les essentiels

N'oubliez pas de recenser votre RP du mois dans le topic dédié.
Vous aimez le forum ? N'hésitez pas à le faire savoir en votant pour Cistem Aperio sur les top-sites ainsi qu'en postant dans les sujets de publicité (Bazzart et PRD).
Envie de vous investir sur le forum ? N'hésitez pas à demander une quête afin de faire avancer l'intrigue (ici).



 

Temporalité du forum
Nous jouons en avril 1996 !

Partagez | 
 

 All the things lost | Altaïr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Ellis Rickards
lumos - sorcier
avatar


lumos - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 28
Gallions : 32

Âge : 27 ans.


Message
Sujet: All the things lost | Altaïr   Jeu 25 Jan - 6:08


All the things lost

Altair & Ellis

No matter how sweet the salt / We pushed so hard we finally broke / Oh no more apologies need be exchanged / Oh no words could ever help relieve this pain


 
La vie ne cessait de surprendre Ellis. D'un jour à l'autre, tout pouvait changer autour de vous et remettre en question tout ce que vous aviez toujours connu. Pour la née-moldue, cela avait commencé avec une lettre arrivée étrangement par hibou. La deuxième fois, on l'expulsait du monde auquel elle appartenait. La troisième, la mort de son seul et unique allié dans la reconstruction de sa vie. Et, enfin, ce même allié revenait des morts comme bien d'autres personnes, défiant l'impossible.

De ce fait, Ellis avait appris à se préparer au changement, à être surprise une fois encore. Croyait-elle au destin? Pas vraiment. Elle croyait plutôt à l'effet papillon. Une décision, aussi minime qu'elle soit, pouvait avoir de lourdes conséquences dans le futur. On ne pouvait deviner à l'avance ce que l'avenir nous réservait, à moins d'avoir le troisième œil, mais on pouvait se préparer à plusieurs éventualités. Pourtant, la sorcière, et comme le reste de la société magique, ne s'était pas préparé à voir des vivants défier la mort. Si, vraiment, le destin existait, elle se demandait bien ce que la suite de l'histoire serait. Ce qui était écrit pour la suite.

En attendant, tous devaient apprendre à vivre avec le fait que la mort ne serait peut-être pas la fin. Quant à Ellis, elle préférait se préoccuper de ces revenants. De ces êtres tombés dans l'autre-monde et ramenés à la vie sans en avoir décidé. Elle n'était pas effrayé par eux, elle n'essayait pas de les éviter comme un bon nombre de sorciers. Non, elle était à leur côté plus que n'importe qui. Elle les aidait à retrouver le contrôle sur leur magie. Elle les aidait à retrouver une partie de soi. Elle les aider à revivre.

Être rejetée par la société, Ellis connaissait. Non seulement avait-elle été rejetée par la société magique mais aussi par la société moldue, à laquelle elle n'arrivait plus à se sentir pleinement à sa place. De ce fait, Ellis voulait prouver aux revenants de l'Ordre du Phénix que l'espoir était toujours là et que, tant qu'ils seraient en vie, ils se battraient pour retrouver leurs places, mais également leurs vies. Cependant, certains avaient encore du mal à s'accrocher à cet espoir. Harker en faisait partie.

Plus que n'importe qui, c'était le professeur Harker qu'Ellis voulait aider. Ou, devrait-elle dire, Altaïr, puisqu'elle était la professeure à présent. Il avait tant fait pour elle qu'il aurait été injuste de le laisser seul. Pourtant, cet homme qu'elle avait longtemps regretté, n'était plus le même. Si, physiquement, il n'avait pas changé, Ellis pouvait lire dans son regard toute la douleur et la colère qu'il avait en lui. L'homme si sûr de lui et fort de caractère laissait à présent apparaître une vulnérabilité qu'elle ne lui avait pas connu. Il était en détresse, qu'il parvienne à l'admettre ou non.

- Encore une fois, dit-elle d'une voix calme mais autoritaire.

Si donner des ordres à son ancien professeur lui donnait encore un étrange sentiment, elle ne se laissait pas intimider. Altaïr serait traité comme n'importe quel autre de ses élèves.

 


Dernière édition par Ellis Rickards le Sam 3 Fév - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t657-ellis-i-need-someone-to


Altaïr Harker
lumos - revenant
avatar


lumos - revenant

INVENTAIRE
PROFILMessages : 41
Gallions : 32

Âge : 35 ans en apparence. Son âme est toutefois bien plus âgée, et perdue à tout jamais.


Message
Sujet: Re: All the things lost | Altaïr   Ven 26 Jan - 5:23

Altaïr & Ellis

       

Lassitude. Exaspération. Qui lentement, se muait en une dangereuse frustration. Altaïr ne cessait de faire des mouvements avec sa baguette, de plus en plus vifs, témoignant ainsi de son agacement prononcé. Quoi qu’il fasse, de toute façon, il n’y arrivait pas. Il avait beau se concentrer, mettre tous ses efforts dans une seule action, celle de dire ce mot, de prononcer ce simple sort, c’était peine perdue. Et justement, jamais ce dernier terme n’aura été aussi approprié pour désigner l’ancien professeur Harker. Perdu, c’est ce qu’était sa magie, sa propre personne, tout. Il n’était plus rien, Altaïr. Il était aussi vide que ce néant qui l’avait accueilli pendant onze ans, bien que ce n’était pas les souvenirs des ténèbres dont il était sorti qui pouvaient lui permettre de vraiment comparer la chose. Après tout, la dernière chose dont il se souvenait, ce n’était qu’une sensation. Celle d’avoir enfin quitté ce monde, comme apaisé.

Et maintenant ? Voici qu’il était tout, sauf tranquillisé. L’énervement ponctuant ses mouvements de plus en plus fiévreux, ses mimiques de plus en plus énervées. Ses chuchotements devenaient des paroles prononcées intensément, son ton augmentant en même temps que sa tension. C’est à peine s’il se retenait de crier, alors qu’il fixait cet objet droit devant lui. Tss. Incapable de faire venir une simple écharpe à lui. Harker aurait de quoi décevoir sa famille. Si tant est qu’il pouvait encore les décevoir, après tout, il n’avait jamais vraiment été d’une hauteur démesurée à leurs yeux, quoi que chacun puisse en penser. Ressasser les liens du sang n’aidait toutefois pas Altaïr à parvenir à ses fins. Parfois, ses lèvres bougaient, mais aucun son n’en sortait. Comme si sa voix se brisait, en réponse à tout son être qui se tordait dans tous les sens, incertain quant à la manière d’appréhender son retour à la vie. Parfois, il tentait une autre approche, oubliait le accio attendu pour lancer un sort plus sophistiqué, plus digne de sa puissance d’antan. Sauf qu’il n’était plus, Altaïr. Ce professeur adulé, doué dans ce domaine particulier qu’étaient les sortilèges, ce n’était plus lui. Sa magie l’avait lâchement abandonné alors même que c’était très certainement grâce à cette dernière qu’il pouvait fouler de nouveau la terre ferme. Quelle ironie !

A bout, Altaïr finit par secouer la tête, ses bras baissés le long de son corps. Il n’avait aucune envie de continuer. Il n’aimait pas cette vision décharnée que lui renvoyait son propre reflet. Il n’appréciait pas son inhabilité évidente à utiliser sa magie. Il n’avait tout simplement plus de forces, Altaïr. Plus de volonté, plus de désir. Vidé, anéanti. A bout. Encore une fois. La voix de son élève, ou devrait-il dire, de son nouveau professeur, lui fit relever sa tête baissée. Son regard se durcissant alors qu’il plongeait ses yeux dans ceux d’Ellis, ses traits déformés par une colère naissante. « Encore ? Mais à quoi bon ? » A quoi bon s’acharner à vouloir retrouver ce qui était resté enterré ? Sa magie, son âme, tout ceci demeurait encore sous terre. Harker n’était plus que l’ombre de lui-même, une enveloppe corporelle sans aucun contenu, qui se baladait dans les locaux de l’Ordre du Phoenix parce qu’il n’avait nul part d’autre où  aller. C’était presque avec dépit qu’il s’était prêté à l’entraînement, imposé par celle qui fut, il y avait des années de cela, son élève, sa protégée. Désormais, moins Altaïr n’arrivait à son objectif, plus il se détestait. En même temps qu’il avait honte, de se montrer aussi pathétique face à la née-moldue à laquelle il avait appris une grande partie de ses connaissances actuelles. Ce qui décuplait, inconsciemment ou non, cette fureur grandissante, qui menaçait d’éclater à tout moment. « Accio ! » Nouvelle tentative, ratée, bien évidemment. La baguette d’Altaïr tremblait violemment dans ses mains. C’était avec peine qu’il se retenait de la lancer à travers le mur, alors que son aigreur se faisait plus exacerbée. « On perd notre temps ici. Je n’arrive pas à récupérer cette écharpe. » Il se tourna vers Ellis, mais n’arrivait pas à accepter cette indifférence dont elle faisait preuve. Comme si son sort la laissait de marbre, ce qui n’était pas son cas à lui. Où était passé le professeur d’antan ? « Une écharpe. Même un cracmol se débrouillerait mieux que moi. C’en est assez. » Il en avait assez, de cette scène qui virait à la comédie, de sa faiblesse qui l’entourait tel une aura médiocre. Il en avait assez, de cette vie qu’il n’avait pas demandé.

(c) REDBONE


_________________
This deadness in my heart
I lived once, but i also died once ⊹ And I am just a dead man, learning how to walk again, looking for a point in this life I never ask for. | Altaïr Harker



Dernière édition par Altaïr Harker le Lun 12 Mar - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ellis Rickards
lumos - sorcier
avatar


lumos - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 28
Gallions : 32

Âge : 27 ans.


Message
Sujet: Re: All the things lost | Altaïr   Mar 6 Fév - 1:04


All the things lost

Altair & Ellis

No matter how sweet the salt / We pushed so hard we finally broke / Oh no more apologies need be exchanged / Oh no words could ever help relieve this pain



Un regard suffisait souvent pour intimider, Altaïr le savait. Lorsqu'il était professeur, qu'il était dans cette situation de pouvoir, il avait souvent utilisé ce procédé pour imposer ses instructions auprès de ses élèves. Ellis y avait par de nombreuses fois défaillie, quand bien même elle avait déjà tenté de s'y opposer sous la frustration et la colère. Mais la peur de décevoir une personne qu'on tenait en haute estime était forte alors l'adolescente s'était toujours reprise, reconnaissante qu'on la pousse à tenir ses objectifs. Oui, le professeur Harker pouvait se montrer autoritaire mais jamais ne l'avait-il été injustement. Il souhaitait le meilleur pour ses élèves, quand bien même il fallait parfois jouer au méchant. Et Ellis avait repris ce rôle. Elle se montrait intransigeante, quand bien même une part d'elle ne souhaitait qu'une chose : réconforter Altaïr et le laisser respirer quelques minutes. Mais ce n'était pas en le laissant désespérer qu'ils parviendraient à quoi que ce soit. Alors, ce jour-là, le regard d'Altaïr n'eut aucun effet. Elle n'était plus l'élève, il l'était. Elle n'avait plus à suivre ses décisions.

- A quoi bon? Vous connaissez la réponse à cette question, répondit-elle calmement les bras croisés sur sa poitrine.

Qu'il le veuille ou non, son rôle n'était pas de le consoler mais de lui faire affronter la réalité. S'il voulait redevenir l'homme qu'il avait un jour été, il allait falloir se montrer persévérant. Et s'il n'y arrivait pas seul, Ellis serait là pour l'y conduire.

Altaïr fit alors une nouvelle tentative qui échoua à son tour. Bien sûr que cela frustrait également Ellis de le voir aussi vulnérable mais elle gardait son calme. Elle ne perdait pas espoir, contrairement à lui. En effet, son corps tremblait de colère et de désespoir, ce qui ne prévoyait jamais rien de bon. Et comme elle l'avait craint, il baissait les bras. Il décidait que c'en était assez, qu'un cracmol valait mieux que lui en termes de magie, ce qui était absolument ridicule. Tellement ridicule qu'Ellis commença à s'énerver à son tour. Elle leva sa baguette, et sans prononcer la moindre formule, la pointa sur la porte de la salle d'entrainement. Un déclic raisonna dans la salle, signifiant que le verrou avait été activé. Sachant la clé dans la poche de sa veste, Ellis recroisa ses bras, avec un regard plein de défis à l'attention d'Harker.

- C'est à moi de décider quand le cours sera terminé, pas vous. lui rappela-t-elle. Si vous voulez sortir de cette salle, déverrouillez la porte, vous devez surement vous souvenir de la formule.

Elle n'aimait pas à avoir à lui parler ainsi mais elle savait qu'en l'instant présent, la manière forte permettrait surement de le raisonner. Elle savait que l'énervement de son ancien professeur ne serait que plus grand, elle-même avait connu cette frustration de ne pouvoir utiliser sa baguette pour les soucis du quotidien, comme la perte d'une clé de porte. Un sorcier oubliait souvent comment se débrouiller sans magie, ce qui le rendait alors plus vulnérable. Enlever les baguettes aux mangemorts et ils pleureraient tous aux pieds de leur maître. C'est pourquoi Ellis tenait à apprendre à ses élèves à rester calme dans de telles situations, ce qui ne les rendrait que plus forts. Malgré tout, elle n'était pas sûre qu'Altaïr apprenne cette leçon aujourd'hui.

- Calmez-vous et vous finirez par y réussir. Vous vous laissez submerger par la colère ce qui vous empêche de vous concentrer.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t657-ellis-i-need-someone-to


Altaïr Harker
lumos - revenant
avatar


lumos - revenant

INVENTAIRE
PROFILMessages : 41
Gallions : 32

Âge : 35 ans en apparence. Son âme est toutefois bien plus âgée, et perdue à tout jamais.


Message
Sujet: Re: All the things lost | Altaïr   Lun 12 Mar - 0:39

Altaïr & Ellis

       

Cette gamine... Elle osait. Le défier, lui, le professeur qui lui avait tout enseigné. Sauf qu'il n'avait plus aucun droit sur elle, ne possédait plus cette autorité qui le faisant tant être respecté, jadis. Il n'était plus rien qu'un fantôme du passé, qui revenait hanter ces lieux sans but précis, sans même parvenir à définir un objectif. Retrouver sa magie ? Oui, et alors ? Et pourquoi ? Ce n'était pas comme s'il était en état d'affronter le Seigneur des Ténèbres de lui-même. Ce n'était pas comme s'il pouvait être à la tête de l'Ordre du Phoenix. Non, il y avait des personnes véritablement compétentes pour ça. Lui n'était qu'un être de plus, oublié il y a onze années de cela. Revenu d'entre les morts pour souffrir de la moquerie de la vie. Ce destin, qu'il pensait maîtriser à une époque donnée, cette fois-ci, il se jouait bien de lui. Lui faisant comprendre qu'il n'avait plus aucun contrôle sur lui-même. Il n'était qu'un pantin d'un monde qu'il n'avait jamais désiré. Cette société, elle était la parfaite opposée de ses idéaux d'antan. Harker ne retrouvait plus rien. Ni ses aspirations, ni même ses émotions. Il n'était qu'un épouvantail bancal, qui attendait la fin de son calvaire. Bouffé par la perte de sa magie et de son attrait de sa vie passée. Il n'était véritablement vivant qu'aux yeux d'une seule personne, celle-là même qui imitait ses expressions du temps d'avant. Celle-là même qu'il s'était juré de protéger, mais qu'il avait failli, bien malgré lui. Et aujourd'hui, voici que les rôles étaient inversés. Quelle ironie.

« Déverrouille cette porte. » Sa voix gronda, alors même que ses mains se serrèrent. Tutoyant la jeune femme plus par automatisme qu'autre chose. Ellis n'avait pas à lui obéir, et il le savait parfaitement. Mais c'était plus fort que lui. Les heures passées à lui enseigner tout son savoir, dans le plus grand des secrets, il s'en souvenait comme si c'était hier. Mais ces flashs meurtrissaient son coeur alors qu'il se voyait incapable de réussir le moindre sort. « Tu n'as pas le droit de m'enfermer ici. » Hypocrisie quand tu nous tiens. Lui-même avait eu parfois recours à de drastiques solutions pour motiver ses élèves. La née-moldue avait plus d'une fois souffert de son autorité, alors qu'elle aussi, elle avait toutes les raisons du monde pour baisser les bras. Mais elle, elle avait réussi. Elle, elle était restée en vie. Lui appartenait juste au monde des morts, et voulait même y retourner. « Ce n'est pas un vulgaire Allohomora qui changera ma condition. » Le ton montait, encore plus. Il lui était bien trop facile de céder à la colère, et Harker le savait. Mais il n'arrivait pas à lutter. Ayant perdu de vue tout ce qui l'avait, un jour, composé.

Tournant ostensiblement le dos à sa professeure, Altaïr fut, un instant, tenté de lui balancer sa baguette à la figure. Non pas par haine envers la jeune femme, mais par dégoût de lui-même. Il était pathétique, et cette image qu'il se renvoyait lui déplaisait fortement. Accroissant sa colère qui augmentait elle-même les tremblements de son corps. « Je me laisse submerger par ma colère ? Parce que tu crois peut-être que je n'ai aucune raison de l'être ? » Il se tourna vivement vers la brune, se rapprochant d'elle. Criant presque alors qu'il laissait son ressenti se déverser sur la pauvre jeune femme. « Je n'ai jamais rien demandé de tout ça, jamais ! J'étais très bien où j'étais ! J'étais mort et enterré, tout le monde m'avait oublié. Même toi, tu n'avais plus à m'avoir sur le dos, et c'était sûrement mieux pour tout le monde. Mais non, il a fallu qu'on me force à revenir sur cette Terre, et maintenant, regarde-moi ! Je ne sais rien faire. JE NE SUIS PLUS RIEN. » Ses traits étaient déformés, par la tristesse, par la souffrance, par la frustration. Il n'était plus rien, le fier sorcier d'antan. Il n'était qu'un revenant, qui avait tout perdu de ses connaissances et compétences. « Et tu es là, à te jouer de moi avec tes sorts. DES SORTS QUE JE T'AI APPRIS ! » Un rire, sarcastique, fit suite. Et puis, d'un geste sec, il se saisit de la première chaise venue qu'il balança à même le sol, la brisant dans un fracas épouvantable. « Que cette plaisanterie cesse ! » Qu'on le laisse donc mourir, une bonne fois pour toutes.

(c) REDBONE


_________________
This deadness in my heart
I lived once, but i also died once ⊹ And I am just a dead man, learning how to walk again, looking for a point in this life I never ask for. | Altaïr Harker

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



INVENTAIRE
PROFIL


Message
Sujet: Re: All the things lost | Altaïr   

Revenir en haut Aller en bas
 
All the things lost | Altaïr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOST LE RPG
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO ::  :: Londres moldu :: QG de l'ordre-
Sauter vers: