daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 


Partagez | 
 

 What about us ? - Pansy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 167
Gallions : 142
Avatar : Imogen Poots
Âge : 33 ans
Sang : Mêlé
Profession : Cheffe d'équipe des chercheurs
Situation civile : Éternelle célibataire, mariée à son job et ses convictions.
Allégeance : L'Ordre du Phoenix, toujours.
Particularité : //
Moira Greengrass



Moira Greengrass
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: What about us ? - Pansy   Mer 28 Mar - 22:49

Ses mains se déposent sur le bois imparfait du bar. D'abord à plat, puis elles se referment. Elle n'est pas à l'aise, la sorcière. Cet endroit, elle le connaît depuis toujours. Ce n'est peut-être pas un endroit où l'on envoie ses enfants, mais ça reste un endroit mythique de la société sorcière dans laquelle elle a grandi. Et ce même si elle s'est peu à peu retirée de ce monde à son entrée à l'âge adulte. Bien sûr, elle en fait toujours parti, elle use de cette magie qui fait partie d'elle, elle se tient au courant de ce qui se passe dans cette sorcière, probablement plus qu'un bon nombre de sorciers. Seulement, elle ne s'y sent plus à sa place. Et cette simple pensée lui fait serrer les dents. C'est la raison même de son combat, la raison même de toute cette rage qu'elle met dans cette guerre dont elle n'est pas certaine de voir le bout un jour. Non, la Greengrass ne se sent plus à sa place parmi ce monde sorcier. Parce qu'elle n'est plus en accord avec les idées majoritaires, avec ce gouvernement, avec ce qu'il devient. Elle balaye le bar du regard, à la recherche de visage familier, de visages amicaux, ou bien de visage ennemi. Elle a l'habitude de se réfugier dans le monde moldu, bien plus calme, bien plus propice à la pause, aux moments de paix, en ce temps de guerre. Mais il y a aussi ces moments, comme aujourd'hui, où elle se rend dans ces rues pleinement sorcières. Aujourd'hui, elle ne souhaite que rencontrer cet ami qui n'a pas rejoint les phénix, sans pour autant se ranger du côté du Lord noir. Même si depuis la mort de ses parents, elle a perdu son indulgence envers les autres, elle essaye de mettre son extrémisme de côté pour garder contact avec ceux qui ne sont pas prêts à mettre leur vie en péril pour leurs idéaux. Et, peut-être, pourra-t-elle apprendre des choses intéressantes sur ce qui se passe dans les rues sombres sorcières ces derniers temps. 

Du coin de l’œil, elle voit une silhouette s'approcher. Elle se retourne, les lèvres déjà ouvertes pour laisser échapper ces mots presque mécaniques. « Bonjour, je prendrai une bièraubeurre ...» Elle se retourne, les lèvres déjà ouvertes pour laisser échapper ces mots presque mécaniques. Sa phrase reste en suspend un court instant, alors que la sorcière fixe ce visage qu'elle ne connaît trop bien. Sa voix perd ce ton presque automatique, pour se teinter d'une certaine froideur qu'elle ne parvient pas à camouflé. « s'il te plaît ». Ses ongles viennent racler la surface boisée du bar, en un geste presque nerveux. Elle est là. Elle est toujours là. Cette rancœur, qui se réveil devant chaque visage du passé ayant emprunté un autre chemin, devant chaque visage qu'elle juge tout aussi coupables de la destruction du monde magique comme elle l'aimait, que les partisans direct de Voldemort. Ils le soutiennent, non ? Ils approuvent, non ? Ils les ont laissé s'installer confortablement dans la société sorcière, ils les ont laissé détruire tout, puis, tout reconstruire de cette manière écœurante. Et elle, Pansy … Elle avec qui elle a tout partagé dans le passé, elle a qui elle tenait, qu'elle comptait parmi ses amis… Elle les a rejoints, elle les a aidés, elle s'est rangée de leur côté, en sachant ce qu'ils ont fait, en ayant expérimenté leur pouvoir de destruction. 

Moira serre les dents devant ce visage qui lui renvoie au visage des souvenirs heureux, mêlé à ce flot de haine, de rancœur, qu'elle peine à garder sous silence. Elle lève finalement les yeux au ciel, avant de reprendre, la voix chargée de mépris, avec cette pointe provocation dans le fond. « Non. Finalement, je prendrai un whisky-pur-feu, je vais en avoir besoin vu les fréquentations de ce bar. » Elle aurait sans doute davantage besoin de s'éclipser d'ici au plus vite. Ou bien de cracher son venin, pour ressentir l'espace de quelques instants le soulagement d'avoir claqué à son visage ces mots violents qui lui brûlent les lèvres. Elle prend un de ses sourires les plus faux, avant de reprendre d'une voix mielleuse. « Et dis moi, qu'est-ce que tu deviens ? » Elle s'en moque pas mal. « Toujours aussi fidèle ? » Une question lourde de sens, qui pourtant aux yeux du monde ne signifie rien. Fidèle à ces chiens que la Greengrass hait plus que tout au monde. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 248
Gallions : 186
Avatar : Emmy Rossum

Âge : TRENTE TROIS, les années trébuchent et s'oublient trop facilement.
Sang : MÊLÉ, tout serait plus facile si l'ichor était bleu mais Pansy n'en a que faire. Le sang est rouge quoiqu'il arrive.
Profession : SERVEUSE au Chaudron Baveur - VOLEUSE en fin de soirée, la poupée se bat pour quelques gallions supplémentaires.
Situation civile : VOLAGE, qui pourrait vouloir d'elle pour plus de quelques heures. Fantôme filant une fois le matin venu.
Allégeance : VOLDEMORT, parvenue rêvant d'une Marque lui apportant grandeur et oubli.
Particularité : LYCAN, la lune est un couteau planté au fond de ses entrailles. La paix est un luxe que Pansy ne peut s'offrir.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Pansy Rackharrow



Pansy Rackharrow
hear my sinner's prayer
hear my sinner's prayer


Message
Sujet: Re: What about us ? - Pansy   Mer 4 Avr - 18:19

what about us ?
avec moira greengrass

Les années ont fait du Chaudron-Baveur le royaume de Pansy. Elle était pourtant promise à un bel avenir : la sorcière a toujours su qu’elle ne ferait jamais partie des grands de ce monde (ce n’est pas la place des Rackharrow) mais cela ne l’a jamais empêchée de rêver. Pansy a commencé une carrière au Ministère une fois ses études terminées, s’est investie corps et âme dans son travail de bureau. Et puis sa vie s’est écroulée comme un château de cartes. La rêveuse s’est improvisée serveuse et y a trouvé un nouveau royaume. Ce n’est pas aussi imposant que ses rêves de petite fille, mais la femme désabusée d’aujourd’hui s’en satisfait sans trop de mal. Pansy a appris à la dure qu’il n’est pas bon de trop se laisser happer par ses rêves.

Alors, la sorcière virevolte et rigole face au monde. Mademoiselle Pansy respire la joie de vivre. Peu importe que la façade ne soit qu’un mensonge : son enthousiasme lui colle à la peau et à quelque chose de communicatif. Pansy a fini par se perdre entr’elle et celle qu’elle prétend être jour après jour. Peu importe que rien de tout ça ne soit réel. Ils n’y voient que du feu et c’est là tout ce qui compte au yeux de la Racharrow. Tant que le monde croit à ses mensonges, Pansy a le loisir d’y croire elle aussi. Juste un peu. La journée commence à peine pour la serveuse qui se hâte entre les tables, des plateaux chargés se pressant au bout de sa baguette. Les réflexes affutés aussi bien par des années d’expérience que par des nuits passées à courber l’échine sous la lune, Pansy se faufile sans mal entre les clients, évite les faux mouvements ou les maladresses. Et pourtant - « Bonjour, je prendrai une bièraubeurre …» - la serveuse manque de laisser tomber ses plateaux lorsque le visage de Moira la frappe en plein coeur.

Les plateaux tremblent mais rien ne flanche.
Un peu comme ses yeux qui se plantent dans les siens presque dans un air de défi.

1985*

L’orage est encore loin.

Assises dans un petit café du Londres moldu, les deux sorcières rigolent du bout des lèvres. Aucune des deux ne peut se vanter d’être insouciante mais le moment volé a quelque chose de gracieux : peu importe les pertes essuyées par l’une ou l’autre, elles auront toujours une épaule sur laquelle se reposer. Avec des gestes animés, la brune s’applique à raconter son dernier rendez-vous amoureux à la blonde. Une oreille moldue n’y aurait rien compris : le concerné travaille à St Mangouste et est un aficionado de Quidditch. Il joue d’ailleurs au poste de batteur dans une équipe amateur d’un championnat mineur.

L’orage approche et elles n’en ont pas encore conscience.


Retour au présent

Moira n’est pas la seule amie que le destin a arraché à la Rackharrow, elle est cependant celle dont l’absence blesse le plus Pansy. La vie s’est glissée entre elles, a teinté de rancoeur et d’incompréhension une amitié vieille de plus de dix ans. Que ce soit les morts successives chez les Greengrass ou le procès de Pansy et son père, Moira a été tour à tour personne à conforter et épaule sur laquelle pleurer. Mais il y a apparement des choses que les souvenirs ne peuvent pas sauver. Face au deuil, les deux amies ont emprunté des chemins diamétralement opposés : Moira déterminée à se battre face à Pansy disposée à baisser les armes. Ca a beau lui crever le coeur, la sorcière sait qu’il n’y a plus rien à réparer entr’elles. Juste des cendres sur lesquelles marcher.

La serveuse n’oppose qu’une indifférence polie au venin de Moira. Tout au plus, ses lèvres se plissent et ses yeux s’assombrissent quelques instants. Pansy n’a pas la passion de la Greengrass, elle ne l’a jamais eu. Le verre de whisky lévite jusqu’à elles et la serveuse le pose devant Moira, probablement un peu trop brusquement. « Toujours au même endroit comme tu peux le voir. » Il y a tellement de choses que Pansy aurait autrefois pu lui dire. Plus aujourd’hui. « Et toi ? Ca fait longtemps qu’on ne t’avait plus vue parmi nous. » Ses sourcils s’arquent alors qu’elle ne peut empêcher une pointe de poison de venir teinter ses lèvres : Pansy est bien au courant de l’éloignement de Moira de la société sorcière. Et plus encore, elle en connaît les raisons. Si les deux Serdaigle ont un jour pu se targuer de faire ressortir le meilleur l’une chez l’autre, le venin appelle à présent le venin.  

Fidèle. Un fin sourire s’esquisse sur les lèvres de Pansy. Détaché, presque un peu moqueur. La serveuse hausse les épaules, jette un coup d’oeil à ses plateaux avant de planter ses billes droit dans celles de Moira. « Toujours aussi bornée à ce que je vois - un bref soupir - ça finira par t’attirer des problèmes. » Ce n’est pas une menace, il s’agit tout au plus d’un constat. « L’infidélité n’a jamais rien apporté de bon. Tu devrais le savoir. »

* flashback dans le cadre de la roulette RP

_________________
the wrong side of the moon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 167
Gallions : 142
Avatar : Imogen Poots
Âge : 33 ans
Sang : Mêlé
Profession : Cheffe d'équipe des chercheurs
Situation civile : Éternelle célibataire, mariée à son job et ses convictions.
Allégeance : L'Ordre du Phoenix, toujours.
Particularité : //
Moira Greengrass



Moira Greengrass
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Re: What about us ? - Pansy   Mer 6 Juin - 11:13

Ce visage, cette voix, ils viennent frapper la jeune Greengrass comme une véritable gifle, claquante, violente. Seulement, la vie en a voulu autrement. Seulement, la vie en a voulu autrement. Elle a fait son choix, un choix que la blonde ne pourra jamais accepter. Cette décision elle l'a prise comme un coup de poignard dans l'estomac et rien ne changera ça. Une nouvelle trahison. Une de plus. Elle a perdu tellement durant cette guerre, la mort lui a arraché bien trop d'être aimés, et même si elle lui laissé ces visages familiers qui ont tant compté pour elle, ce n'était que pour rendre leur perte plus douloureuse. Ils sont bien là, Pansy, Indigo, ils sont bien en vie, pourtant, aux yeux de la blonde, l'un est toujours mort, l'autre est presque morte. Ceux qu'elle a connus, ceux avec qui elle a tout partagé n'existent plus aujourd'hui. La trahison est bien trop déchirante. Ils savent ce qui s'est passé, ils les ont connus, ces personnes détruites par ces chiens du mage noir, par ce gouvernement écœurant. Pourtant, ils s'y sont ralliés, la laissant seule avec sa rage au ventre, la laissant se perdre dans ce besoin de vengeance, dans ce désire de justice, qu'ils ont abandonnés. « Toujours au même endroit, comme tu peux le voir. » Malheureusement. Elle se voit forcée de subir cette douloureuse présence, mais cela signifie aussi qu'elle poursuit toujours cette route qui dégoûte la Greengrass.

Son regard trahit soudainement cet écœurement qu'elle ne peut masquer. Dans le passé, elle aurait cherché à en savoir plus, sur sa vie, sur elle, mais aujourd'hui une part d'elle aimerait simplement la faire taire. Bien qu'elle est elle même lancé cette discussion insensée. « Et toi ? Ca fait longtemps qu’on ne t’avait plus vue parmi nous .»Question qui n'attend pas la moindre réponse. Elle sait. Elle sait pourquoi on ne la voit plus ici, elle sait pourquoi la blonde fuit ce monde dans lequel elle a grandit, ce monde qu'elle a  aimé plus que tout. Son nom lui offre une position de pariât, quant à la vie que cette société lui offrirait, elle serait bien trop douloureuse à supporter. Non pas seulement à cause du rejet qu'elle subirait, mais parce qu'aujourd'hui, toutes ce en quoi elle croyait a volé en éclat, tout ceux pourquoi ces proches disparus se sont battus a été balayé par le sang et la force. Un faible rire jaune échappe de ses lèvres, alors qu'elle boit une gorgée de ce liquide brûlant, lançant un regard entendu à la brune.  «  Toujours aussi bornée à ce que je vois ça finira par t’attirer des problèmes. » Elle hausse légèrement des épaules. Les problèmes lui sont tombés dessus bien avant qu'elle se lance dans ce combat avec acharnement. Autant les affronter.

« L’infidélité n’a jamais rien apporté de bon. Tu devrais le savoir. [/color]» Un sourire s'empare de ces lèvres, un de ces sourires haineux. Parce qu'elle l'a touché, la serveuse. Elle fait claquer son verre, trop fort, trahissant la tempête qui se déchaîne en elle. Cette phrase lourde de sens lui reste en travers de la gorge. Oui, elle le sait mieux que quiconque. Ses parents, sa petite sœur, l'ont payé au prix de leur vie, mais si elle avait décidé d'emprunter l'autre voie, de se ranger, comme Pansy l'a fait, elle aurait simplement trahi tout ce qu'ils ont pu faire de leur vivant, rendu leur mort insignifiante. Son regard s'ancre dans celui de son amie d'enfance, alors que ses lèvres s'ouvrent pour laisser échapper ce ton glacial. «  Et la lâcheté ça apporte quoi ? On en parle ? » Elle tente de ne pas lever la voix, malgré la colère qui l'anime, pour ne pas attirer l'attention sur elle. Pansy sait tout. Pansy était l'une de ces personnes à qui elle aurait pu tout raconter dans les moindres détails, pas de secrets, pas de méfiance. Alors même si aujourd'hui il ne reste plus que des souvenirs de cette relation, elle sait tout. Mais dans cette société de fanatiques, mieux vaux garder sous silence son allégeance pour les phénix. Moira le sait, la lâcheté de Pansy lui apporte bien plus de sécurité, mais à quel prix ? « Les problèmes, ce sont les personnes comme toi qui me les causeront. » Si la brune a compté pour elle, aujourd'hui, elle fait partie de ce groupe qu'elle désire plus que tout anéantir. Ça fait bien trop longtemps qu'elle nourrit ce besoin de détruire, cette soif de vengeance. Et si elle devait un jour faire face à Pansy, réellement, loin de ces paroles voilées, loin de ces lieux trop fréquentés, de ces faux semblants au poison presque subtil ? Si un jour elle devait réellement s'en prendre à Pansy ? Oui, aujourd'hui, c'est la haine qui parle la rancœur. Mais elle le sait, dans le fond, c'est a douleur, la trahison, son attachement à l'ancienne serdaigle qui la rendent si haineuse envers elle. La Greengrass ne cesse de se le répéter. Ceux qui ont choisi d'adhérer à cette société, de se ranger du côté du mage noir, ne sont plus ceux qu'elle a aimé. Elle ne cesse de se répéter qu'elle ne doit pas penser à eux comme tels. Pourtant, dans le fond, la blessure ne se calme jamais réellement et le simple fait de penser à eux, réveille se désire, cet espoir de retrouver cette vie qu'elle menait avant tout ça, cet attachement profond. La blonde serre les dents à ces pensées. «  Et dire que celle que j'étais avant avait une confiance aveugle pour toi. J'en ai fait des putains de conneries dans le passé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: What about us ? - Pansy   

Revenir en haut Aller en bas
 
What about us ? - Pansy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pansy Parkinson
» Pansy Parkinson in the place!
» L'inquiétude sursaute au frisson d'une crainte [Pv]
» Ron essaie d'étudier[ possible à Harry, Ginny et Hermione ]
» Répartition de Pansy Parkinson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO :: Le Chaudron Baveur-
Sauter vers: