daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 


Partagez
 

 XOLANI - lost soul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 153
Gallions : 141
Avatar : Idris Elba.
XOLANI - lost soul. Tumblr_inline_mlj8paoQ4J1qz4rgp
Âge : 51 ANS, les années annoncent la sagesse. (13.11.1944)
Sang : MÊLÉ, le mélange prône l'égalité.
Profession : CORRECTEUR, le regard identifie les fautes. EDITEUR EN CHEF, les écris hurlent la rebellion. CONSEILLER, les avis influencent les décisions.
Situation civile : VEUF, l'amour connait la mort.
Allégeance : REBELLE, les actions préparent la guerre.
Particularité : MAGIE SANS BAGUETTE, les doigts contrôlent le monde.
Xolani Okonjo





XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: XOLANI - lost soul.   Lun 29 Jan - 15:42

Xolani Okonjo
There is love of course. And then there's life, its enemy.

Nom : On a manqué de le perde, encore et encore. On se souvient des mots d’autres. On se souvient de ce qu’ils ont pensé d’un tel nom. Alors on le porte avec fierté. Alors on l’annonce avec un accent lourd. Okonjo.

Prénom :  On croit en la paix, on en rêve comme on rêve de la vie. On a fui un conflit pour en découvrir un autre. On a manqué de perdre la vie pour la paix. Par qu’on y croit, en la paix. Xolani, dit-on. Xolani.

Date et lieu de naissance : On est né au milieu d’un monde qui ne voulait pas de la noirceur. On a grandi au sein d’un préjudice, quelque part au milieu de l’Afrique du Sud. On l’a découvert un soir de novembre 1944. On l’a découvert puis on l’a fui.

Nature du sang : On l’ignore. On s’en moque. À quoi bon ? Peu importe. Le mélange est doux. Le mélange est curieux.

Statut civil : On a aimé. Et puis l’amour s’est perdu. Et puis l’amour est mort. Et puis l’amour n’est plus. Alors on a pleuré, on a consolé la fille, on a consolé le fils. On aime beaucoup. On aime facilement. Et ainsi, les années ont passé. Et ainsi, on a redécouvert cette chaleur. Amour ? On ne saurait le dire. Amour ? Peut-être.

Profession : On se perd dans les mensonges du régime. On trouve les fautes, on les corrige. On trouve les histoires, celles qui sonnent fausses. On les trouve, on les apprend, on découvre la réalité. Correcteur aux yeux du monde. Éditeur en Chef aux yeux de la rébellion. On mène une guerre contre la censure. Les journaux se trouvent dans les coins de rues, apparaissent sous les portes. Le régime tente de les détruire, mais ils sont plus nombreux, les journaux. C’est la voix d’un homme qui épaule le rebelle. On conseille, on critique, on assiste le phoenix.  

Particularité : La magie coule. La magie flotte. La magie vole. On la contrôle du bout des doigts. On la fait couler. On la fait flotter. On la fait voler. Mais la colère se prend à la faire exploser. Alors on tente de la calmer. Alors on tente de l’éteindre.

Ancienne maison/école : On s’est perdu au sein de Uagadou. Alors que l’on habitait en Afrique tout d’abord. Mais également lorsque l’on a découvert le Royaume-Uni. À quoi bon laisser derrière une éducation sans pareille ?

Patronus : On a découvert une forme canine. On a fini par reconnaitre un lycaon. Un jour précis, l’animal s’est fait de plus en plus flou. Ce sont les échecs qui écrasent. Les échecs qui font douter. Ainsi, le lycaon se perd. Ainsi, le lycaon s’éteint.

Epouvantard : On reconnait la fille. On reconnait la mort. C’est elle qui vit. Elle vit alors que l’on meurt. Elle vit alors qu’elle tue. Malgré tout, malgré la mort, malgré l’assassine, on l’aime. On aime l’enfant qui donne la mort. À jamais.

Baguette Magique : C’est la protection et la pureté que l’on sent émaner de la baguette magique. 28 centimètres, bois de sorbier, écaille de dragon. La baguette protège, parfois redondante lorsque l’on laisse le corps contrôler la magie.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Confringo

Questions générales

Que pensez vous des revenants ?
« La mort n’est pas la fin, Xolani. Souviens-toi de ça. Ma mort t’offre la vie, à toi et aux enfants. J’imagine que ça fait d’elle un cadeau. »
Il en a honte, Xolani. Honte parce qu’il sait que leur retour est – même si indirectement – de sa faute. Il a toujours su que ces recherches n’avaient pas lieu d’être. Et pourtant. Pourtant il ne les a pas arrêtées. Un court instant durant, il y a cru. Il a retrouvé sa maisonnée. Mais elle n’était pas. Il a cherché des informations quant au ministère. Mais il n’est pas revenu. Peut-être que si l’un d’eux était venu à lui, il verrait le tout différemment. Mais ils sont restés mort. Alors il a honte.

Que pensez-vous du régime de Voldemort ?
« Tu vas l’oublier un court moment, mais tu finiras par t’en souvenir. Le Lord ne vaut pas de vivre. Tu l’as toujours su. Tu le sauras toujours. »
Il ne saurait vraiment dire pourquoi. Il ne saurait vraiment dire à partir de quand. Mais il sait qu’il le hait. Il sait qu’il désire le voir tomber plus que tout au monde. Ce n’est un secret pour aucun de ses proches. Face au monde, il courbe l’échine. Face au monde, il ne rien conte. Face au monde, il ne dit rien pour. Il vit pour l’égalité, Xolani. Son père est tombé en raison de l’aparteid. Son jumeau est tombé en raison des serpents. Il a tué sa femme en raison de Voldemort. Il finira par y mettre fin.

Que pensez-vous des rumeurs concernant le renouveau de l'Ordre ?
« Tu penseras que je suis la seule à m’être tournée vers le phoenix. Peu importe. Tu finiras par les retrouver. Tu les feras revivre. »
Tous lui disent qu’il s’est battu. Tous lui disent qu’il a tué. Tous lui disent qu’il a fait partie de ces héros de la guerre. Lui et sa femme. Mais il ne s’en souvient pas. Il ne s’en souviendra jamais. Il s’est vu au travers de souvenirs d’autres, voilà tout. Cela ne change rien. Cela ne change pas le fait qu’il a été l’un des premiers à rejoindre son renouveau. Cela ne change pas le fait qu’il porte la rune avec fierté. Cela ne change pas le fait qu’il supporte et conseil Hamish. Cela ne change pas le fait qu’il est prêt à se battre de nouveau.


Le moldu derrière l'écran

Pseudo/prénom :  scarred euphora/Thaïs

Âge :  tjrs légale tmtc  XOLANI - lost soul. 1854951390  

Pays :  tjrs Scotland, tjrs déso pour la peinance des accents XOLANI - lost soul. 462209679

Fréquence de connexion  :  genre méga souvent tmtc.

Avatar :  Idris Elba

Inventé ou Scénario ? inventé

Où avez-vous connu le forum ?  XOLANI - lost soul. 2732708772

Le mot de la fin :  Je me suis découverte trop cynique pour jouer un gamin boloss qui croit pas en la politique, alors me revoici me revoila avec TC 2.0 pour viendre casser la gueule aux mangemorts qui sont en surnombre  XOLANI - lost soul. 1317130907  

Crédits : avengedinchains, various tumblr (gifs)


Dernière édition par Xolani Okonjo le Jeu 1 Fév - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t761-xolani-lost-soul
Messages : 153
Gallions : 141
Avatar : Idris Elba.
XOLANI - lost soul. Tumblr_inline_mlj8paoQ4J1qz4rgp
Âge : 51 ANS, les années annoncent la sagesse. (13.11.1944)
Sang : MÊLÉ, le mélange prône l'égalité.
Profession : CORRECTEUR, le regard identifie les fautes. EDITEUR EN CHEF, les écris hurlent la rebellion. CONSEILLER, les avis influencent les décisions.
Situation civile : VEUF, l'amour connait la mort.
Allégeance : REBELLE, les actions préparent la guerre.
Particularité : MAGIE SANS BAGUETTE, les doigts contrôlent le monde.
Xolani Okonjo





XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Lun 29 Jan - 15:43

It all goes away. Eventually, everything goes away.



loss

1959. « Je suis désolée. » Sa tête se pose sur son épaule. Il pleure, Xolani. Il pleure la mort de son père. Il pleure l’assassinat du patriarche. Il pleure le fait qu’on le chasse de son propre pays. Il pleure parce que la couleur de sa peau hurle la différence. La différence natale d’un pays qui n’est plus le leur. « Putain de ministère se fout de notre gueule. » « Xolani… » « Quoi ? Dis-moi donc que c’est pas le cas ? » Elle ne dit rien. Ses doigts fins courent sur le crâne rasé. Il respire. « Ce ne sont que des salopards, on le sait. Sauve-toi, juste cette fois. Et puis la prochaine, tu pourras leur casser la gueule. » Il rit. « Fuck ‘em. »
1963. « Absolument. » Ils rient. Ils dansent. Oui, a-t-elle dit. Oui dit-elle. Il n’est plus seul, Xolani. Lui et elle. Elle et lui. Eux. Eux dans leur petit appartement miteux au cœur de Londres. Eux, prêts à construire leur famille. Loin de leur Afrique natale. Loin de Uagadou. Peu importe le reste. Il se prend à oublier son jumeau qui s’installe en écosse. Il se prend à oublier son jeune frère qui a choisi la Suède comme refuge, toutes ces années durant. Il se prend à oublier ceux qui l’ont forcé à fuir son monde. Ceux qui l’ont hait en raison de la couleur de sa peau.
1965. « Tu as vu les nouvelles de Bulgarie ? » Assit au milieu de leur appartement, il se perd, Xolani. Entouré par des parchemins, il se laisse prendre dans ses recherches. Sa carrière commence à peine, mais il est déjà fasciné. La Gazette croit en lui. Le monde croit en lui. Sa femme s’assit à ses côtés. « Pureté du sang, quelle connerie sérieux. » Elle rit, laisse sa main couler le long de son dos. « Xolani ? » « Hm ? » Elle le force à la regarder, tournant son visage vers elle. « Il va falloir trouver un autre appartement. » Il ne comprend pas. Elle s’empare de son poignet, dirige la main du sorcier jusqu’à son bas-ventre. « Tu… ? » Elle hoche la tête.
1969. « Bou-seux ? » « Liyana, laisse les notes de ton père s’il te plait, c’est l’heure de dormir. » « Mais je suis pas fatiguée-euh. » « Liyana. » La petite grogne et piétine jusqu’à sa chambre, accompagnée par le gloussement de son père. « Qui traites-tu donc de bouseux ? » Il aide sa femme à s’asseoir sur le canapé a ses coté, laissant sa main courir sur son ventre, sentant les coups du jeune fils qui attend patiemment son heure. « Jedusor, un timbré qui aime se fait appeler Lord Voldemort ou une quelconque connerie du genre. » « Lord ? » Ils rient.
1975. « Qu’est-ce que tu fous la ? » « Tu croyais que j’allais te laisser mourir seul ? » « Ou sont les gosses ? » Elle lève les yeux au ciel, bloque une attaque et réplique sans hésitation. « Ils sont en sécurité. » « Tu… » « Xolani, ferme-la. C’est ton combat autant que le mien. On est dans la merde ensemble, c’est ça que ça veut dire d’être marié, non ? » Il grogne, le sorcier. « Je sais, je t’aime aussi. » Et elle part à l’offensive.
August 1981. « C’est la fin, Xolani ! » « La fin ?! Comment peux-tu dire ça ? » « On a perdu. » « La guerre n’est pas finie ! » « Dumbledore est mort. Wandile est… » « Je sais. » Il ne veut pas entendre le nom de son jumeau. Parce qu’il ne peut pas l’entendre. Parce qu’il ne veut pas accepter de le savoir mort. Parce qu’il ne veut pas accepter d’avoir perdu. C’est une larme solitaire qui coule le long de sa joue. Puis une autre. Puis une autre encore. Il éclate en sanglots. Il sombre. Elle l’enlace. « Papa ? » Les enfants s’approchent, la peur au visage. Ils ont peur de quelque chose qu’ils ne comprennent pas. Ils ont peur de quelque chose qu’ils ne peuvent pas comprendre.
September 1981. « Quoi ? Non. Tu… Non. » Il ne comprend pas. Sa vision se floute sous des larmes qu’il ne peut contrôler. « Xolani, c’est… » « Non. Ne me dit pas que c’est le seul moyen, Sizani. Non. » Elle ne pleure pas sa femme. Elle ne pleure pas parce qu’elle a pris une décision. Elle ne pleure pas parce qu’elle sait ce qui lui reste à faire. « Xolani écoute-moi. » « Non… » « Shh… » Front contre front, il sanglote. « Il n’y avait que moi. Personne d’autre. Ils me connaissent. Ils ne te connaissent pas. Hé… » Elle relève son menton. « Fais-le pour moi. Fais-le pour les enfants. » Il fait non de la tête. « Xo… » « Non. Non je ne peux pas. Non. » Elle fait un pas en arrière. « Je peux pas te laisser crever pour mes conneries Si… Je… Non. » Elle pleure sa femme. Elle pleure et cela le surprend. « Je suis désolée. » Elle pointe sa baguette vers lui. « Sizani ? » « Imperio. »

Le craquement d’un transplanage résonne. « XOLANI OKONJO. » Il relève la tête lentement, laissant son doigt danser dans la pensine un court moment de plus. Jusqu’à ce qu’enfin, il s’en éloigne. Jusqu’à ce qu’enfin, il la fasse basculer d’un mouvement de main. Le verre se brise. Ses souvenirs coulent au sol. Filets argentés qu’il a perdus à tout jamais. Filets argentés qui s’éteignent sous ses pas. Souvenirs d’une rébellion qu’il se doit de dire étrangère. Le ciel est d’un bleu sans nuage. Mais les oiseaux ne chantent pas. Le ciel est d’un bleu sans nuage. Mais c’est un orage qui résonne dans le fond de son cœur. « Okonjo ? » « Oui. » « Vous la connaissez ? » Le corps de son amour s’écrase au sol, à moitié mort. Le sang coule. Elle peine à respirer. « Oui. » « C’est votre femme ? » « Oui. » Un second sorcier se plante devant lui. « Tu sais qu’elle est une putain de rebelle ? » Il maintient son regard. « Non. » « Ah ouais ? Ça te dérange si on vérifie ? » « Non. » « C’était une question rhétorique sale merdeux. » Il ne sent pas l’esprit du mangemort se faufiler au travers du sien. Ce qu’il sait, en revanche, c’est qu’il ne trouvera pas ce qu’il cherche. « Le bouseux dit vrai. » « Ah ouais ? » On assène claque amicale sur sa joue. « On avait parié que t’étais du même genre, c’est marrant ! » Ils rient. Il ne rit pas. « Du coup c’est bon, on se barre. » Ils se retournent. « Oh attends. Bute-la. » Il les fixe en silence. « Tu m’as entendu ? » « Oui. » « Et bien, bute-la. » Ils s’emparent de leurs baguettes. « Bute-la sinon t’y passes. » L’éclair vert jaillit. « Bon chien. » Le corps prend feu. Les mangemorts disparaissent. Le sorcier tombe. Le sorcier s’écroule. Le sorcier pleure.


death.

March 1988. « Liyana. » Elle soupire, s’immobilise dans le pas de la porte. Lentement, elle se retourne, les bras croisés sur sa poitrine. Le silence tombe alors qu’elle observe son père. « Les raffleurs ? Sérieusement ? » Elle ne répond pas. « Li… » Le père s’approche, fait quelques pas vers elle. « Tu… » Il soupire. « Pourquoi ? » Elle hausse les épaules. « Pourquoi pas. » « Chérie, les mangemorts… » « Je ne veux pas le savoir. Tu leur lèches bien les bottes, pourquoi pas moi ? » « Je… » Elle se détourne, sort de la pièce. « LIYANA ! » Silence. « Ta mère… » « Je t’interdis de parler d’elle. » Sa voix s’élève. « Tu m’interdis ? Je t’interdis de bosser pour ces salopards ! » Il explose, le sorcier. Sa magie explose. La rage de la fille fait écho à la rage du père. « Fuck you. » Elle le laisse, l’abandonne afin de retourner vers un mensonge qu’il pense trop réel.
April 1988. « Elle va finir marquée je te jure. » Il grogne, Xolani. « Mais non, c’est sa rébellion contre son père, c’est tout. » Le sorcier lève les yeux au ciel. « N’importe quoi. » L’ami sert un verre. Le sorcier le boit. Il passe ses mains sur son visage dans un soupire avant de laisser sa tête se poser contre la table du bar. « Comme si j’avais pas assez foutu la merde, Sám. » « Oh arrête, ils sont bien tes gosses. » Sámuel remplit leurs verres de nouveau. « Et puis t’es leur père, a quoi bon si tu ne leur offres pas une enfance misérable ? » Il rit, le journaliste. « Du moment que tu fais pas n’importe quoi avec Júli, je m’en fous. » « Pour la millième fois, je ne suis pas intéressé par ta sœur. » « C’est ce qu’on dit Lani, c’est ce qu’on dit. »
Mai 1988. Les rayons du soleil se heurtent à son visage, le forcent à froncer les sourcils. Lentement, il se retourne, laissant les draps couler le long de son corps. Ses yeux se posent sur un visage encore endormis. Il ne peut s’empêcher de sourire. Ses doigts courent le long de la peau claire, se perdent dans la chevelure chocolat. La sorcière laisse ses paupières s’ouvrir délicatement. « Bonjour. » C’est un murmure profond qui s’échappe du fond de la gorge du rebelle. Elle sourit. « Quelle heure est-il ? » Il hausse les épaules. Elle tente de se redresser mais il l’en empêche dans un rire, passant son bras autour de ses épaules. Elle finit par se laisser reposer contre son torse. « Tu ne m’as toujours pas donné de réponse, Lani. » Il rit. « Je croyais avoir été assez clair hier soir. Mais peut-être que tu veux que je me répète ? » Il dépose des baisers dans le creux du cou de la sorcière. Elle le repousse dans un rire. « Lani… » Ses mains s’empare du fin visage, ses pousses caressent les joues. « Oui Júli, je serais là. » Elle sourit. « Même si ta famille te déshérite pour avoir laissé ce con de fiancé. » « Lani ! » Il rit.
June 1988. Il inspire, Xolani. Il expire, Xolani. « Prêt ? » « Hm. » Sámuel pose une main sur son épaule. « Prêts ? » Hamish se tient au loin. « Prêts. » Xolani dissimule le visage de Sámuel. Sámuel dissimule le visage de Xolani. « Crève pas, Lani. » « Je ferais de mon mieux. »

« SÁM ?! » Il est couvert de sueur, Xolani. « SÁMUEL ! » Il est couvert de sang, Xolani. Il ne sait pas s’il s’agit du sien. Il ne sait plus. Il ne sait rien. Ils tombent tous. Les uns après les autres. Ils tombent. Ils se meurent. Tous. Non. Pas tous. Pas encore. « SÁM ?! »  « LANI ? » Il sursaute. Il se tourne vers l’origine du cri. Il se tourne dans la direction de son meilleur ami. Il ne peut transplaner, il le sait. Alors il court. Il court comme il n’a jamais couru. Sa main le protège d’un sortilège. Sa baguette en envoie un autre. « SÁM ? » « LANI ! » Il le trouve enfin. Là, au milieu de mangemorts. Là, au milieu des serpents. Un pas. Puis un autre. Il est aveuglé, Xolani. Aveuglé par un éclair puissant. Un éclair émeraude. Un éclair mortel. Le corps de Sámuel vole. Le corps de Sámuel s’écrase. Il ne bouge plus, Xolani. Il ne peut plus bouger. « Sám ? » Un murmure. Deuil. Colère. Rage. Il explose, Xolani. Sa magie suinte. Sa magie explose. Sa magie tue. « C’est fini, on se casse ! » Non. Il n’abandonnera pas. Pas encore. « J’ai dit on se casse ! » Non. Il court, Xolani. Il court vers le corps. Il court vers le cadavre. « MAINTENANT ! » « NON ! » On l’attrape. On l’emporte.

La suie recouvre son corps. « Non… »
Le sorcier tombe.
Le sorcier s’écroule.
Le sorcier pleure.


mourning.

15 june 1988. « Xolani, tu peux pas ne rien lui dire. » Il hausse les épaules. Le silence est tombé. Le silence de mort. Le silence du mort. « Xolani ? » On attire son attention. Il l’ignore. On pose une main sur son épaule. Il l’éloigne. On soupire. Il ne dit rien. Une minute. Puis deux. Il perd le compte. « Dis-lui que j’y suis passé. » « Xolani… » Silence. « Je peux pas la voir. Pas maintenant. » « C’est maintenant qu’elle a besoin de toi. » Silence. Soupire. « On le lui dira. »
December 1988. « Xolani ? » Hamish s’approche de lui, s’assoit à ses côtés. C’est un silence qui les relit. L’un a perdu sa femme. L’autre a perdu son meilleur ami. La mort les rapproche. « J’ai besoin de gens pour m’épauler. » Il relève la tête, Xolani. Un moment durant, il se contente de fixer son général. « J’ai besoin de toi. » L’africain sourit. « Je suis sérieux. » Il hoche la tête lentement, passe une main sur son crâne. « Ce serait un honneur. » L’écossais sourit, pose une main sur l’épaule du journaliste, se lève, s’éloigne. « Hamish. » Il se retourne. « Tes recherches sur la mort sont bidons. Les gens meurent, point barre. Tu vas finir par faire une connerie. » Il sourit.
October 1990. « Tu peux pas publier ca… » Il rit, Xolani. Il rit d’un rire franc qu’il se prend à oublier. « Bien sûr que je peux. » Le journal ne se doit pas d’être. Imprimé dans un coin du nouveau QG de l’Ordre, il hurle la vérité qui se cache derrière les mensonges du régime. Il parle des attaques, il parle des morts, il parle de la terreur. « Ca leur apprendra à me filer un boulot de correcteur. » « Tu les veux ou déjà ? » « Partout. Je les veux partout. Londres d’abord. Et puis qui sait, ils finiront par trouver leur chemin jusqu’aux Highlands. » « Ils vont de tuer pour ça, Lani. » « Ha ! Je serais surpris si c’est pour ça qu’ils me tuent. »
January 1993. « Putain ! » Il s’immobilise, Xolani. Portant une main à son cœur, sa respiration se fait forte. Autour de lui, le reste de son groupe fait de même. La douleur est soudaine. La douleur est violente. Il fait un pas en avant. Il grogne de douleur. « C’est fini. » « Mais… »[/color] « Pas de mais, c’est trop dangereux, on se casse. » Ils continuent de protester, les jeunes. Poussés par l’idéalisation de cette rébellion, le désir de prendre part à une guerre qu’ils ne comprennent pas. Leur rune brule. Leur rune hurle le danger. Il ne laissera personne d’autre mourir, Xolani. Personne.
March 1995. « Un quoi ? » « Un horcruxe. » Il parle, Hamish. Il explique la magie noire à son conseil qui tente de le suivre. Jusqu’à ce qu’enfin, de l’espoir s’affichent sur leurs visages. « Il est pas immortel. » Il rit, le conseil. Il rit les larmes aux yeux.
April 1995. « Oh putain. » La, devant lui, se tient Albus Dumbledore. Le vieil homme n’est pas en étant de vivre. Le vieil homme ne devrait pas vivre. C’est la goutte d’eau qui réveille un tsunami dans l’esprit de Xolani. « Hamish ? T’as une minute ? » Ils sortent, trouve une salle vide. « Tu te rends compte que ce qu’on a fait ? » « Ce qu’on a fait ? » « Oui, ce qu’on a fait Hamish. C’est pas normal, il devrait pas être là. » « Enfin, c’est une opportunité en or ! » « EN OR ?! » Il s’endurcit, l’écossais. « Désolé. » Lentement, l’africain se calme. « Les morts sont morts, Hamish. » « Plus maintenant. » Le silence tombe. « Je suis désolé. » Le conseiller fronce les sourcils, confus. « Que personne ne soit revenu pour toi. » Il hoche la tête. « De même. » Le Greengrass ouvre la porte, s’apprête à sortir. « Hamish ? » Il se retourne. « On a fait une connerie. »
January 1996. « Qu’est-ce que tu fous ici ? » Il se lève. « Montre-moi ton bras. » « Va te faire foutre. » « Liyana. » « Non. » Il s’arrête. « T’es bourré ? » Il ne répond pas. « Tu me fais honte sérieux, dégage. » Les meubles tremblent. Elle se tait. « Montre-moi ton bras. » « Non. » Un murmure, cette fois-ci. C’est la peur qui a pris place dans le fond du cœur de l’enfant. La peur de celle qui ne sait pas ce dont son père est capable. « Liyana. » « Non. » Sans qu’elle ne puisse l’en empêcher, la magie relève sa manche. La magie révèle la marque. Le silence tombe. « Pourquoi ? » « Pourquoi pas. »

Il chancèle, le sorcier. Un pas après l’autre, rien de plus simple. Un pas après l’autre, rien de plus complexe. Il ne sait plus. Il ne sait plus comment avancer. L’alcool ne fait qu’un avec son sang. Son sang ne fait qu’un avec le serpent. Il trébuche. Il s’accroche à un mur. Le monde tourne. Son monde continue de bruler. Il est un oiseau de feu, peut-être renaitra-t-il de ses cendres. Il rit d’un rire amer. Là, au milieu de Londres, il les cherche de nouveau. Il cherche les souvenirs de son amour perdu. Il tente de se souvenir du soir ou elle lui a annoncé qu’ils allaient créer une famille. Il ne peut le faire. Il ne se souvient pas. Il ne peut se souvenir. Pourquoi ? Pourquoi ne peut-il pas de souvenir ? Il sait qu’il l’a aimé. Cette femme. Sizani. Il sait qu’il l’a aimé plus que tout. Mais il l’a tué. Il l’a tué et il ne comprend pas pourquoi. Il ne comprend pas comment. Pourquoi tuer celle qu’il aime ? Il se sait rebelle. Il ne pourrait en être autrement. Mais il ne se souvient pas de pourquoi. Il ne se souvient pas de comment. Il ne se souvient pas de quand. Encore et encore il se découvre. Encore et encore il se souvient de tout ce dont il ne se souvient pas. Ses doigts tremblants s’emparent d’une fiole argentée. Là se tient la réponse à toutes ses questions. Toutes. Il le sait. Il le sait sans le savoir. Un souvenir qu’il a gardé. Un souvenir qu’il n’a pas effacé. La clef de ses doutes. Mais il ne peut l’ouvrir. Il ne peut la découvrir. Il a peur de l’amour. Peur de l’amour qu’il ne comprend pas. Le seul amour qu’il comprend, il l’a perdu. Le seul amour dont il se souvient parfaitement, il l’a laissé disparaitre. « Pauvre con. » Il se détache du mur. Un pas après l’autre.

Il trébuche.
Il tombe.
Il s’écroule.
Il pleure.


Dernière édition par Xolani Okonjo le Jeu 1 Fév - 1:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t761-xolani-lost-soul
Anonymous


Invité
Invité


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Lun 29 Jan - 17:21

Ce personnage promet tellement ! XOLANI - lost soul. 162997742
(re)bienvenue parmi nous, je suis curieuse d'en savoir plus ! XOLANI - lost soul. 3104475824
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous


Invité
Invité


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Lun 29 Jan - 18:21

XOLANI - lost soul. 2976721377 XOLANI - lost soul. 2976721377 XOLANI - lost soul. 2976721377
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 68
Gallions : 31
Avatar : holland roden.
XOLANI - lost soul. Tumblr_mz9lg67ojd1qior2oo6_r2_250
Âge : vingt-neuf ans qui glissent hâtivement vers une trentaine sonnante; quelques mois te séparant d'une nouvelle décennie.
Sang : de lignée pure, le liquide vermeil coulant dans tes veines fait parti d'une élite que tu répugnes, que tu regretterais presque tant il fait souffrir le monde sorcier.
Profession : tes doigts experts taillent les plumes, se tachent d'encres et caressent les feuilles; mais derrière cet art calligraphe se cache le visage noir de la Mort, l'ombre du trépas sous vos mains et les contrats.
Situation civile : jamais vraiment libre, jamais vraiment prise; tu es de celles qui choisissent de ne pas chercher l'âme sœur, ni la chaleur éphémère aux creux des bras d'un soir.
Allégeance : les flammes du Phénix dansant sur tes cheveux de feu, l'Ordre est ta seconde famille, une fratrie d'insoumis parmi lesquels vous êtes pourtant remarqués comme les parjures, ceux qui n'auraient pas dû se trouver là; mais peu à peu, vous forgez votre place, indispensables.
Particularité : tes courbes féminines fondent, roulent et se couchent sous un manteau crème auréolé de tâches rousses, de grandes oreilles pointues et une queue de lion; des yeux immenses aux couleurs des forêts profondes; tu es une animagus.
Susan Weasley



Susan Weasley
lumos - sorcier
lumos - sorcier


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Lun 29 Jan - 19:43

j'ai déjà commencé à pleurer... XOLANI - lost soul. 132434289 XOLANI - lost soul. 3190236530 XOLANI - lost soul. 127429545
TC 2.0, je l'aime déjà ! XOLANI - lost soul. 441402109 XOLANI - lost soul. 970027081
Go go Xola Ranger ! XOLANI - lost soul. 2751319572

_________________

Awaken from a quiet sleep. Hear the whispering of the wind. Awaken as the silence grows in the solitude of the night. Darkness spreads through all the land and your weary eyes open silently. Sunsets have forsaken all and must open their eyes now. — Asja Kadric.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 153
Gallions : 141
Avatar : Idris Elba.
XOLANI - lost soul. Tumblr_inline_mlj8paoQ4J1qz4rgp
Âge : 51 ANS, les années annoncent la sagesse. (13.11.1944)
Sang : MÊLÉ, le mélange prône l'égalité.
Profession : CORRECTEUR, le regard identifie les fautes. EDITEUR EN CHEF, les écris hurlent la rebellion. CONSEILLER, les avis influencent les décisions.
Situation civile : VEUF, l'amour connait la mort.
Allégeance : REBELLE, les actions préparent la guerre.
Particularité : MAGIE SANS BAGUETTE, les doigts contrôlent le monde.
Xolani Okonjo





XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Lun 29 Jan - 19:57

Aw merci, contente que le drama vous plaise XOLANI - lost soul. 2803104752

Vu comment l'inspi est intense je finirais surement soon XOLANI - lost soul. 3730965717

XOLANI - lost soul. 2027094418

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t761-xolani-lost-soul
Messages : 80
Gallions : 146
Avatar : Robert Sheehan
XOLANI - lost soul. Tumblr_inline_n8eakxqL0b1sinab5
Âge : 28 ans
Sang : Mêlé
Profession : Leader et chanteur du très célèbre groupe The Doxies, seuls les fans de la première heure se souviennent qu'il en était seulement compositeur et parolier, à l'origine.
Situation civile : Célibataire.
Allégeance : Neutre, se laissant embobiner par de belles paroles des adeptes du Lord.
Particularité : Hanté par le passé, il finit enfin par avancer, se lançant à corps perdu dans la musique et embrassant sa célébrité. Ce qui n'est peut-être pas la meilleure des idées.
Arthur Fawkes



Arthur Fawkes
imperio - sorcier
imperio - sorcier


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Lun 29 Jan - 21:58

Hey sexy XOLANI - lost soul. 1931846439

_________________
i live for the applause
I've overheard your theory "Nostalgia's for geeks" ▬ I guess sir, if you say so + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t492-baby-look-at-me-arthur-
Anonymous


Invité
Invité


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Mar 30 Jan - 21:11

OMG. Idris Elba, ok, j'ai du le croiser deux fois dans ma vie de rpgiste, je plussoie tellement ce choix de folie XOLANI - lost soul. 775228802

Et l'histoire, le personnage, (enfin la version 2.0), envoie tellement du louuuurd ! C'est déjà chargé d'émotions, le personnage est intense **
Je viendrais sûrement quémander un lien à ta validation XOLANI - lost soul. 3660909184
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin
XOLANI - lost soul. Tumblr_p7hu4xFJzm1ug9vaqo8_400
Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Maebh Rosier



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Mar 30 Jan - 21:37

Ce perso bg comme d'hab XOLANI - lost soul. 1317130907 XOLANI - lost soul. 1317130907

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit
Messages : 153
Gallions : 141
Avatar : Idris Elba.
XOLANI - lost soul. Tumblr_inline_mlj8paoQ4J1qz4rgp
Âge : 51 ANS, les années annoncent la sagesse. (13.11.1944)
Sang : MÊLÉ, le mélange prône l'égalité.
Profession : CORRECTEUR, le regard identifie les fautes. EDITEUR EN CHEF, les écris hurlent la rebellion. CONSEILLER, les avis influencent les décisions.
Situation civile : VEUF, l'amour connait la mort.
Allégeance : REBELLE, les actions préparent la guerre.
Particularité : MAGIE SANS BAGUETTE, les doigts contrôlent le monde.
Xolani Okonjo





XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Mar 30 Jan - 23:32

Arthur XOLANI - lost soul. 2803104752 XOLANI - lost soul. 2803104752 XOLANI - lost soul. 2803104752

Aw Altair ces compliments XOLANI - lost soul. 2233715326 Promis je viens pour un lien de bg spécial odp XOLANI - lost soul. 2976721377

xoxo Maebh, mais bouh méchante mangemorte XOLANI - lost soul. 3730965717

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t761-xolani-lost-soul
Messages : 278
Gallions : 294
Avatar : Aaron Paul
XOLANI - lost soul. Tumblr_n0rcd5d7691rhdn0so7_250
Âge : Tout juste vingt-six ans.
Sang : Aussi pur que possible.
Profession : Propriétaire du restaurant L'Andromeda sur le Chemin de Traverse.
Situation civile : Fiancé à Ciara Nott.
Allégeance : Mangemort jusqu'au bout des ongles. Mais fidèle à sa famille avant tout.
Particularité : Aucune.

Inventaire
Disponibilité:
Dés de compétence:
Perseus Black



Perseus Black
morsmordre - sorcier
morsmordre - sorcier


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Mer 31 Jan - 14:17

Omg comment t'as fait des choix de ouf azy là XOLANI - lost soul. 1357707062 Idris XOLANI - lost soul. 1357707062 XOLANI - lost soul. 775228802

Ok le drama est intense, on aime XOLANI - lost soul. 3660909184 Nous faudra un lien de vieux warriors vénères quand j'aurai fini mon papy XOLANI - lost soul. 2259687425

Va falloir qu'on fasse gaffe à nos petites fesses de mangemorts XOLANI - lost soul. 879378322
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t271-they-said-life-was-toug
Messages : 153
Gallions : 141
Avatar : Idris Elba.
XOLANI - lost soul. Tumblr_inline_mlj8paoQ4J1qz4rgp
Âge : 51 ANS, les années annoncent la sagesse. (13.11.1944)
Sang : MÊLÉ, le mélange prône l'égalité.
Profession : CORRECTEUR, le regard identifie les fautes. EDITEUR EN CHEF, les écris hurlent la rebellion. CONSEILLER, les avis influencent les décisions.
Situation civile : VEUF, l'amour connait la mort.
Allégeance : REBELLE, les actions préparent la guerre.
Particularité : MAGIE SANS BAGUETTE, les doigts contrôlent le monde.
Xolani Okonjo





XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Mer 31 Jan - 19:10

omg oui, le lien de vieux warriors vénères c'est un must XOLANI - lost soul. 1339949078
Fais gaffe à tes fesses ptit mnagemort XOLANI - lost soul. 462209679

XOLANI - lost soul. 2027094418

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t761-xolani-lost-soul
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin
XOLANI - lost soul. Tumblr_p7hu4xFJzm1ug9vaqo8_400
Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Maebh Rosier



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   Jeu 1 Fév - 13:19

Félicitations !
Bienvenu.e sur CM !


Ce qu'on a pensé de ta fiche
CES. FEELS. XOLANI - lost soul. 1357707062  XOLANI - lost soul. 1357707062  XOLANI - lost soul. 1357707062
J'étais pas prête pour ça XOLANI - lost soul. 1333644682  Sinon comme d'hab, c'est un personnage de bg, avec une fiche de bg hein XOLANI - lost soul. 4002819895

XOLANI - lost soul. 122965563 XOLANI - lost soul. 122965563 XOLANI - lost soul. 122965563
Et maintenant ?
Maintenant que ton personnage est officiellement validé, il ne te reste plus que quelques petites étapes avant de pouvoir commencer le jeu sur le forum ! Tout d'abord, il faut venir recenser ton personnage dans les registres (+). Tu peux également ensuite créer ta fiche de liens afin de pouvoir trouver toutes sortes de relations toutes plus dingues les unes que les autres à ton personnage (+).

Une fois que tu commence à RP, n'oublie pas recenser ton premier RP de chaque mois (+). Au fil de ton temps sur le forum, n'oublie pas de garder en tête le système de gallions (+) qui te permettra d'obtenir des récompenses et d'offrir un avantage à ton camp.

Si tu fondes l'une des familles de sang-purs libres à la création il est obligatoire de créer ta fiche de famille (+). Tu peux également le faire si tu désires fonder ta propre famille de sang-mêlé, mais cette étape n'est obligatoire que dans le cas des 5 familles de sang-pur dont l'histoire est laissée libre.

Quelques petites étapes toutes simples donc ! Et la dernière, la plus importante de toutes : HAVE FUN.

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit



Contenu sponsorisé


XOLANI - lost soul. Empty
Message
Sujet: Re: XOLANI - lost soul.   

Revenir en haut Aller en bas
 
XOLANI - lost soul.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach Lost Soul
» Lost Element
» [Creepypasta] Lost Silver
» Entrainement collectif (PV Soul Eater ; Maka; Tsubaki)
» NUMÉRO QUATRE - The Lost Files

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO :: Fiches terminées-
Sauter vers: