franchement discret. Oh, Indigo aurait dû le comprendre, le voir venir. Le premier réflexe en voyant des personnes louches c'était de faire en sorte de s'en éloigner. Ils les avaient conduit droit où ils le souhaitaient, une ruelle sombre, à l'écart. Le récit devenait flou, alors. Il n'était plus sûr des questions qu'on lui posait, il revoyait par contre clairement les menaces sur sa cadette et en lui brûlait toujours la certitude de leur allégeances. C'était clair, c'était évident et tellement, tellement lâches pour de soi-disant combattant de la lumière, alors même qu'il n'avait choisi aucun camp, à l'époque. Puis venait sa tentative de fuite, persuadé qu'il était qu'il pourrait attirer l'attention de quelqu'un, plus loin. Le combat ; il était bon en duel pourtant, mais il était juste... Seul, contre un groupe. Puis la douleur, la rudesse du sol sous sa joue, sa sœur qui hurle, le sang qui l'étouffe peu à peu, cette sensation d'impuissance et d'horreur, la vague impression d'entendre des voix paniqués, des bruits de courses et le silence. Ce silence, oh, il est persuadé qu'il s'en souviendra toute sa vie. Un silence assourdissant avant que tout ne recommence, avant que ses yeux ne s'ouvrent à nouveau, naturellement, comme si 14 ans ne venaient pas de s'écouler.

Sa langue passa nerveusement sur ses lèvres et il releva le regard de sur le bureau, ayant soigneusement évité toute surface réfléchissante. Les fourmillements de son corps l'informaient suffisamment du fait que sa metamorphomagie agissait toute seule, réagissant au flot d'émotion qui le traversait.

« Comment avez-vous réagi ? » Point positif, l'homme semblait s'être donné comme consigne d'ignorer tous ses changements physiques, désormais. Il soupira à nouveau et roula des yeux. « Vous voulez dire, après avoir paniqué en cherchant ma sœur avant de débarquer dans une rue qui me semblait strictement la même que quinze minutes auparavant, tout ça pour tomber sur un journal indiquant que l'on était en réalité 14 ans plus tard ? »   Seul un regard calme lui répondit et il prit une profonde inspiration, murmurant, « J'étais en colère. » J'étais en colère, je suis en colère, je serais en colère, peu importait le temps auquel il le conjuguait, ça sonnait toujours aussi juste. Après l'incompréhension, la certitude qu'on se moquait de lui était venu la colère, tenace, accompagnée de sa sœur, la frustration et de sa cousine, l'angoisse. Puis la peine, la tristesse, la certitude de ne pas être à sa place. Une boule grossit dans sa gorge et il s'enfonça un peu plus dans sa chaise. « Vous avez toujours de la famille, n'est-ce pas ? Avez vous cherché à la revoir ? » « Evidemment. C'est presque la première chose que j'ai faites. » «  « Comment ça s'est passé ? » Un bref silence s'étira et il souffla, « Un fiasco. »

C'était un parfait résumé. Après avoir été mis au courant que, non, ça n'était pas une blague et que, oui, il avait bien... Ressuscité, ses pas l'avaient mené presqu'automatiquement vers le manoir de son enfance. Maladroit, perdu, ses yeux cherchant encore la preuve qu'on le menait en bateau, il s'était retrouvé sur le pallier de la porte, face à un Elfe de maison qu'il ne reconnaissait pas et qui le fixait comme s'il était un Inferi. Quand son père était arrivé, il avait tellement blêmi qu'Indigo avait craint d'être en réalité devant un fantôme. Mais sa mère... Oh, sa mère avait été la pire.  
Il ferma douloureusement les yeux, tentant tant bien que mal de ramener à lui des souvenirs plus positifs que ceux représentant ses parents choqués, perturbés par sa présence. Sa mère avait crié, avait refusé de le prendre dans ses bras, refusé de reconnaître son retour. Il avait été obligé de rester la-bas durant quelques jours, juste le temps que ses coffres soient débloqués, ses fonds à nouveau accessible – les gobelins étaient quelques peu... Surchargés, semblait-il – et ça avait été... Horrible. Le lien qui les unissait semblait brisé, il n'avait que peu vu sa mère, celle-ci ne cessant de répéter encore et encore qu'il ne devrait pas être là, que ça n'était pas normal. Qu'il n'y avait aucune raison logique pour qu'il soit à nouveau parmi eux et le jeune homme s'était tellement répété cette phrase qu'il s'était mis en tête de trouver cette raison, de trouver ce but, cet objectif qu'il était censé remplir et qui expliquerait qu'on les ait tous ramené. S'en était devenu une obsession, comme une tentative désespérée d'exister à nouveau aux yeux de sa mère, à ses propres yeux.
Il l'avait même entendu murmuré que Celia – son adorée petite sœur, son joyau, toujours six pieds sous terre – aurait dû être celle qui revenait.
Il avait finalement quitté le manoir pour un appartement en étant prêt à offrir sa vie à n'importe qui pourvu que ça lui donne un sens, bafouant les principes d'une famille qui l'avait enterré et n'était pas prête à le voir à nouveau marcher parmi eux.

Ses paumes pressèrent ses paupières et il retint fermement ses jurons derrières ses dents. Merlin qu'il haïssait repenser à tout ça.
Il préférait tellement repenser à la sorcière brillante et souriante qu'avait été Maria Parkinson. A son regard sévère quand, lors des réceptions elle le prenait à jouer le rôle de quelqu'un d'autres mais que, à l'abri des regards, elle le conseillait et lui signalait toutes les erreurs qu'elle avait relevé, le rire au fond des yeux. Elle avait été le moteur de sa vie, avant sa mort il trouvait toujours dans son regard l'incrédulité débordante de joie qui était née en même temps que lui.
Son père, sévère et froid n'en restait pas moins un homme qui avait essayé d'enseigner les meilleurs choses à son héritier, tout en tentant de préserver sa famille du régime montant, à l'époque, sans pour autant se le mettre à dos. Exercice compliqué à vous donner des cauchemars toutes les nuits.
Il se perdait souvent dans ces visions du passé. Ses moment à Poudlard, arborant aussi fièrement la cravate verte et argent que ses amis d'autres maisons. Ses séances d’entraînement intensives pour maîtriser sa métamorphomagie, ses tentatives d'utilisation de technique moldu pour calmer son hyperactivité et donc son manque d'attention qui influençait forcément son don. Ses sorties avec ses amis, ses périodes studieuses à la bibliothèque, ses essais calamiteux pour faire autre chose que chuter lamentablement d'un balai. Les longues discussion qu'il pouvait avoir sur son avenir, sa volonté de devenir Briseur de Sort – il avait même trouvé un maître pour lui apprendre avant.. Avant tout ça.
Il fantasmait la vie qu'on lui avait volé au détour d'une ruelle sombre.

« Et maintenant, Indigo. Pouvez-vous me dire ce que vous avez fait pour avancer ? Pendant un an ? » Le silence s'étira, longtemps. La tête renversée en arrière le regard braqué au plafond, le jeune homme avait comme un blanc.

Devait-il parler de ce réveil après la première fois où il avait cauchemardé de sa mort, cette fois où il avait pris la décision irrévocable d'offrir sa loyauté au régime en place. De cette fois où il avait égrené devant un supérieur, sans ciller, les quelques noms de sympathisants de l'ordre dont il avait eu connaissance avant sa mort – il avait les bonnes relations – uniquement guidé par l'envie amère de vengeance. Et il ne s'en sentait toujours pas coupable, pourtant parfaitement conscient que les destins de ceux qu'il avait vendu venaient d'être scellés.

Ou peut être qu'il devrait plutôt parler de ces crises de colères dévastatrices pour son appartement quand il se débattait pitoyablement avec sa magie qu'il n'arrivait pas à apprivoiser à nouveau, qui lui donnait l'impression de retourner dans sa petite enfance. De cette marque qui ornait la peau de son bras, attirant l’œil plus efficacement que n'importe quoi d'autres. De cette envie de retourner au fond du trou avec l'espoir naïf que cela ferait sortir du sien sa petite sœur. De ses tentatives avortés par sa propre lâcheté pour y retourner définitivement. De cette impression croissante d'inutilité, persuadé que son incapacité a réapprendre correctement la magie lui fermait toutes les portes, surtout celles qui lui avaient été ouvertes 14 ans plus tôt, un autre rêve brisé. Il déglutit difficilement et redressa la tête, évitant le regard du médecin , la honte faisant tourner ses cheveux dans un jolie fushia. Quand il cherchait à répondre à cette question il ne parvenait pas à retrouver les petites joies qui avaient pu égrener cette année, elles semblaient insignifiantes.
« Bien... Alors je propose que nous commencions par cela. Vous donner un but dans la vie. Dans votre nouvelle vie, c'est une deuxième chance que l'on vous accorde, il s'agirait d'en profiter. » Il y eut une brève pause, puis, « Après, évidemment, avoir commencé à travailler sur votre colère et votre manière de l'exprimer. »
Il se contenta de sourire, vaincu. Lui voulait juste qu'on lui rende sa vie. Ou sa mort. Il n'en n'était pas vraiment sûr.  



Dernière édition par Indigo Parkinson le Jeu 3 Mai - 21:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t996-indigo-anger-and-spite-
Messages : 167
Gallions : 142
Avatar : Imogen Poots
Âge : 33 ans
Sang : Mêlé
Profession : Cheffe d'équipe des chercheurs
Situation civile : Éternelle célibataire, mariée à son job et ses convictions.
Allégeance : L'Ordre du Phoenix, toujours.
Particularité : //
avatar



Moira Greengrass
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Dim 29 Avr - 16:41

IXOFJDJFIZKF

BIENVENUE OFFICIELLEMENT
Maintenant je t'attache
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 213
Gallions : 115
Avatar : nicolaj coster-waldau.

Âge : l'auror déchu est âgé de quarante-six ans.
Sang : depuis quelques générations, son sang fut mêlé à celui des moldus, il est ainsi ce qu'on appelle un sang mêlé.
Profession : ancien auror jusqu'à ce que ces derniers ne soient supprimés au profit des rafleurs, il est aujourd'hui barman au sombral fou, un bar situé à londres.
Situation civile : marié, bien que la flamme semble éteinte.
Allégeance : membre de l'ordre du phénix depuis de longues années, il fait partie des conseillers d'hamish greengrass.
Particularité : animagus depuis une quinzaine d'années, il est capable de se transformer en un loup à la fourrure argentée, une cicatrice barre le côté gauche de sa tête.
avatar



Duncan McGonagall
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Dim 29 Avr - 16:59

Bienvenue parmi nous
Hâte d’en savoir plus sur le personnage ! Les premiers lignes promettent déjà un truc bien cool

_________________
lone wolf ✻ graver l'écorce jusqu'à saigner, clouer les portes, s'emprisonner. vivre des songes à trop veiller, prier des ombres et tant marcher. j'ai beau me dire qu'il faut du temps, j'ai beau l'écrire si noir sur blanc. quoi que je fasse, où que je sois, rien ne t'efface : je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Dim 29 Avr - 20:33

LA FAMEUSE COPINE.
Cody est un super choix, il est tellement cute.
Puis faudra qu'on discute, parce que la belle-mère d'Ariadne est une Fawley, et vu l'âge qu'il aurait dû avoir maintenant, ils se sont forcément connus.
Bienvenue à la maison, et bon courage pour la rédaction de ta fiche. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésites pas à nous contacter.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 178
Gallions : 63
Avatar : Sam Heughan

Âge : Trente et un ans
Sang : Sang pur
Profession : Officiellement commerçant. Officieusement c'est un Tueur à gage, un assassin.
Situation civile : Célibataire, avec un coeur de glace
Allégeance : Envers l'Ordre du Phoenix, il est chercheur pour l'Ordre et porte la rune
Particularité : Hormis une chevelure de feu et une habilité sans pareil à trouver et tuer ses cibles sans laisser de trace, Kay ne possède aucun don particulier.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Kay Weasley
crucio - sorcier
crucio - sorcier


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Lun 30 Avr - 8:16

Bienvenue sur CA, de ce que j'en lis ton personnage à l'air super intéressant, j'ai hâte de lire son histoire
Et par ailleurs, excellent choix d'avatar

_________________
There is no way back
Now it's like we're scared of getting good ▬ Mirrors start to whisper, shadows start to sing. My skin's smothering me, help me find a way to breathe. Time stood still, the way it did before.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t948-kay-got-a-hole-in-my-so
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Lun 30 Avr - 10:55

Bienvenu sur CA
Ce qu'on peut déjà lire de ton personnage est intéressant, j'ai hâte d'en lire plus ! Je sais que tu as déjà trouvé le chemin vers la boîte MP d'Adrastos mais n'hésite pas à contacter le staff à la moindre question, on se fera un plaisir de t'aider et de te répondre

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit
Messages : 252
Gallions : 228
Avatar : Cody Christian

Âge : 20 ans / 23 Janvier 1962
Sang : Sang mêlé
Profession : Sans profession mais en recherche, avant sa mort avait commencé un apprentissage pour devenir Briseur de Sort
Situation civile : Célibataire
Allégeance : Mangemort, marqué quelques temps après son retour il suit aveuglément le nouveau régime
Particularité : Revenant, mort durant l'été 1981 /Métamorphomage un peu détraqué
avatar



Indigo Parkinson
morsmordre - revenant
morsmordre - revenant


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Lun 30 Avr - 17:54

@Moira Greengrass : FGHFSFVSG  
Merci merci Mais vas-y attache moi, fais toi plaisir j'ai l'intention de poser mes valises ici

@Duncan McGonagall Merci beaucoup  Je vais m'attaquer à l'histoire, j'espère que le sentiment restera

@Ariadne Slughorn Oooh, on aurait parlé de moi ? Ca fait plaisir N'écoute pas tout ce qu'on t'a dit je ne mange personne c'est juré.    Dans tous les cas merci beaucoup pour l'accueil et promis, je n'hésiterais pas
Mais effectivement il faudra déjà qu'on parle toutes les deux, Indigo aurait 33 ans s'il n'était pas, heum, malencontreusement décédé, donc ils se sont peut être cotoyés durant leurs études et belle-maman de toi est peut-être bien une tata au mien Fin, il y a quelques choses à faire avec ça je pense
( Et j'approuve pour Cody je suis contente de l'avoir prise )

@Kay Weasley Merci beaucouuuup J'espère qu'il restera intéressant par la suite en tout cas  

@Maebh Rosier Merci merci Vous allez me faire rougir à me dire ça sur mon loulou, ça fait super plaisir Ca met la pression aussi
Merci encore en tout cas, promis je n'hésiterais pas !

Vous êtes super accueillant ça fait vraiment plaisir, j'ai hâte de finir ma fiche pour me joindre à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t996-indigo-anger-and-spite-
Messages : 1183
Gallions : 453
Avatar : Iwan Rheon.

Âge : 28 ANS, qu'il vit, 3 ans qu'il survit. Ses jours sont limités, et il s'assure de ne pas perdre le compte. (24.03.1968)
Sang : PUR, il ne pourrait en être autrement. C'est la pureté qui se doit de reigner, la pureté qui se doit de vaincre.
Profession : BRISEUR DE SORTS, perdu au sein du commerce familial, il se laisse porter par le danger, par les découvertes, par la magie. BOURREAU, on se rend utile, on aide le Seigneur, on part à la recherche de nouveaux moyen de tuer, souriant.
Situation civile : FIANCÉ, promis à sa meilleure amie, promis à celle qui lui a sauvé la vie. Relation silencieusement ouverte, relation silencieusement libre. Ils vont aimer autrui avant de revenir s'aimer l'un l'autre.
Allégeance : VOLDEMORT, le grand. Et pourtant, le serpent marqué doute. Il doute parce que le Lord ne veut plus de lui. Il doute parce qu'autrui s'est appliqué à laisser des doutres naître au sein de l'esprit brisé. Il doute parce qu'il est presque AVERY.
Particularité : SÉROPOSITIF, il sait que la mort l'attend, patiente.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Adrastos Lestrange
for blood destroys life
for blood destroys life


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Mar 1 Mai - 12:05

Azy honte sur moi je suis toujours pas pasée ici
Trop busy à te filer du love en MP c'pour ca

Bienvenue officiellement par ici
Je savais pas que c'était Moira qui t'avait ramené de part chez nous, ca fait fort plaisir
En tout cas finis-nous donc cette fiche asap Et tu sais comment me trouver si jamais tu as besoin de quoi que ce soit

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t56-adrastos#146
Messages : 252
Gallions : 228
Avatar : Cody Christian

Âge : 20 ans / 23 Janvier 1962
Sang : Sang mêlé
Profession : Sans profession mais en recherche, avant sa mort avait commencé un apprentissage pour devenir Briseur de Sort
Situation civile : Célibataire
Allégeance : Mangemort, marqué quelques temps après son retour il suit aveuglément le nouveau régime
Particularité : Revenant, mort durant l'été 1981 /Métamorphomage un peu détraqué
avatar



Indigo Parkinson
morsmordre - revenant
morsmordre - revenant


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Mar 1 Mai - 12:45

@Adrastos Lestrange
Waiwaiiii Shame
Non je rigole, j'aime recevoir du love par MP

Et ouis c'est Moira qui m'a agité innocemment le forum sous le nez alors que je parlais de mon envie d'en retrouver un Elle a un sens du timing formidable
En tout cas merci pour la bienvenue, et promis je me penche d'ors et déjà sur l'histoire Je vais essayer de faire ça bien
Je me souviendrais du chemin de tes MPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t996-indigo-anger-and-spite-
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Jeu 3 Mai - 22:34

Félicitations !
Bienvenu.e sur CM !


Ce qu'on a pensé de ta fiche
Du coup tu sais déjà que j'ai beaucoup aimé ta fiche Je suis super contente qu'on ait trouvé un arrangement pour que tu puisses garder le background de ton personnage en tout cas, on va bien s'amuser c'est promis

Hâte de te croiser en RP et de voir Indigo évoluer en tout cas

(N'oublie juste pas de changer pour sang mêlé dans ton profil )
Et maintenant ?
Maintenant que ton personnage est officiellement validé, il ne te reste plus que quelques petites étapes avant de pouvoir commencer le jeu sur le forum ! Tout d'abord, il faut venir recenser ton personnage dans les registres (+). Tu peux également ensuite créer ta fiche de liens afin de pouvoir trouver toutes sortes de relations toutes plus dingues les unes que les autres à ton personnage (+).

Une fois que tu commence à RP, n'oublie pas recenser ton premier RP de chaque mois (+). Au fil de ton temps sur le forum, n'oublie pas de garder en tête le système de gallions (+) qui te permettra d'obtenir des récompenses et d'offrir un avantage à ton camp.

Si tu fondes l'une des familles de sang-purs libres à la création il est obligatoire de créer ta fiche de famille (+). Tu peux également le faire si tu désires fonder ta propre famille de sang-mêlé, mais cette étape n'est obligatoire que dans le cas des 5 familles de sang-pur dont l'histoire est laissée libre.

Quelques petites étapes toutes simples donc ! Et la dernière, la plus importante de toutes : HAVE FUN.

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit
Messages : 369
Gallions : 338
Avatar : Jamie Dornan

Âge : 35 ans
Sang : Sang-mêlé
Profession : Éleveur de dragons, ces créatures l'ont toujours fasciné depuis son plus jeune âge. Il travailla dur à Poudlard pour avoir les moyennes suffisantes afin de pouvoir se lancer ensuite dans la suite logique de ses études en Roumanie afin de pouvoir exercer cette dangereuse profession avec les plus beaux reptiles jamais créé par Mère nature.
Situation civile : Le coeur de Kenya est déchiré par la disparition de son âme soeur. Seul, il se perd dans le travail et évite le plus possible toute personne entreprenante.
Allégeance : A l'Ordre, sans contexte. Il ne sera cependant pas rare de le voir bien parler de Tom Jedusor, sous le surnom qu'utilise ses adeptes bien sûr, afin de se faire bien voir et de pouvoir se faufiler dans leurs rangs. Oui, Monsieur est un espion !
Particularité : A voir

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Kenya Wilde
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   Ven 4 Mai - 16:21

OMG CODY

Pourquoi tant de haine ? Pourquoi dans le camp adverse ? Je t'aimais bien mouwa

Hâte de te voir évoluer parmi nous
(Non, je ne passe pas 25 ans après ta validation, je ne vois pas de quoi tu parles )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Indigo - Anger and spite make us blind   

Revenir en haut Aller en bas
 
Indigo - Anger and spite make us blind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Indigo - Anger and spite make us blind
» règles floues sur le nob qui dirige les blind'boyz
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» Les Blind'boyz: un gadget ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO ::  :: Présentations :: Fiches terminées-
Sauter vers: