daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 


Partagez
 

 ADRASTOS - life has a hopeful undertone.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 1183
Gallions : 453
Avatar : Iwan Rheon.
ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 1hIAtDkn_o
Âge : 28 ANS, qu'il vit, 3 ans qu'il survit. Ses jours sont limités, et il s'assure de ne pas perdre le compte. (24.03.1968)
Sang : PUR, il ne pourrait en être autrement. C'est la pureté qui se doit de reigner, la pureté qui se doit de vaincre.
Profession : BRISEUR DE SORTS, perdu au sein du commerce familial, il se laisse porter par le danger, par les découvertes, par la magie. BOURREAU, on se rend utile, on aide le Seigneur, on part à la recherche de nouveaux moyen de tuer, souriant.
Situation civile : FIANCÉ, promis à sa meilleure amie, promis à celle qui lui a sauvé la vie. Relation silencieusement ouverte, relation silencieusement libre. Ils vont aimer autrui avant de revenir s'aimer l'un l'autre.
Allégeance : VOLDEMORT, le grand. Et pourtant, le serpent marqué doute. Il doute parce que le Lord ne veut plus de lui. Il doute parce qu'autrui s'est appliqué à laisser des doutres naître au sein de l'esprit brisé. Il doute parce qu'il est presque AVERY.
Particularité : SÉROPOSITIF, il sait que la mort l'attend, patiente.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Adrastos Lestrange



Adrastos Lestrange
for blood destroys life
for blood destroys life


ADRASTOS - life has a hopeful undertone. Empty
Message
Sujet: ADRASTOS - life has a hopeful undertone.   Sam 4 Nov - 21:00

adrastos galahad lestrange
sometimes to stay alive you gotta kill your mind

Nom : C'est Lestrange que tous connaissent, Lestrange que tous ont un jour respecté. Un nom qui, dans le passé, n'a jamais été autre chose qu'un honneur. Loyauté avant tout, mangemorts de la première heure, on respecte un tel héritage. Héritage brisé. Héritage disparu. C'est une honte que d'être un Lestrange. Une honte sans pareille. Mais il n'a pas honte, Adrastos. Il n'a pas honte parce qu'il ne s'agit pas de son seul nom. C'est Avery que peu connaissent, Avery qu'il tient à cœur. Nom de la mère, il est devenu synonyme de force. Lestrange ou Avery, le serpent se considère l'un comme l'autre.

Prénom :  Héritage grecque, telle est la tradition. "Pas enclin à fuir", c'est ainsi qu'on l'a nommé, Adrastos. Ancien roi parmi tant d'autre, c'est également ainsi qu'on l'a élevé. La fuite n'est pas une option. Se battre pour ce en quoi on croit, se battre pour ce que l'on désire, là est la morale de la famille. Galahad vient ensuite, des origines ancrées dans la famille de la mère. Galahad le pur, Galahad le digne, Galahad le curieux.

Date et lieu de naissance : Il s'est agi d'un jour comme un autre. La seconde branche des Lestrange n'est pas la plus grande. Alors il est né sous le regard aimant de parents enjoués, entre les murs de Sainte Mangouste. Ce 24 mars 1968, il a pour la première fois entendu cet accent fort qu'était celui de son père. Aujourd'hui encore – et ce malgré les efforts de sa mère – c'est l'accent Yorkshire qui continue de se heurter à son palais.

Nature du sang : La pureté avant tout, la pureté contre tout. Là est la vie des Lestrange, là est la vie des Avery. C’est pour cela qu’on se bat désormais, pour cela que l’on supporte le mage noir. La promesse d’un  monde au sein duquel la pureté règne, la promesse d’un monde au sein duquel l’impureté n’est plus. Mais cela fait un moment que la promesse semble n’être que cela, une promesse vide.

Statut civil : Il est prêt à se marier, Adrastos. Prêt à se marier à une sorcière qui lui a sauvé la vie. Prêt à se marier à sa meilleure amie. Le sang appelle le mariage, mais c'est avec des bras grands ouverts qu'il l'a accueilli. Pourtant. Pourtant, des échos du passé sont parvenus jusqu'à son être. Il a déjà été marié, Adrastos. Il a été veuf, Adrastos. Veuf de Maebh Rosier, veuf de l'amour de sa vie, veuf de celle qui portait son enfant. Il l'a pleurée. Elle est revenue. Il voit la mort en face, Adrastos. Il la voit et il ne sait quoi en faire.

Profession : Il aime l’adrénaline, Adrastos. Plus qu’autre chose, c’est cela qui dessine un sourire sur son visage, qui calme le rythme de son cœur. Il s’est perdu dans les histoires de son père, les récits à couper le souffle. Sa mère aurait aimé le voir prendre place au sein d’une politique délicate, mais elle a fini par comprendre que là n’est pas sa place. Briseur de sort, il honore la tradition familiale. S’il travaille pour Gringotts, il n’hésite pas à garder les objets les plus intéressants pour sa collection personnelle. Depuis que le régime s’est posé, il fait également partie des bourreaux. Il offre la mort avec précision, un rictus aux lèvres.

Particularité : Il aurait pu développer un don, Adrastos. De longues années durant, il y a sérieusement pensé. Avant la mort de Maebh, il a commencé l’apprentissage de la légilimancie, curieux. Mais cela fait de longues années qu’il a perdu la concentration nécessaire. Le deuil l’a brisé. Le deuil l’a brisé et son corps s’est affaibli. Depuis trois ans, il sait qu’il n’attend que la mort. Séropositif, voilà ce qu’il est. Le VIH, voilà ce qui a signé son arrêt de mort. Il s’en cache, bien sûr, il maintien ce sourire que tous connaissent, il continue de rire. Puis les portes se ferment. Puis il est seul. Puis il pleure.

Ancienne maison/école : Il aurait dû entrer à Ravenclaw, Adrastos. Il y a au fond de son être cette passion pour l'apprentissage qui l'enivre. Fasciné par le monde, par ces sujets que tous considèrent insupportables, certains se sont moqués. Ils se sont moqué parce que ce sont les rangs de Slytherin au sein desquels il est arrivé, Adrastos l'assidu. Quelques semaines à peine après la mort de son père. Quelques semaines à peine après avoir senti son cœur se briser. On s'est moqué. Il s'est vengé. Lestrange. Mère Avery. On a respecté le nom. On a respecté les actions. On a respecté le serpent.

Patronus : Plus jeune, il a pensé reconnaitre un petit animal, mais cela fait longtemps que la forme n’est plus. Son cœur est trop sombre. La marque qui habite sa chair l’empêche de laisser un patronus prendre forme. Alors il arrête d’essayer. Il arrête parce qu’il sait ce qui arrive aux sorciers qui s’acharnent, ceux qui ne le méritent pas. À quoi bon ?

Epouvantard : Quelques années plus tôt, c’est la figure de Maebh qui se dessinait. Belle, elle tenait la main de leur enfant, elle lui souriait. Puis le sourire se fanait, puis le sang coulait. Plus que leur mort, c’est de son impuissance dont il avait le plus peur. C’est son impuissance qui a rendu le tout insupportable. Elle est morte. Il était impuissant. Un moment durant, c’est un vide qui a remplacé la famille. Désormais, c’est lui qu’il voit. La peau pale, les yeux sombres. Un fantôme squelettique qui, il le sait, est le futur qui l’attend, patient.

Baguette Magique : Le chêne rouge offre une fine baguette sanglante, parfaite pour le duel et la création de nouveaux sortilèges. Longue de 23 centimètres, elle renferme un nerf de dragon. Les sorts sont vifs, les sorts sont précis. La baguette est puissante, la baguette est nerveuse.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Crucio
Questions générales

Que pensez vous des revenants ?
Il ne sait quoi penser, Adrastos. Non, il s’agit d’un mensonge, il sait exactement ce qu’il en pense. Il ne les aime pas. Il ne les aime pas parce que son père n’en fait pas partie. Il ne les aime pas parce qu’il sait que lorsqu’il sombrera, il n’aura pas le droit à une deuxième chance. Il ne les aime pas parce que la silhouette du cadavre de l’amour de sa vie ne fait que réveiller en lui une tristesse sans pareille. Il ne les aime pas parce que, dans le fond de son cœur, c’est un égoïsme qui régit sa vie.  

Que pensez-vous du régime de Voldemort ?
Voldemort le grand. Voldemort le tout puissant. Voldemort qu’il a longtemps suivi aveuglément. Mangemort marqué, il sait qu’il fait partie de ceux qui le méritent, ceux que l’on se doit de respecter. Mais la récente chute des Lestrange le fait douter. Eux qui ont toujours été les plus loyaux, pourquoi les abandonner ainsi après un simple échec ? C’est une rage qui se réveille dans le fond de son âme, attisée par les idées de sa mère, les idées Avery, les idées qui sont devenues les siennes, régies par la pureté. Il le suit, le mage noir. Il tue en son nom, et il continuera de le faire un long moment, pendant que son esprit doute en silence.

Que pensez-vous des rumeurs concernant le renouveau de l'Ordre ?
Quelques années plutôt, il s’en serait moqué. Mais les temps ont changés. Cet ordre, ces rebelles, ils sont à l’origine de la chute des Lestrange. Ce sont eux qui ont brisé la réputation sans faute des grands, et c’est pour cette raison qu’il les hait. C’est pour cette raison qu’il déteste entendre dire que ce ne sont que des rumeurs. C’est pour cette raison qu’il est prêt à les détruire un à un.

Le moldu derrière l'écran

Pseudo/prénom :  scarred euphoria/Thaïs.

Âge :  21 ans.

Pays :  Écosse, sorry en avance pour les manques d'accents, je suis en peinance du clavier qwerty  ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 2272919584

Fréquence de connexion  :  je passe tous les jours, RP autant que possible !  ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 1317130907

Avatar :  Iwan Rheon

Où avez-vous connu le forum ? :  ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 462209679  ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 462209679  ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 462209679

Le mot de la fin :  réponse ici  

Crédits : Gorgeousmali (avatar) tumblr (gifs)

_________________


Dernière édition par Adrastos Lestrange le Ven 10 Nov - 20:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t56-adrastos#146
Messages : 1183
Gallions : 453
Avatar : Iwan Rheon.
ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 1hIAtDkn_o
Âge : 28 ANS, qu'il vit, 3 ans qu'il survit. Ses jours sont limités, et il s'assure de ne pas perdre le compte. (24.03.1968)
Sang : PUR, il ne pourrait en être autrement. C'est la pureté qui se doit de reigner, la pureté qui se doit de vaincre.
Profession : BRISEUR DE SORTS, perdu au sein du commerce familial, il se laisse porter par le danger, par les découvertes, par la magie. BOURREAU, on se rend utile, on aide le Seigneur, on part à la recherche de nouveaux moyen de tuer, souriant.
Situation civile : FIANCÉ, promis à sa meilleure amie, promis à celle qui lui a sauvé la vie. Relation silencieusement ouverte, relation silencieusement libre. Ils vont aimer autrui avant de revenir s'aimer l'un l'autre.
Allégeance : VOLDEMORT, le grand. Et pourtant, le serpent marqué doute. Il doute parce que le Lord ne veut plus de lui. Il doute parce qu'autrui s'est appliqué à laisser des doutres naître au sein de l'esprit brisé. Il doute parce qu'il est presque AVERY.
Particularité : SÉROPOSITIF, il sait que la mort l'attend, patiente.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Adrastos Lestrange



Adrastos Lestrange
for blood destroys life
for blood destroys life


ADRASTOS - life has a hopeful undertone. Empty
Message
Sujet: Re: ADRASTOS - life has a hopeful undertone.   Jeu 9 Nov - 2:20

Night Falls with Gravity
The horrors of the night melt away, under the warm glow of survival of the day.


AUGUST 1986
Il y a quelque chose de romantique au sein du monde qui les entoure. Peut-être est-ce la chaude brise d’été qui fait flotter les mèches sombres de Maebh. Peut-être est-ce l’odeur délicate de la campagne qui dépose un sourire délicat sur son visage. Peut-être est-ce ce qui se trame dans le fond de l’esprit d’Adrastos. Là est surement ce qui accentue le rythme de son cœur, ce qui enivre ses pensées. Les sorciers conversent. Ils conversent avec cette facilité qui est la leur, celle de ceux qui se connaissent par cœur. Maebh et Adrastos. Adrastos et Maebh. Le premier amour. La première fois. La première découverte. Lui et son sourire. Elle et son mystère. Ils se sont trouvés. Ils se sont découverts. Ils se sont aimés. Ils s’aiment. Années après années, au sein de cette école délicate, loin de la guerre environnante, ils ont grandi cote à cote. Plus que tout, il aimerait les voir continuer de grandir, de vieillir. Alors il lui a demandé de le rejoindre. Là, si loin d’autres qu’ils pourraient être les seuls sorciers au monde. Allongés sur une herbe émeraude, leurs doigts s’entremêlent, dansent. Il laisse le silence tomber, Adrastos. Puis, enfin, il parle de nouveau. « Let’s get married. » Elle rit, Maebh. « What ? » Il tourne son visage vers elle. « Maebh Iseult Rosier. » Il se redresse, s’assoit, son regard plongé dans celui de la sorcière. « Will you mary me ? » Elle se redresse, s’assoit, son regard plongé dans celui du sorcier. « Yes. » Son cœur s’allège. Il sourit, Adrastos. Il sourit de ce sourire amoureux qu’elle connait tant. Alors qu’ils s’enlacent, il se prend à penser au futur. A ce futur qui n’a longtemps été qu’un rêve, celui qu’il a longtemps pensé ne jamais obtenir. La maisonnette au milieu de champs. Les enfants qu’il désire plus que tout.

SEMPTEMBER 1990
Son rêve se brise. Son rêve disparait. Son rêve n’est plus. Mais il ne veut pas y croire. « How ? » demande-t-il. « How ? » répète-t-il. Il ne veut pas y croire. Il ne peut pas y croire. « Sit down – » « I don’t want to sit down ! » Son cœur manque un battement. Puis un autre. Puis d’autres encore. Son cœur ne sait plus batte. Comment peut-il ? Comment peut-il continuer de battre alors que ce qui le fait vivre n’est plus ? « She can’t be. » Ses murmures sont à peine audibles. Plus pour lui-même que ceux qui l’entourent. Ils sont nombreux. Trop nombreux. Il ne veut pas les voir. Il ne peut pas les voir. « Leave. » Silence. « Adrastos – » « I said leave ! » La foule s’éloigne. La foule le laisse. Il est seul. Seul comme il ne se doit pas de l’être. Seul comme il ne pensait pas l’être un jour. Il ne peut s’assoir. Il ne peut bouger. Il reste immobile. Là, au milieu de son salon. Là, le regard fixe. Là, observant la cape de celle qui ne reviendra jamais. « Adrastos ? » Il sursaute. Sa mère se tient dans le pas de la porte. Sa mère l’observe. Sa mère s’approche. Sa mère caresse son visage. Le fils s’écroule. Il se perd dans l’étreinte de la mère. Elle ne dit rien. Elle se contente de l’éloigner de sa solitude. Elle le calme comme elle seule en est capable. « Do they know who killed her ? » demande-t-elle lorsque les sanglots de l’enfant se calment. Il fait non de la tête. « I will find out. » Silence. « Mother ? » « Yes ? » « We were going to have a child. » Silence. « I am so sorry. » Silence. « No one knows. » « My lips are sealed. » « Thank you. » Elle caresse ses cheveux comme elle le faisait lorsqu’il était plus jeune. Jeune et innocent. Jeune au côté de Maebh. Maebh l’âme sœur. Maebh la fiancée. Maebh la femme. Maebh la mère. Maebh la morte.

MAY 1992
« How many sexual partners have you had in the past two months ? » « Who knows ? » « Mr Lestrange, please. » « I don’t know. » Silence. Le medicomage prend note. « How long have you – » « Just tell me. » « Excuse me ? » « Run your tests and tell me. » Silence. Le medicomage l’observe. Silence. Le medicomage s’affaire. « Are you sure there isn’t anyone I can contact ? » « No. » Le medicomage disparait. Les minutes passent. Le medicomage revient. « Just tell me. » « I’m so – » « None of the bullshit just tell me ! » Silence. « You’re HIV positive. » Adrastos se lève. « It’s not a death sentence, you know, there are – » Le medicomage se tait. La baguette du serpent s’est mise en mouvement. Le medicomage tombe. Le medicomage se meurt. « We both know it is. » Adrastos disparait.
Il lui a fallu plusieurs semaines, mais il l’a enfin trouvée. Elle. Celle qui l’a tué. Le whisky pur feu parcourt ses veines malades. Il l’observe, silencieux. Il est perdu, le mangemort. Perdu dans ce monde qui ne veut pas de lui. Perdu dans ce monde dont il ne veut pas. La mort de Maebh continue de le hanter. Elle le hante lorsqu’il se noie dans un alcool destructeur. Elle le hante lorsqu’il découvre de corps d’inconnues. Alors il l’ignore. Il l’ignore parce qu’il ne peut que l’ignorer, parce qu’il n’est pas capable de vivre autrement. Ainsi, il délaisse son observation, Adrastos. Dans un craquement sonore, il retrouve Pré-Au-Lard. Malgré l’heure tardive, le magasin de plumes est toujours ouvert. Une fois à l’intérieur, il se contente d’observer l’un des sorciers à la chevelure de feu. « Can I help you ? » Portant sa baguette à sa tempe, il en extirpe un filet d’un bleu délicat qu’il dépose dans une fiole. « Kill her. » « That’s not how we – » « Kill her, Weasley. Unless you want me to kill you. » Le tueur à gage sourit. « As it is written… » Le serpent s’apprête à sortir. « It’s Jonah by the way. » Le serpent l’ignore. « See you around, Adrastos. » Le serpent s’arrête. Le serpent hésite. Le serpent disparait.

FEBRUARY 1994
« You’re fucked, Lestrange. » Il lève les yeux au ciel, Adrastos, faisant les cent pas. « As in royally fucked. » « Thanks Z, I get the gist. » Elle rit. « Just breathe and it’ll be fine. » « Will it though ? » « It’s always worked, hasn’t it ? » Il soupire, passant ses mains dans ses cheveux. La nouvelle a déjà fait le tour des serpents. L’un des horcruxes a disparu. L’un des horcruxes est perdu. Pire encore, tous connaissent désormais son ancien propriétaire : Tiberius Lestrange, son oncle. La réputation sans faille s’écroule, disparait avant même qu’ils ne puissent faire quoi que ce soit. « I still like you. » Il rit, Adrastos. Il rit de ce rire nerveux que Zahra parvient à réveiller avec douceur. « Come here. » Les mains sur ses hanches, il se rapproche de sa fiancée, comme à son habitude couverte de suie étrange. Assise sur le bord du bureau du briseur de sort, elle l’enlace. Son visage dans le creux de son cou, le mangemort se calme. Voilà ce dont elle est capable, la Shafiq. Elle qui l’a trouvé alors qu’il pensait ne plus pouvoir continuer, elle l’a reconstruit. Morceau par morceau, elle continue de panser ses plaies, elle continue de le supporter au fil du temps. Il n’est pas dupe, le mangemort : il ne serait pas là si elle ne l’avait pas trouvé avachi sur le sol de cette sombre allée. Ils restent ainsi un long moment, silencieux. Enfin, le rythme de leurs cœurs se retrouvent. Enfin, Adrastos respire. « Now stop being an idiot. » Elle claque de dos de son crâne. « For fuck sake, » râle-t-il, se détachant d’elle. Agile, elle se remet sur pieds, ses pas l’emportant jusqu’au serpent. « Watch your back Lestrange. » Elle dépose un baiser sur ses lippes souriantes.

JULY 1995
« Get your shit together ! » « That’s easy for you to fucking say ! » « Don’t you speak to me like that ! » « You – » « I don’t give a shit ! » Il s’éloigne de Zahra un moment, furieux. Elle s’éloigne d’Adrastos un moment, furieuse. Un moment passe. Puis un autre. « Sorry. » « You better be. » Il sourit, laisse son dos s’appuyer contre un mur, et ferme les yeux un instant. Les émotions s’emmêlent dans le fond de son esprit. Lui qui a si longtemps tenté de retrouver une joie qu’il pensait perdue, il doute de nouveau. Elle est revenue. Elle. L’amour de sa vie. Elle. Celle qui allait être la mère de ses enfants. Enfants qu’il ne peut jamais avoir. Enfants qu’il continue de désirer plus que tout. « A ? » Ses paupières s’ouvrent. « You can’t keep running away. » « Can’t I ? » Elle sourit. « No. » Lentement, il se détache du mur, se laisse tomber sur un canapé. La Shafiq prend place à ses côtés. Elle croise ses pieds sur les genoux du fiancé. Le silence tombe. Il sourit, Adrastos. Il sourit parce qu’elle sait quoi dire, elle sait quoi faire, elle sait quand se taire. Elle sait tout ce qui le fera parler, elle l’a toujours su. Ainsi, quelques minutes plus tard, il soupire. « I’m at a good place right now. I can’t go back. » « You won’t. » « How can you be sure ? » « I’ll be here. » Silence. « Talk to her. Tell her all the things you wish you could have said. It’ll be good for you. » Il sourit, se laisse glisser le long du canapé jusqu’à ce que son crane repose sur l’épaule de Zhara. Peut-être a-t-elle raison. Il rit. Il sait qu’elle a raison.

_________________


Dernière édition par Adrastos Lestrange le Ven 22 Déc - 18:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t56-adrastos#146
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin
ADRASTOS - life has a hopeful undertone. Tumblr_p7hu4xFJzm1ug9vaqo8_400
Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
Maebh Rosier



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


ADRASTOS - life has a hopeful undertone. Empty
Message
Sujet: Re: ADRASTOS - life has a hopeful undertone.   Jeu 9 Nov - 18:40

ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 1082682376 ADRASTOS - life has a hopeful undertone. 1082682376

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit



Contenu sponsorisé


ADRASTOS - life has a hopeful undertone. Empty
Message
Sujet: Re: ADRASTOS - life has a hopeful undertone.   

Revenir en haut Aller en bas
 
ADRASTOS - life has a hopeful undertone.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» We should take a moment and hold it and know that life has a hopeful undertone -Jason
» Life in UCLA
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» THE IRISH WAY OF LIFE.
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life... [Gin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO :: Fiches terminées-
Sauter vers: