les essentiels

N'oubliez pas de recenser votre RP du mois dans le topic dédié.
Vous aimez le forum ? N'hésitez pas à le faire savoir en votant pour Cistem Aperio sur les top-sites ainsi qu'en postant dans les sujets de publicité (Bazzart et PRD).
Envie de vous investir sur le forum ? N'hésitez pas à demander une quête afin de faire avancer l'intrigue (ici).



 

Temporalité du forum
Nous jouons en février 1996 !

Partagez | 
 

 i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Briar Dollwound
imperio - sorcier
avatar


imperio - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 23
Gallions : 20

Âge : 26 ans


Message
Sujet: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Lun 4 Déc - 18:08

Briar Rose Dollwound
broken dreams and silent screams

Carte d'identité

Nom : Nom de mensonge, de trahison. Poupée cassée, brisée, bouffée. Deux syllabes emplies de faux-semblant et de douleur. Le meilleur nom qu’elle aurait pu trouver. Masquant l’horreur et pourtant révélant la vérité. Dollwound, glissant sur le palais, s’enroulant autour de la langue. Tendre tout d’abord, mais la douceur s’efface progressivement, s’éclipsant face au gout âcre de la souffrance.

Prénom :Briar Rose La rose sauvage. La rose acérée, celle aux pétales veloutées mais dont les épines empoisonnées s’enfoncent dans la chair sans vouloir la lâcher. L’innocence apparence et derrière, la cruauté. Un murmure rauque, à la fois caressant et terrible. Comme la lueur de la lune sur sa peau de porcelaine. Comme la lueur d’innocence brisée au creux de ses yeux éperdus. Délicate et sirupeuse Briar Rose Coupante. Fascinante. Briar Rose Le nom qu’elle a gardé. Celui qu’elle a choisi. Dernier souvenir de ce qu’elle a été.

Date et lieu de naissance :Elle est née dans l'air froid de l'hiver, un 5 décembre, il y a de cela 26 ans. Née dans la glaciale Russie sous un autre nom Anya. Prénom qui n’importe désormais pas plus que le jour de sa naissance. Du passé il ne reste rien, elle est quelqu'un d'autre maintenant. Tout le reste, il lui faut enterrer.

Nature du sang : sang-mêlé. Sang souillé, oublié, effacé. Invisible. Comme elle. Il court dans ses veines, aussi rouge que celui des autres et pourtant il vaudrait moins. L’incarnat semble tantôt geler, au rythme de son cœur alangui, tantôt bruler, rappelant la douleur passée et la peur à venir.

Statut civil : Célibataire. Seule. Par choix. Par peur. Terreur de l’autre. De s’approcher. De s’accrocher. De dépendre une nouvelle fois. De donner et de ne rien recevoir. De souffrir. Alors elle se noie dans des corps inconnu. Fonds contre des lèvres étrangères. Elle enlace, elle embrasse. Homme comme femme. Mais jamais elle ne les laisse s’approcher. Terrifiée.

Profession :Fille de tout, fille de rien. Pendant des années milles et uns travail ont glissé de ses mains. Voleuse, mendiante, informatrice. Légal et illégal. Elle faisait tout dans l'ombre. Le fait toujours. Elle appartient aux rues désormais, et ne pourra jamais vraiment les quitter. Cependant, il y a de cela une année, tout a changé. On lui a redonné un souffle, redonné une voix. Dans le plus grand des secrets elle écrit de nouveau, laisse ses mains tisser des mélodies. Personne ne sait qu’elle est l’artiste, cachée derrière la scène. Personne ne le saura jamais. Mais pour elle c’est un premier pas. Un qui la fait rêver à une nouvelle vie Compositrice pour les Doxies

Particularité :aucune

Ancienne maison/école :Durmstrang des forts et des glorieux.Un souvenir lointain et glacé, une prison dans laquelle elle errait. Esseulée. Désormais plus qu'un mirage, une image enterrée.

Patronus : Un papillon de nuit. Discret. Fragile. Des ailes géantes, battant doucement, portant un corps frêle prêt à s’écraser. Attiré par la flamme au point de mourir brûlé. Impossible à toucher sans ensuite l’empêcher de voler. Invisible. Ignoré. Une beauté délicate trop souvent négligée. Une courte vie destinée à l’oubli:

Epouvantard : Des pas qui résonnent derrière elle. Chaque enjambée explose en un claquement retentissant. Elle sursaute, se plie, se cache. Elle se convainc, se ment. Elle n’entend rien et si elle n’entend rien, alors rien ne se passe. Briar ne verra pas. Il n’y aura pas ce visage. Il n’y aura pas cette voix. Tout est passé. Tout est fini. Elle a gagné, la reine renversant le roi sur l’échiquier. La pièce brisée n’est pas censée revenir. N’est-ce pas ? Pourtant elle tremble, elle hurle. Il est de nouveau là

Baguette Magique : Bois d’aubépine. Terriblement adaptée à Briar Rose. Une fleur épineuse s’attachant à une autre. Fluctuante, changeante. A l’intérieur un ventricule de dragon. 22,7 centimètre. Particulièrement adaptée aux sortilèges

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Imperio

Questions générales

Que pensez vous des revenants ? Terreur. C’est l’émotion qui s’engouffre dans ses veines lorsque l’on parle des revenants. Des morts qui marchent. Cadavres autrefois, vivants aujourd’hui. La peur ne vient pas de ce qu’ils sont pourtant. Si peu. Mais du doute qu’ils font naitre en elle. Briar est partie. A fui. De son ancien moi, il ne reste rien, Anya a disparu derrière un écran de fumée. Mais si le passé venait la rattraper ? La pensée l’a fait trembler, gémir, planter ses ongles dans sa chair innocente jusqu’à saigner. S’ils sont revenus eux … pourquoi pas lui ? Le monstre vaincu pourrait revenir. Sinistre Croquemitaine mangeant sa pauvre victime Elle en mourrait. Alors dans chacun de leurs traits c’est un peu lui qu’elle revoit. Et Briar frissonne d’effroi

Que pensez-vous du régime de Voldemort ? Pour elle il ne représente que peu de chose. Un nom lointain, étranger dont elle n’a entendu parler que bien tard comparé aux anglais. Briar n’a pas de foi, pas d’idéaux. Elle n’est qu’elle et d’elle seule se soucie. Elle n’éprouve aucun amour pour ce régime de dictature qui enferme et assoit un pouvoir absolu. Mais jamais la blonde ne luttera contre. Elle n’en a pas l’envie, la volonté. Alors comme eux tous elle fait semblant. Pas que quiconque s’intéresserait à une fille des rues. Mais si jamais ils en venaient là, elle inclinerait la tête et dévoilerait son cou. L’agneau s’offrant au loup. Devant le pouvoir meurtrier elle garde le silence. Muette passant, elle ne fait qu’observer. L’injustice est pourtant réelle. Aussi palpable que la souffrance des innocents. Et pourtant la douce enfant se demande parfois si elle souhaite vraiment qu’ils sortent de leur misère. Souffrir dans une foule submergée par les ténèbres est plus rassurant que d’endurer seule.

Que pensez-vous des rumeurs concernant le renouveau de l'Ordre ? Il y a toujours des murmures de batailles dans l’ombre et de héros triomphant. Elle se rappelle, enfant, se les êtres inventés, au milieu de la nuit, lorsque, ses larmes enfin séchées, elle pouvait s’offrir le luxe de rêver. Ces héros elle n’y croit plus. Ceux qui souhaitent se battre elle ne les comprend pas. Ils ont une force qu’elle ne possède pas. Une force ou une folie. Car fous ils sont de courir à leur mort, sans même être sûr de pouvoir gagner. Une part enfantine de Briar, aimerait croire en eux. Un conte enchanteur rappelant que dans un cycle sans fin la lumière défait toujours l’obscurité. Que l’ombre doit toujours passer. Mais il y a une voix plus dure dans son cœur désormais, une qui la pousse à les ignorer, à les mépriser. Et si c’était la lumière qui ne faisait que passer ? Un bref éclair étincelant avant de retomber le noir néant


Le moldu derrière l'écran

Pseudo/prénom :  swanielle

Âge :  22 ans

Pays :  France

Fréquence de connexion  :  aussi souvent que possible

Avatar :  Rosie Tupper

Où avez-vous connu le forum ? :  des petites voix m’ont appelées

Le mot de la fin :  bisous-bisouus  

Crédits :  morning dove

_________________
Briar Rose
But who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in



Dernière édition par Briar Dollwound le Sam 9 Déc - 15:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Briar Dollwound
imperio - sorcier
avatar


imperio - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 23
Gallions : 20

Âge : 26 ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Lun 4 Déc - 18:09

Cistem Aperio
Out of the nigh that covers me


But a caged bird stands on the grave of dreams

Il y a des bleus violacés qui fleurissent le long de ses bras. Bras minces et tremblants qui enlacent un corps frêle. Corps hoquetant sous le flot des larmes qui coulent de grands yeux abîmés. L’enfant est recroquevillée sur son lit. Entre désespoir et terreur. Incompréhension et douleur. Pourquoi ? La question écho encore et encore dans son crâne jusqu’à devenir coup de tonnerre qui ne fait que redoubler les pleurs. Une voix pernicieuse souffle déjà qu’il n’y a pas de raisons. Juste un tragique résultat. Mais l’enfant veut croire. L’espérance est après tout le propre de l’enfance. Jusqu’au jour ou même celle-ci se fait engloutir par une sombre réalité. Alors la chute du haut de l’innocence commence.

Celle qui brise et celle qui casse

Une main qui se pose sur ses cheveux et la petite fille sursaute, avant de se calmer. Un murmure rassurant se fait entendre. « Tout ira bien, Anya. Tout ira bien ». Comme un mantra réconfortant, toujours le même. Toujours la même voix. Sa mère l’enlace précautionneusement, sèche les larmes une à une. L’attire dans une douce étreinte au creux de ses bras. Anya inhale l’odeur réconfortante de la Mère protectrice et apaisante. Ses jeunes bras s’accrochent aux plis de sa robe. Sa silhouette se rapproche. Elle se fond dans le corps de celle qui lui a donné la vie comme si elle souhaite y retourner. Un endroit dans lequel elle serait à jamais protégée. Le murmure consolant se transforme en fredonnement et bientôt ne flotte dans l’air qu’une vieille berceuse russe, tandis que l’enfant et la mère repose sur le lit vétuste. Elle pourrait presque oublier, Anya, dans le confort de ce moment, la douleur qui l’y a mené. Les questions se précipitent sur sa langue, les demandes, aussi. Mais aucun son ne sort. Au lieu elle installe sa tête plus confortablement. Rien ne sert de parler. Les réponses ne viennent jamais. Alors elle enlace toujours plus fort. Ferme ses yeux un instant. Ne reste que le picotement des prunelles, usées d’avoir trop pleuré. Le rai de lumière qui danse sur sa joue, réchauffant sa peau glacée. La douleur lancinante qui suit les traces violettes sur ses bras semble presque avoir disparue. En ce moment elle est aimée, elle est protégée. Et pendant un instant la peur pourrait presque reculer. S’évanouir dans l’odeur de sa mère, comme un démon repoussé dans les ténèbres. Anya peut faire semblant d’oublier. Tout ira bien. Tout va bien. Plus de sinistres lendemains. Alors l’enfant soupire, épuisée par ses larmes. La blonde relève la tête, colle doucement un baiser sur la joue à sa portée. Sans regarder.

Refusant de voir la meurtrissure qui souille le visage tant aimé


his wings are clipped and his feet are tied

Ses doigts dansent sur la mince feuille de papier. Tracent des notes, impatiemment, tentant désespérément de rendre réelle, la mélodie qui emplit son esprit. Plus vite. Le crayon dérape, l’écriture agitée, devient brouillonne. Urgente. Ce n’est pas qu’une envie. C’est un besoin. Plus fort . Un trou dans la feuille sans qu’elle s’arrête. Ses grands yeux clairs semblent un peu fous. On dit que c’est le signe des génies. Elle sait que c’est le symbole des possédés. La musique pour exorciser. A côté d’elle, une lettre à moitié ouverte. La raison de son agitation. Le rappel qu’il faudra un jour revenir. En apparence, le message d’une mère aimante, souhaitant s’assurer que tout va bien pour son enfant adorée. Mais Anya n’a pas besoin de lire entre les lignes pour savoir ce qu’il en est.

Un appel à l’aide.

Une mère qui est parfois aussi gamine, un peu trop cassée. Incapable de fuir alors qu’elle aurait dû partir il y a des années. Elle aurait dû abandonner l’homme qui la menace, elle et son enfant. Au lieu elle presse sa fille de rentrer. L’attire en suppliant. Pour ne pas être seule à subir le courroux de son époux. La même femme désespérée qui ensuite viendra l’enserrer dans ses bras pour la consoler. Qui couvriras ses bleus de baumes pour les effacer. Comme si rien n’était jamais arrivé. Tout ira bien . Elles seront ensembles. Toutes deux prises dans la tourmente. La mélodie revient plus fort, cogne contre son crâne. Le griffonnement reprends, plus rapidement peut-être. Elle ne sait plus si elle peut, Anya. Ne sait plus si elle veut. Retourner dans le cauchemar, dans sa prison. Tout y est gris dans ses souvenirs, et les rares moments de joies sont toujours doux-amers. Un rappel de ce qui est à venir. Loin de tout cela elle peut revivre. Durmstrang est une liberté à laquelle elle n’avait jamais goûté. Pas pour les êtres qui peuplent ses couloirs, mais pour l’absence d’un seul. Son absence à Lui.

Celui qui la terrorise et qu’elle hait. Celui qu’elle aime pourtant désespérément, crevant parfois d’une attention. Captive, elle aussi, rêvant de l’amour d’un père qui la détruit méthodiquement. Mais tout ira bien. Tout ira bien. Le crayon crisse contre la feuille, tombe à terre dans un mouvement violent. Une main tremblante vient effleurer sa joue. Cueillir des larmes qu’elle ne se souvient pas d’avoir versé.

Si elle se mettait à hurler …. Qui viendrait donc l’aider ?


his shadow shouts on a nightmare scream

Le geste est lent, mesuré. Paisible. La cuillère tourne dans le thé fumant, régulièrement. Calmement. Anya ne regarde pas. Ses yeux sont posés au loin. Pour une fois ils ne luisent pas d’angoisse. Son visage est serein, presque reposé. Des traits apaisés. Le calme avant la tempête. Pas encore libre mais presque. Elle ne voit pas la petite cuisine sombre et poussiéreuse dans laquelle elle se trouve, ni les détails floraux sur la tasse abîmée qu’elle tient à la main. Elle inhale doucement et ses poumons semblent se remplir tout à fait pour la première fois. Lorsqu’elle se retourne il n’y a pas même un moment d’hésitation. Le mouvement est fluide. Délicat.

Elle sort de la pièce sans un regard en arrière

Elle devrait trembler, pourtant. Crier. Hurler. Supplier. Mais la menace est dans le silence. Dans l’assertion que résument ses yeux. Personne ne le voit évidemment, trop habitués à l'inertie. A la peur muette de la frêle jeune femme. Pas de défense. Mais tout a changé. Dans une chambre d’hôpital surpeuplée. Au pied du lit, d’une femme fracassée. Quand elle a posé ses yeux sur le visage familier. Les bleus elle connait, Anya. Les cacher, fait partie du quotidien depuis des longues années. Cacher et pardonner. Cacher et faire semblant. Tout finira par passer. On le lui a répété encore et encore. Mais en cet instant elle sait. Ce n’est qu’un mensonge. Le mensonge d’une adulte terrifiée. Persuadée que la mélopée, deviendrait un jour réalité. Elle ne le sera jamais. Il faut chercher pour  reconnaître la femme alitée. Passer derrière la vallée enflée de sa pommette. Derrière les traits déformés. Elle cherche des yeux, Anya, mais ils sont à moitiés fermés. Elle voudrait quelque chose pourtant. N’importe quoi. Une supplique. Une confirmation. Sa main se pose sur le poignet de sa mère. Léger, comme par peur de la casser. En réponse ce sont des lèvres qui s’ouvrent. Mimiquent grossièrement quelques mots, au rythme familier. Les doigts de la blonde glissent sur le drap. Ces mots elles les connait.

Tout ira bien. Tout ira bien.

Un voile d’épouvante qui glisse sur ses traits. Elle fuit. Eperdue. Se demande si elle rêvé. Halluciné. Impossible d’être sûre. Qui peut comprendre les mots crachés par une mâchoire brisée ?

Mais elle sait maintenant. Rien n’ira bien. Plus jamais. Si elle reste, elle en crèvera. Comme sa mère, déjà à moitié morte dans son lit. Son père la tuera. Le poids s’abats dans sa poitrine. Elle peut presque déjà le voir. Son corps s’abattant sur le sol. Le sentir Le goût du sang sur son palais. Il faut fuir. Mais elle ne peut pas partir. Elle a déjà voulue. Déjà essayé. Elle est enchaînée. Les chaines sont invisibles mais elles enserrent ses mains. Le monstre est caché derrière un visage humain. Il n’y a qu’une seule façon. Qu’un seul moyen. Il faut rentrer. Elle sait déjà mais fait semblant de l’ignorer. Il n’y a qu’une solution. Mais elle ne veut pas y penser. Poupée cassée.

Sa main pose la tasse de thé sur la table. Sans regarder. Anya ne voit pas l’homme haï s’en emparer. Le père. Le démon. Le monstre. Elle n’entend que le bruit de déglutition. Celui qui lui donne sa réponse. Et elle attend. Elle attend. De longues minutes. Jusqu’au premier borborygme. Elle ne bouge pas pendant les râles. Recule à peine quand un bras mourant, tente de se tendre jusqu’à elle. Savoure les gémissements. Quand seul le silence lui répond, elle se met en marche. Elle peut partir maintenant.

Et c’est sans regarder qu’elle s’en va. Qu’elle s’enfuit. Plus une pensée pour le passé.



so he opens his throat to sing

Tapie dans la pénombre, elle regarde les gens passer. Cachée. De l’endroit où elle est nul ne peut la voir mais elle peut observer. Ainsi elle se sent rassurée. Voir sans être vue. Toujours prête à fuir. Toujours prête à frapper. Elle est libre mais la peur ne part jamais. Anya est pourtant morte et enterrée. Un souvenir parti en fumée. Fuir la Russie. Un nouveau nom. Une nouvelle vie. Siennes sont désormais les syllabes râpeuses qui composent sont nouveau nom. L’accent chantant dans sa voix est oublié. Détruit. Tout ce qu’elle était a disparu. Il le fallait. Le sang sur ses mains l’obligeait. Non sans peine mais sans regret. Ses bras enlacent les barres froides du balcon sur lequel elle est assise. Des mèches blondes tombent doucement devant ses yeux, obscurcissant un instant sa vision. Ici elle n’est rien. Un nom sans valeur, un fantôme supplémentaire dans les bas-fonds d’une ville ou les moins que riens sont invisibles.

Il a fallu l’accepter. Vivre sans exister.

Mentir et se dissimuler. Apprendre à tromper, à feindre. Les mensonges coulent désormais hors de ses lèvres aisément. Ses sourires cachent des yeux vides, son visage doux, une peur terrible. Briar a d’abord vécu dans l’ombre de peur d’être recherchés. Qui sait quels hurlements ont envahis la ville quand le corps de son père a été retrouvé. Qui sait jusqu’où les murmures peuvent voyager ? Rester cachée. Rester en sûreté. Poupée de fumée elle a tout fait. Serveuse dans des bas miteux, évitant tant bien que mal les mains baladeuses. Voleuse aux doigts agiles et rapides. Dealeuse quand l’argent manquait. Milles et unes occupations. Jamais longtemps. Quand venait les premières questions, les premiers regards insistants il fallait partir. Ne se rapprocher de personne. Courir.

Sauf pour elle. Quelque chose dans le regard qu’elle a lui lancé. Une souffrance qui a résonné en elle. Au point qu’elle s’est laissée approcher. Encore et encore. Jusqu’à sans même le vouloir, la laisser entrer. Détruire les barrières soigneusement construites. Faire reculer la peur. Il n’est plus là. Tout ira bien maintenant. Vraiment. Briar l’a suivie. Trouvant en elle une sœur, une amie. Roxie. Jamais de jugement, de faux-semblants. Un partenariat, elle le cerveau, Briar les bras. Un équilibre rassurant. C’est à travers Elle qu’elle les a connus Eux. Membres d’un groupe elle lui avait dit. Non pas que Briar y ait porté vraiment attention. Pas avant qu’on ne la trouve, une feuille à la main, griffonnant désespérément. Pas avant qu’on ne lui dise qu’elle pouvait de nouveau composer. Que sa création serait jouée. Personne ne le saura. Personne ne connaitra ton nom. Et la femme confiante se fait prendre au piège. Intervalle délicieux de presque bonheur. La confiance revenant est traitresse. Car rien ne dure jamais longtemps.

Les morts reviennent à la vie. Ce qui est enterré remonte à la surface. Les corps comme les secrets. La peur mord à nouveau. Dévore et ronge. Détruit. Le regard est de nouveau terrorisé. Le dos voûté. Plus que jamais elle veut devenir ombre. Ne plus être vue. Ne plus être entendue. Le monstre pourrait être là. Dans chaque coin sombre. Derrière chaque porte. S’il est là, il la tuera. Un hoquet déforme sa gorge et elle se rencogne au fond du balcon. Tente de se rassurer. De repousser les doutes, la peur, l’horreur. Mais la question résonne dans son crâne comme un coup de tonnerre.

Et s’il était revenu ?



_________________
Briar Rose
But who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in



Dernière édition par Briar Dollwound le Sam 16 Déc - 18:38, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Albern Runcorn
morsmordre - sorcier
avatar


morsmordre - sorcier

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité:
Dés de compétence:
PROFILMessages : 195
Gallions : 184

Âge : trente-six années se sont déjà écoulées pour Abe. Truffées d'histoire qu'il ne vaut mieux pas raconter, de murmures depuis longtemps échappés et de squelettes enfermés dans des placards à doubles clefs. Certains souvenirs lui échappent encore depuis l'accident, il reste donc des secrets à redécouvrir.


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Lun 4 Déc - 18:27

Bienvenue parmis nous miss!    Un avant-gout prometteur, hâte d'en lire plus. *envois des bonnes ondes pour la suite de la fiche*  

_________________

runcorn siblings
A brother and a sister can be seen as someone who are both ourselves and very much not ourselves – a special kind of double.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t417-if-you-re-going-through


Invité
Invité
avatar



INVENTAIRE
PROFIL


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Lun 4 Déc - 18:30

Je ne connaissais pas la bouille, qu'elle est jolie.

Bienvenue sur CA, j'ai beaucoup aimé le début, j'espère en lire plus bientôt.
Revenir en haut Aller en bas


Perseus Black
morsmordre - sorcier
avatar


morsmordre - sorcier

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité:
Dés de compétence:
PROFILMessages : 220
Gallions : 206

Âge : Tout juste vingt-six ans.


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Lun 4 Déc - 18:32

Bienvenue ici Briar Cette bouille  

Ton début de fiche donne envie d'en savoir plus ! (Il est là. )
Bonne inspiration pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t271-they-said-life-was-toug


Briar Dollwound
imperio - sorcier
avatar


imperio - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 23
Gallions : 20

Âge : 26 ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Lun 4 Déc - 18:57

@Albern Runcorn  > merci beaucouuup   ! Et merci pour les ondes je vais en avoir besoin, ça fait que quelques mois que j’ai pas rp mais je me sens toute rouillée c’est fou  

@Cassius Rosier> merci   !! jake  

Je vais mettre à la suite incessamment sous peu j’espère qu’elle plaira aussi  

@Perseus Black> MWOUHAHAHA oui il est là (mais qui ? ce sera la surprise   )

Merci beaucoup en tout cas   (et quel magnifique avatar   )

_________________
Briar Rose
But who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité
avatar



INVENTAIRE
PROFIL


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Mar 5 Déc - 11:17

Holaaaaaaaaaaaaaaaaa!
Contente que tu sois là! *8*
J'espère qu'on pourra enfin rp de nouveau
En tout cas bon courage pour ta fiche, ça semble être déjà bien prometteur!
Revenir en haut Aller en bas


Dagan Black
morsmordre - sorcier
avatar


morsmordre - sorcier

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Non
Dés de compétence:
PROFILMessages : 214
Gallions : 169
Âge : Soixante ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Mar 5 Déc - 11:43

Heeeey, aussi contente de te voir débarquer
Bienvenue, j'aime beaucoup ton début et les prénoms choisis

_________________

mortal kings are ruling castles

Power resides where men believe it resides. It's a trick, a shadow on the wall. Yet shadows can kill. And ofttimes a very small man can cast a very large shadow.

DOCTOR SLEEP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t132-paint-it-black


Briar Dollwound
imperio - sorcier
avatar


imperio - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 23
Gallions : 20

Âge : 26 ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Mar 5 Déc - 13:13

@Alceste Lestrange > tu sait que t'est canon toi ?
et évidemment qu'on se fera un rp voyons c'est genre obligé

@Dagan Black > mais vous ici quelle surprise sans déconner ça fait plaisir de voir des têtes connues
et merci beaucoup

_________________
Briar Rose
But who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Jonah Weasley
confringo - sorcier
avatar


confringo - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 48
Gallions : 45

Âge : Vingt-cinq ans qui sonnent faux pour l'éternel adolescent. Un quart de siècle si rempli qu'il pourrait en contenir une douzaine.


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Mar 5 Déc - 19:01

Vous ici ?

Je suis contente qu'on ai réussi à te soudoyer pour vivre à nouveau de folles aventures

Courage pour ta fichette que je m'empresserais de dévorer pour voir à quelle sauce tu seras mangée inrp

_________________


Reckless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t110-jonah-i-ll-give-you-my-


Scylla Selwyn
morsmordre - sorcier
avatar


morsmordre - sorcier

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
PROFILMessages : 153
Gallions : 43

Âge : Cela fait 25 années que tu fais partie de ce monde, entre morne ennui et cruel amusement.


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Mer 6 Déc - 9:02

Je ne connaissais pas du tout l'avatar, mais elle est très cute

Bienvenue parmi nous et plein de courage pour la fiche

_________________


Poison is in my Veins.

by Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Adrastos Lestrange
for blood destroys life
avatar


for blood destroys life

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
PROFILMessages : 930
Gallions : 398

Âge : 27 ANS, qu'il vit, 3 ans qu'il survit. Ses jours sont limités, et il s'assure de ne pas perdre le compte. (24.03.1968)


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Mer 6 Déc - 16:16

Genre ce temps qu'il m'a fallu pour passer par ici, c'est criminel
Mais bon, un personnage qui tease comme celui-ci c'est criminel aussi

Bienvenuuuuue Avance donc ta fiche que je puisse lire tout cela
Si jamais tu as la moindre question, surtout n'hésites pas, tu sais c'par ou que je suis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t56-adrastos#146


Briar Dollwound
imperio - sorcier
avatar


imperio - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 23
Gallions : 20

Âge : 26 ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Mer 6 Déc - 18:37

@Jonah Weasley oui moi on se demande comment hein
je suis contente que vous m'ayez soudoyée aussi ceci dit
oooh c'est gentil (c'est vrai que là y'a bof à se mettre sous la dent hein ) (allez je te passe briar pour compenser je suis sympa )

@Scylla Selwyn merciiii
En parlant d'avatar je dois dire que je suis très fan du tiens ** j'adore emma dans the gifted dooonc


@Adrastos Lestrange Ouais hein je confirme c'est criminel (les deux )
Je vais essayer d'avancer mais fiche mais j'hésite sur tellement de truc je suis indécise c'est indécent (donc je vais probablement galérer et mettre trois milles ans voilaaaa )

merci en tout cas

_________________
Briar Rose
But who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Kenya Wilde
confringo - sorcier
avatar


confringo - sorcier

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
PROFILMessages : 253
Gallions : 279

Âge : 35 ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Jeu 7 Déc - 22:24

Bienvenue parmi nous :D

Joli début de fiche Bonne écriture pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Briar Dollwound
imperio - sorcier
avatar


imperio - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 23
Gallions : 20

Âge : 26 ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Sam 9 Déc - 15:08

merci beaucouuup
j'avance doucement mais surement

_________________
Briar Rose
But who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité
avatar



INVENTAIRE
PROFIL


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Dim 10 Déc - 13:47

LE PETIT CHAT ! J'ai hâte de lire la fin de ta fiche :3 Bonne chance pour ce qui te reste
Revenir en haut Aller en bas


Prométhée Black
lumos - revenant
avatar


lumos - revenant

INVENTAIRE
PROFILMessages : 120
Gallions : 149

Âge : 30 ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Lun 11 Déc - 16:06

Bienvenue par ici !!

_________________
We're dancing with our hands tied
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t508-promethee-a-thousand-ti


Briar Dollwound
imperio - sorcier
avatar


imperio - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 23
Gallions : 20

Âge : 26 ans


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   Lun 11 Déc - 19:51

@Caïn Fawley > POUSSIN (bah oui si je suis petit chat t'est poussin obligé )
je me dépêche j'ai presque finiiiiiiiiiiiiiii (comment ça je veux trop pouvoir venir harceler tout le monde pour des liens ... oui ? )

@Prométhée Black >> merci beaucouuup (super choix d'avatar en passant )

_________________
Briar Rose
But who knows what she spoke to the darkness, alone, in the bitter watches of the night, when all her life seemed shrinking, and the walls of her bower closing in about her, a hutch to trammel some wild thing in

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



INVENTAIRE
PROFIL


Message
Sujet: Re: i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12   

Revenir en haut Aller en bas
 
i hold a beast, an angel and a madman in me (briar) délai 21/12
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Angel découvre la bibliothèque
» Natacha Angel (Ministère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO ::  :: Présentations :: Fiches terminées-
Sauter vers: