daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 


Partagez | 
 

 Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 167
Gallions : 142
Avatar : Imogen Poots
Âge : 33 ans
Sang : Mêlé
Profession : Cheffe d'équipe des chercheurs
Situation civile : Éternelle célibataire, mariée à son job et ses convictions.
Allégeance : L'Ordre du Phoenix, toujours.
Particularité : //
avatar



Moira Greengrass
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Mer 7 Mar - 22:33

Moira Greengrass
candle can both defy and define the darkness.

Nom : Greengrass

Prénom :  Moira.

Date et lieu de naissance :Le 26 Octobre 1962, en Angleterre.

Nature du sang : Mêlé, son sang représente tout ce en quoi la jeune sorcière croit.

Statut civil : Célibataire.

Profession : Cheffe d'équipe des chercheurs.

Particularité : Aucune.

Ancienne maison/école : Serdaigle.

Patronus : Un colibris.

Epouvantard : Le feu. Depuis qu'elle a manqué de peu de perdre la vie dans un incendie, visant à mettre fin à ses jours, son épouvantard prend la forme des flammes dévorantes.

Baguette Magique : Moira possède une baguette légèrement souple, d'une longueur de 25,4 cm en bois de cèdre avec un coeur en ventricule de dragon.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Confringo

Questions générales

Que pensez vous des revenants ? Elle y a cru. Au retour de sa petite sœur, de sa mère, de son père, de ces personnes qu'on lui a arraché bien trop tôt et qui défendaient selon elle une cause des plus nobles. Ils ne sont jamais revenus. Ils l'ont laissé dans sa solitude.  Elle garde cette part d'amertume, de jalousie, face à ces êtres qui reprennent vie. Elle y voit une certaine injustice. Pourquoi eux ? Mais sa curiosité presque maladive, sa soif de savoir et son intérêt pour les Horcruxes et la rébellion l'ont poussé à s'informer sur le sujet. Jusqu'à ce que ce sujet devienne l'objet principal de ces recherches. Recherches pour lesquelles elle donne tout son temps, son énergie. C'est une acharnée du travail la Greengrass, et ces revenants font désormais entièrement partis de ses recherches, de son travail, de son quotidien. Le goût amer qu'ils lui laissent, elle le cache tant qu'elle le peu, elle l'enfoui au fond d'elle, refusant de le laisser transparaître, refusant de se l'avouer à elle-même.

Que pensez-vous du régime de Voldemort ? Ce régime, ces idéaux, ce qu'il a entraîné. Moira le hait plus que tout. Elle qui a grandit dans un environnement particulièrement opposé aux idéaux de Voldemort, elle a toujours baigné dans l'Ordre du Phénix. Les idéaux du mage noir lui ont tout prit, ses parents, sa sœur, son espoir, le contrôle de son corps, la possibilité de vivre une vie comme les autres, sans être condamné à l'ombre et l'exile dans le monde moldu. Si pendant longtemps elle n'a voulut que le repousser, le garder éloigner pour préserver une certaine paix dans ce monde sorcier qu'elle aime tant, aujourd'hui elle a des envies de destructions, d'anéantissement. Elle aimerait être restée cette fille plus pacifiste, mais la rage qu'ils ont fait grandir en elle, lui donne toujours un peu plus d'envie de vengeance. Ce régime elle veut le renverser, plus que tout, à n'importe quel prix.

Que pensez-vous du retour de Dumbledore ? Avez-vous peur d'une nouvelle guerre ?La mort du sorcier lui avait fait perdre espoir en la possibilité de repousser Voldemort. Cet espoir elle l'a retrouvé à la reformation de l'Ordre du Phoenix. Elle ne sait pas trop que penser du retour Dumbledore aujourd'hui. Il a changé, les membres de l'Ordre du Phoenix peuvent le voir. Il n'est plus le même homme qu'ils ont connu et ça la jeune sorcière en a peur. Lorsqu'elle a apprit son retour, elle espérait retrouver cet homme qu'elle admirait tant. Malgré tout, elle pense qu'il reste un symbole. Même s'il a échoué dans son dernier combat qui aurait pu les mener à la victoire, c'est lui qui a réussit à les réunir la première fois. Il a réussis à ressembler tant de gens autour de mêmes idéaux, autour d'une même cause, d'un même désire de ne pas laisser la société sorcière tomber entre de mauvaises mains et la jeune sorcière pense qu'il est encore capable de réunir les gens, qui pendant des années se sont détournés de ce combat. Elle n'a pas peur d'une autre guerre. Elle n'a plus grand-chose à perdre. Elle l'attend cette guerre, elle attend de toucher de nouveau du bout des doigts l'espoir de retrouver une société sorcière plus lumineuse, loin de cette ombre oppressante que Voldemort fait planer depuis sa victoire.


Le moldu derrière l'écran

Pseudo/prénom :  crazy abacaxi - Manon.

Âge :   23 ans.

Pays :  Portugal.

Fréquence de connexion  :  Quotidienne j'imagine.

Avatar :  Imogen Poots

Inventé ou Scénario ? Scénario tellement parfait de @Moros Grimblehawk
 

Où avez-vous connu le forum ?  Par hasard, mais ça devait partir de Bazzart.

Le mot de la fin :  Vous êtes déjà trop chou     

Crédits : avatar : sophy.


Dernière édition par Moira Greengrass. le Sam 10 Mar - 6:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 167
Gallions : 142
Avatar : Imogen Poots
Âge : 33 ans
Sang : Mêlé
Profession : Cheffe d'équipe des chercheurs
Situation civile : Éternelle célibataire, mariée à son job et ses convictions.
Allégeance : L'Ordre du Phoenix, toujours.
Particularité : //
avatar



Moira Greengrass
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Mer 7 Mar - 22:33

Cistem Aperio
We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.



1972 –  « L'enfance est innocences, c'est un recommencement, un jeu, une roue libre, un premier mouvement, un oui sacré »
Dans ce salon familial des Greengrass, devant le regard bleuté d'une petite fille, l'espace se remplit peu à peu de sorciers. Tout va si vite. Il y a ces visages familiers, il y a ces voix agitées, il y a ces mots qu'elle ne comprend pas, et elle reste assise sur ce sofa, dans l'ignorance, enveloppée, protégée, d'une innocence qu'ils cherchent à préserver. Eux qui murmurent ces mots compliqués, l'air grave, la voix teintée de rage, assombrie par l'angoisse qui grandit peu à peu au fil des jours, au fil des mois. Elle n'est pas complètement naïve l'enfant. Elle la ressent cette atmosphère oppressante qui l'entoure, elle les entend ces horreurs qui semblent s'ancrer dans le quotidien de cette société sorcière qui l'a vue naître et grandir. Elle voit le monde se métamorphoser autour d'elle, elle voit tout ce qu'on lui a toujours appris être ébranlé par ces idéaux qui tentent de transpercer tout ce en quoi elle croyait, qui tentent de briser ces valeurs élémentaires qu'elle pensait universelles. Son regard se pose sur ces jolies lèvres qui laisse échapper cette douce voix familière. « Moira, tu veux bien monter jouer avec ta sœur ? ». La petite tête blonde les a entendu ces mots qui reviennent sur toutes les lèvres, peu avant qu'on ne lui demande de monter, comme toujours. L’animal qui renaît de ses cendres, son nom résonne toujours entre les murs de cette maison, lorsqu'ils s'imaginent que les oreilles enfantines sont hors de portée. Mais elle est curieuse la petite Moira, toujours là, traînant silencieusement, innocemment, l'ouïe à l’affût de l'histoire complète. Elle sait qu'on ne lui dit rien. Les adultes sont des créatures emplis de secrets qui ne laissent jamais transparaître entièrement aux enfants. Alors elle reste sur cette histoire incomplète, perforée, mêlant la guerre, une menace planant au-dessus de la société sorcière et l'espoir de voir le Phoenix repousser les ombres qui gagnent du terrain.

Juillet 1981 –  « If pain must come, may it come quickly. Because I have a life to live.»
Assise, le regard dans le vide, les yeux noyer sous ces larmes de rage qui refusent de couler, la jeune Greengrass, isolée, garde de le silence. Pendant des mois, elle les a vus, ces visages familiers se tourner vers ce mage noir qu'ils ont pourtant combattus si longtemps. Elle a vu la peur traverser le regard de ces proches qui depuis dix ans donnent tout ce qu'ils ont dans cette guerre qui semblait sans issue. Cette guerre, qui pourtant a animé, chez eux, chez elle, une rage de vaincre. Non pas simplement pour prendre l'avantage sur cette armée noire, mais pour éradiquer ces idéaux dégoulinant d'atrocités, pour mettre fin à cette bestialité qu'ils ont propagé pendant une décennie. Le temps s'écoule, sans qu'elle n'en ai réellement conscience ce soir, incapable de reprendre ces esprits. Elle se retrouve comme piéger dans sa rage, dans ses angoisses, dans cette peine qui lui déchire le cœur. Son poing se resserre sur cette pierre qu'elle fait glisser entre ces doigts depuis maintenant de longues minutes. Elle aimerait pouvoir dire que rien n'est fini, que l'espoir ne s'est pas encore éteint, que ceux qui restent ne lâcheront pas les armes. Pourtant, elle le sait au fond d'elle, cette mort signe le début d'une nouvelle ère, sombre, glaciale. La jeune sorcière a ces mots qui tournent en boucle dans son esprit. « Il est mort. » Trois mots. Trois mots d'une violence ravageante. Ouais, cet homme, ce leader, la Greengrass l'admirait, pour ce qu'il a fait, pour ce qu'il était, mais surtout, pour ce qu'il représentait. Elle a grandi dans entourée de ces idéaux, de ces idées de paix, d'égalité, elle a été élevée par ces personnes qui auraient tout donné pour préserver ces fondamentaux. Aujourd'hui, avec Dumbledore, le symbole qui donnait de la force à cet ordre qui se tient depuis maintenant dix sur le chemin de Voldemort, s'effondre lui aussi. La douleur qui s'empare de sa paume lui fait desserrer doucement sa prise, avant que la surface rugueuse de la pierre ne vienne déchirer sa chaire. La blonde serre les dents. Elle le sait, même si les chance de le repousser sont minces, elle ne peut pas baisser les bras. Pas maintenant. Même si l'Ordre du Phoenix est en deuil, même s'il doit être vaincu pour de bon, elle sait que le pire est à venir. Elle qui a grandit dans cette famille furieusement opposée à ce mage noir dont on tait le nom, elle sait que son nom sera associé aux opposants, et même si au fond d'elle elle en garde une immense fierté, elle se sait condamnée à l'ombre.

Novembre 1981 –  « Everything I've loved, became everything I lost. »
Les battements du cœur qui s'accélèrent. La respiration qui se bloque. L'air qui ne passe plus, l'air qui empoisonne les poumons de cette fumée épaisse. Ce corps qui demande toujours plus d'air, ce corps qui absorbe ce poison, guidé par cet instinct de survie qui réveille cette peur si intense qu'elle est douloureuse, physiquement. Le pouls pulse toujours plus fort, la sorcière ressent ces battements bien trop rapidement jusque dans chaque extrémité de son corps. Elle l'entend, ce cœur qui s'emballe, ce cœur qui tambourine, qui résonne dans chaque part de son être. La douleur de ces flammes qui lui lèchent la peau à nue, lui arrache un hurlement. Un de ces cris déchirant qui viennent lui vider les poumons du peu d'air vital qu'il lui reste. Elle serre les dents la sorcière. Elle a ce regard, figé sur ces visages. Visages qui jamais ne s'effaceront, ces visages qu'elle grave dans son esprit. Sa vue se trouble, alors qu'ils lui tournent le dos, alors qu'elle pose les yeux sur le corps de sa mère, de sa petite sœur, gisant si près d'elle et pourtant trop loin pour qu'elle ne puisse les atteindre. Elle ne les sent pas rouler sur ces joues ces larmes qui viennent noyer ses pupilles bleutée, elle voit seulement le voile qui l'empêche de voir le visage sa petite sœur. Elle le sait pourtant, elle l'a vue dans son regard, avant que ça vue ne se voile. Elle l'a vue, cette lumière éteinte. « No…. NON, NON ! » Elle aimerait leur hurler de se réveiller, leur hurler de puiser dans les forces qu'il leur reste. Mais elle le sait. Elle sait que c'est trop tard. Et elle se sent même glisser peu à peu dans cette mort qui lui tend les bras. 

« Moira. » Cette voix lointaine, elle ne l'entend qu'à peine. Couverte par ses propres cris. Pourtant, celle-ci se répète à nouveau. « MOIRA ! » Puis encore, avec plus d'ardeur, avec cette pointe d'angoisse dans la voix. Son regard affolé se pose sur un visage qu'elle ne reconnaît pas tout de suite. La terreur s'est emparée de ces pupilles et sans même en avoir conscience, ses mains viennent enserrer ce bras qui la tient, avec cette force qu'elle puise dans cette peur qui panique qui l'envahit. Ses poumons s'emplissent à nouveau de cet air frai, de cet air pur. Et comme, reprenant ces esprits, elle reconnaît finalement la silhouette de cette personne qui se trouve devant elle, effrayée par son état. Elle resserre un peu plus sa prise sur ce bras familier, avant de laisser les larmes couler et les sanglots s'échapper. La sorcière se laisse tomber vers l'avant, avant de venir enfouir son visage dans son cou. « J'y étais. J'y étais encore. Je les ai vus. J'ai…  » Cette voix brisée, tremblante, fissure son silence, ses sanglots coupent ses mots. « Tu dormais Moira. C'était un cauchemar. » Elle relâche doucement la prise sur ce bras qu'elle enserrait aussi fort qu'elle le pouvait, pour venir passer sa main dans le dos de cette silhouette familière, cherchant cruellement ce réconfort vital. « Mais ils les ont tués putain. » Le silence s'installe à nouveau. Sans qu'ils ne trouvent quoi répondre à ces mots douloureusement vrais. « Je sais. » Inutile de lui dire que ça ira, que les choses s'arrangeront. Les mensonges n'ont pas leur place. Chaque nuit, elle revit ce moment, revoyant le visage de ces hommes, ressentant l'instant qui a bien faillit lui ôter la vie, revivant la mort de ceux qui comptait le plus pour elle. Chaque nuit, depuis cette journée du mois d'octobre, où ils sont venus, ces partisans du mage, pour arracher la vie à cette famille.

1984 –  « The strongest trees are rooted in the dark places of the earth »  
Trois ans. Trois ans dans l'ombre. Trois ans dans le brouillard. Trois ans au fond d'un tunnel qui semblait sans fin. Ces années se sont écoulées, lentement, bien trop lentement pour la jeune sorcière brisée en l'espace de quelques instants. Aujourd'hui, une vague d'espoir l'envahit. Cet espoir auquel elle ne croyait plus, qui s'est évaporé lorsque le leader de l'Ordre du Phoenix a rendu son dernier soupire, cet espoir réduit en cendres lorsqu'ils sont venu lui arracher tout ce qui lui restait, lorsqu'ils sont venu la détruire. Détruite. Elle l'était la belle sorcière. Elle se souvient des larmes qui ont coulés, puis de ces larmes qui ne coulaient plus, comme si elle était incapable d'en produire davantage. Elle se souvient avoir dans un premier temps refusé de se laisser vaincre, refusé de laisser ce torrent d'émotions la submerger. Parce qu'elle ne se sentait pas capable de retrouver la surface, parce qu'elle était persuadée que cette tempête qu'elle gardait étouffée achèverait de la détruire si elle la laisser prendre le dessus. Comment surmonter la mort de tous ceux qui comptent le plus pour soi ? Comment accepter un corps bousillé, marqué à jamais du souvenir de ces morts insupportables ? Comment accepter de perdre le contrôle de son corps, lorsque l'on perd aussi le contrôle de sa vie ? Elle s'est effondrée la Greengrass. Elle se souvient n'être plus qu'une ombre, elle se souvient de ces jours qui s'enchaînaient, se ressemblaient, lui claquant toujours un peu plus sa condition au visage. 

Puis il y a eu cette rage, cette angoisse, cette douleur, cette peine. Ce mélange infernal de sentiments qui lui ont fait perdre la tête. Il y a eu ces journées passées dans les cris et les larmes. Cette sensation d'étouffer, cette frustration de ne pas être libre de ces mouvements, de ne pas être capable de chasser ces idées noires, de ne pas pouvoir vivre. Simplement. C'est cette tornade qu'elle gardait enfouie, qui pourtant, lui a donner la rage de vaincre. Non, elle ne pouvait pas vaincre ces chiens de partisans du mage noir, elle ne pouvait pas retrouver ces assassins qui hantent ses pensées, ses nuits, mais se laisser périr ne ferait que leur donner une victoire de plus. Alors la rage au ventre, elle s'est battue la sorcière. Contre ses démons, contre son corps meurtri, contre cet esprit abîmé par ce traumatisme qui ne la quittera sans doute jamais complètement. 

Son regard bleuté se pose à nouveaux sur ces anciens membres de l'Ordre du Phoenix. L'Ordre renaissant de ces cendres. Elle qui était tant habituée à les observer sans en comprendre tous les enjeux, toutes les règles étant enfant, se retrouve aujourd'hui en première ligne de cette réformation inespérée. Ses yeux se posent sur l'Homme désigné comme nouveau leader, sur cet oncle qui représente l'un des derniers repères qui lui reste dans sa vie, l'une des dernières personnes chère à son cœur qui ne l'a pas quitté pour le monde des morts. Aujourd'hui, il représente aussi l'espoir d'une rébellion, l'espoir d'un avenir différent. Au fond d'elle, sans qu'elle n'accepte de l'admettre, il y a aussi cet espoir, ce besoin, de revanche. Sur ce gouvernement, sur tout ceux qui ont suivit ce monstre qui leur sert de leader, sur tous ceux qui ont fait couler le sang pour un idéal écœurant, sur ces assassins qui lui ont tout arraché. Elle qui défendait la paix, l'égalité, a justice, se retrouve aujourd'hui déchirée par l'envie d'anéantir ce qui a fait de sa vie ce qu'elle est, de rendre cette douleur qu'ils lui ont infligé à elle et ses proches, au quintuple. 

Today –  « There is a savage beast in every man »
Un frisson parcours son corps alors que la blonde effleure du bout des doigts cette peau bousillée, cette peau qui lui rappellera toujours le jour où tout est parti en fumé, où sa vie a prit un tout autre sens. Comme prise d'une soudaine décharge électrique elle éloigne ses doigts délicats de ce vestige d'une journée qui a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui. Son poing se resserre, comme toujours. Elle a cette rage qui la bouffe depuis des années, cette haine sourde qui ne s'apaise jamais réellement, toujours en éveil, toujours prête à exploser. Elle se laisse guider la sorcière. Guidée par cette soif de vengeance, ce besoin vital de justice, cette nécessité presque dangereuse de poursuivre ses convictions. Cette fille joyeuse, chaleureuse, souriante, amicale, n'est plus qu'une ombre, presque balayée par ces 14 dernières années. Elle a laissé place à cette femme impulsive, parfois teigneuse, parfois trop protectrice, toujours excessive. Elle est toujours là, celle qui porte son nom avec fierté, celle qui se bat pour ses convictions, pour un monde meilleur, celle qui donnerait tout pour ceux qu'elle aime. Mais aujourd'hui, elle se jetterai dans la gueule du loup pour ébranler ceux qui se dressent sur son chemin. Elle a ces besoins de destruction, ces envies d'anéantissement. Ils l'ont détruite ce jour-là, ils ont fait voler en éclats tous ses repères, tout ce qu'elle avait construit, détruit ce qu'elle aimait le plus au monde. Ils l'ont brisée. Et elle aurait pu ne pas s'en relever, oui, elle aurait pu se laisser abattre. Mais c'est cette fureur qui l'a relevé, c'est avec cette rage au ventre qu'elle s'est reconstruite, sa force elle l'a puise dans sa haine. 

Elle qui se battait pour ses convictions, elle qui prenait déjà part au combat qu'elle poursuit aujourd'hui, elle a dû laisser tout derrière elle. La Greengrass aurait aimé resté sur le terrain, se rendre utile, concrètement, et non pas théoriquement. La jeune femme l'a haït longtemps, ce corps qui l'a poussée à s'arracher au terrain pour s'isoler dans la recherche. Pourtant, aujourd'hui, elle s'acharne plus que quiconque sur ce travail qui lui a été confié. Bien qu'elle ai préféré les actions de terrains par le passé, aujourd'hui l'ancienne Serdaigle s'est perdue dans la recherche, lui donnant une importance primordiale dans sa vie.

C'est vrai. Elle aurait pu se ranger, rentrer dans le moule, se faire une place parmi ces chiens du gouvernement, rester dans l'ombre, avoir une vie correcte, presque normale. Elle aurait pu faire comme toutes ces familles opportunistes, prendre part à cette société écœurante. Elle n'aurait pas été la plus touchée par ce qui se passe après tout. Mais elle a toujours été cette fille plus offensée par les coups portés à ceux qui n'ont rien demandé, bien plus que les attaques sur sa personne. Moira a toujours été cette fille qui tend la main, qui fait passer ses semblables avant son propre intérêt. Même si elle refuse de l'admettre aujourd'hui, même si elle est bien cachée derrière cette image de sorcière à fleur de peau, les nerfs toujours à vif, les poings toujours serrés, il n'est pas difficile d'atteindre ce cœur qu'elle ne sait pas protéger. 



Dernière édition par Moira Greengrass. le Sam 10 Mar - 6:07, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Mer 7 Mar - 22:40

Elle a dit que mon scénario était parfait.
Je veux pas dire hein.
Mais parfait. P-A-R-F-A-I-T.
C'était la minute #pride
Du coup je t'ai déjà inondée d'amour mais stp, reçois encore des tonnes et des tonnes de love dans la tronche.
Je t'aime déjà, merci mille fois de prendre Moira, j'ai hâte de lire tes idées pour Moiros, tes questions, ta fiche, tes rps, tout quoi.
Et stp, épouse moi.
Voilà, bienvenue, je t'aime, si t'as des questions c'est moi que tu mp, et puis bon courage pour ta fiche, je sais que c'est la peinance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Mer 7 Mar - 23:38

Je vois que tu fais un heureux...
Je valide le choix de scénario, trop de perfection.
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Mer 7 Mar - 23:38

J'allais oublier de laisser ma trace  

MOIMAN, officiellement bienvenue.    Ce scénario est juste tellement par-fait (P-A-R-F-A-I-T, hein Moros   ). Imogen, Greengrass, Imograss, bref.
Lolol je le remets ici :

SUPERMOIRA a écrit:
Un frisson parcours son corps alors que la blonde effleure du bout des doigts cette peau bousillée, cette peau qui lui rappellera toujours le jour où tout est parti en fumé, où sa vie a prit un tout autre sens.



Guys, on a déjà la demande en mariage en plus :

MOMO LE LOUP a écrit:
Et stp, épouse moi.      


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1183
Gallions : 453
Avatar : Iwan Rheon.

Âge : 28 ANS, qu'il vit, 3 ans qu'il survit. Ses jours sont limités, et il s'assure de ne pas perdre le compte. (24.03.1968)
Sang : PUR, il ne pourrait en être autrement. C'est la pureté qui se doit de reigner, la pureté qui se doit de vaincre.
Profession : BRISEUR DE SORTS, perdu au sein du commerce familial, il se laisse porter par le danger, par les découvertes, par la magie. BOURREAU, on se rend utile, on aide le Seigneur, on part à la recherche de nouveaux moyen de tuer, souriant.
Situation civile : FIANCÉ, promis à sa meilleure amie, promis à celle qui lui a sauvé la vie. Relation silencieusement ouverte, relation silencieusement libre. Ils vont aimer autrui avant de revenir s'aimer l'un l'autre.
Allégeance : VOLDEMORT, le grand. Et pourtant, le serpent marqué doute. Il doute parce que le Lord ne veut plus de lui. Il doute parce qu'autrui s'est appliqué à laisser des doutres naître au sein de l'esprit brisé. Il doute parce qu'il est presque AVERY.
Particularité : SÉROPOSITIF, il sait que la mort l'attend, patiente.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Adrastos Lestrange
for blood destroys life
for blood destroys life


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Mer 7 Mar - 23:53

Azy comment Moros se sent plus péter
J'approuve ces choix en tout cas, et je me tarde de pouvoir découvrir la suite de ta fiche
En plus les Greengrass je les love trop de ma vie

Bienvenue sur CA
Tu sais comment trouver Moros, mais si jamais tu as des questions, n'hésites pas, tout le staff est dispo pour t'aider

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t56-adrastos#146
avatar


Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Jeu 8 Mar - 8:19

bienvenue parmi nous et surtout bonne chance pour compléter cette fiche.

hâte de te voir en oeuvre avec le loup.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Jeu 8 Mar - 8:22

Bienvenue officiellement sur CA Hâte de lire tout votre drama avec Moros, en tout cas tu fais une heureuse avec ce choix de scénario

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit
Messages : 180
Gallions : 104
Avatar : Sofia Boutella.

Âge : TRENTE-ET-UN-ANS ; elle effeuille les années sans s'en rendre compte, depuis sa naissance à Londres (01/01/1965).
Sang : PUR ;Perfection assourdissante. La famille qui grandit, s’allie et prospère, tout en conservant cette précieuse immaculée.
Profession : ÉLEVEUSE DE DRAGONS ; travaillant aujourd'hui à prendre soin de ceux vivant dans les sous-sol de Gringotts qui lui obéissent au doigt et à l’œil.
Situation civile : FIANCÉE ; la bague au doigt passée par celui qui est devenu son meilleur ami. Relation compliquée mais essentielle qu'elle entretient avec Adrastos Lestrange.
Allégeance : VOLDEMORT, elle est marquée depuis sa sortie de Poudlard.
Particularité : INTERROGATRICE ; la section de renseignement la compte parmi ses membres depuis plusieurs années déjà. .

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Zahra Shafiq
morsmordre - sorcier
morsmordre - sorcier


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Jeu 8 Mar - 12:12

Bienvenue sur CA avec ce sublime scénario et ce superbe avatar

_________________


Cold, torn, and pulled apart
Like wildfire ☽ You think you know all about it then it seems you are wrong, She hit it out of the park before it'd even begun, I needed sunshine in the darkness burning out, Well now I know that I'm the fuel and she's the spark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t756-zahra-wildfire
Messages : 167
Gallions : 142
Avatar : Imogen Poots
Âge : 33 ans
Sang : Mêlé
Profession : Cheffe d'équipe des chercheurs
Situation civile : Éternelle célibataire, mariée à son job et ses convictions.
Allégeance : L'Ordre du Phoenix, toujours.
Particularité : //
avatar



Moira Greengrass
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Sam 10 Mar - 5:57

Vous êtes trop chou
Merci pour cet accueil

Moros, elle est où la bague ?

Angha, tu m'as tué

Et voilà ma fiche est terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Dim 11 Mar - 22:42

Ouh, un heureux de plus dans nos rangs, ça fait plaisir de voir des scénarios pris
Et puis, la belle Imogen est si charmante

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   Mer 14 Mar - 10:34

Félicitations !
Bienvenu.e sur CM !


Ce qu'on a pensé de ta fiche
Désolée du petit délai dans la validation, on laissait 3 jours à l'autre Moira pour se manifester Du coup, je viens de lire ta fiche et tout est en ordre ! J'aime beaucoup ton interprétation du scénario, tu as su y mettre ta patte et te l'approprier, j'aime beaucoup Je vais suivre de près votre drama avec Moros en tout cas
Et maintenant ?
Maintenant que ton personnage est officiellement validé, il ne te reste plus que quelques petites étapes avant de pouvoir commencer le jeu sur le forum ! Tout d'abord, il faut venir recenser ton personnage dans les registres (+). Tu peux également ensuite créer ta fiche de liens afin de pouvoir trouver toutes sortes de relations toutes plus dingues les unes que les autres à ton personnage (+).

Une fois que tu commence à RP, n'oublie pas recenser ton premier RP de chaque mois (+). Au fil de ton temps sur le forum, n'oublie pas de garder en tête le système de gallions (+) qui te permettra d'obtenir des récompenses et d'offrir un avantage à ton camp.

Si tu fondes l'une des familles de sang-purs libres à la création il est obligatoire de créer ta fiche de famille (+). Tu peux également le faire si tu désires fonder ta propre famille de sang-mêlé, mais cette étape n'est obligatoire que dans le cas des 5 familles de sang-pur dont l'histoire est laissée libre.

Quelques petites étapes toutes simples donc ! Et la dernière, la plus importante de toutes : HAVE FUN.

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit



Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moira - You know the truth hurts, but secrets kill.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lugh ❖ If truth hurts, just change it
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO :: Fiches terminées-
Sauter vers: