daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 


Partagez | 
 

 Cold sheets (saga)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 248
Gallions : 125
Avatar : Natalie Dormer

Âge : 33 ans.
Sang : Sang-de-bourbe.
Profession : Potionniste d'une minuscule boutique de l'Allée des Embrumes.
Situation civile : Une dénommée Delia a éveillé un feu difficile à éteindre.
Allégeance : Neutre. Elle méprise la rébellion.
Particularité : Aucune.

Inventaire
Disponibilité: Non
Dés de compétence:
avatar



Saga Merrick
imperio - sorcier
imperio - sorcier


Message
Sujet: Cold sheets (saga)   Sam 11 Nov - 1:35

Saga Merrick
She hides away like a ghost

Carte d'identité

Nom : Merrick. Insignifiantes origines écossaises, et surtout, moldues. Nom sans valeur, sans le moindre poids dans le monde magique. Douce injustice à ses yeux, puisqu'elle s'estime tout aussi méritante que n'importe qui d'autre.

Prénom : Saga. Sa mère, grande amatrice de mythes, était depuis longtemps tombée sous le charme de ce prénom pourtant scandinave. Sága est une des Asynes de la mythologie nordique, déesse des contes et légendes. Elle n'a pas toujours apprécié ce prénom, mais s'y est à présent faite.

Date et lieu de naissance : 2 Février 1962 dans un hôpital de la banlieue d'Edimbourg, en Ecosse.

Nature du sang : Impur puisque née-moldue. Sa magie est souillée, diraient certains. Mais elle n'en est pas moins sorcière et profondément fière de l'être. Elle a longtemps détesté ses origines moldues, jusqu'à rejeter ses parents à sa sortie de Poudlard, mais depuis elle a appris à apprécier le fait qu'ils soient encore en vie et qu'ils ne la détestent pas, contrairement au pouvoir en place.

Statut civil : Célibataire, elle est seule et n'a jamais été en couple. Depuis la victoire des mangemorts, elle serait une honte pour un éventuel époux et le sait, si bien qu'elle ne fait que passer brièvement dans les bras masculins ou féminins. Pourtant, son palpitant s'est autrefois agité pour un garçon au sang trop pur pour elle. Et si elle ne l'admettrait pour rien au monde, elle se sent de plus en plus seule.

Profession : Potionniste, elle concocte une partie des potions que vend une petite boutique de l'Allée des embrumes. L'endroit ne paye pas de mine, mais possède une clientèle d'habitués qui aiment la discrétion. On y vend presque rien d'illégal, mais il n'est pas rare qu'on lui passe des commandes un peu particulières. Les philtres d'amour sont sa grande spécialité. Il lui arrive en de rares occasions de préparer des poisons pour certains clients.

Particularité : Aucune.

Ancienne maison : Serpentard. Comme elle découvrait cet univers, la gamine ne s'étonna pas spécialement de sa répartition. En revanche, ses petits camarades de maison s'empressèrent de lui expliquer pourquoi elle n'était pas la bienvenue. Ce fut un choc pour l'enfant, qui se pensait aussi spéciale que n'importe lequel d'entre eux. Il y eut bien quelques mains qui se tendirent pour la soutenir mais elle les repoussa, trop fière.

Patronus : Un corbeau. Si pour beaucoup, il s'agit d'un mauvais présage, elle sait que les corbeaux ne sont pas uniquement signes de désastre. Elle n'a que très rarement réussi à le faire apparaître.

Epouvantard : Sa baguette, brisée, gisant au sol. Aux yeux d'un autre, la vision semble absurde ; une baguette se répare, ou s'achète. Ce que cette image lui évoque, c'est le rejet du monde sorcier à son égard. Elle est terrifiée à l'idée qu'un jour, les né-moldus seront bannis de celui-ci, et qu'elle ne pourra plus pratiquer la magie ni vivre parmi les sorciers.

Baguette Magique : Bois de pin, crin de licorne en son coeur, 31 cm, plutôt rigide. Une baguette pas spécialement puissante mais très fidèle et qui se prête aux sortilèges informulés.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Imperio

Questions générales

Que pensez vous des revenants ? La raison me pousse à penser que ce phénomène a été provoqué par un esprit fou ayant joué avec les règles de la Magie, et qu'il y a de fortes chances que tout ceci annonce l'une des périodes les plus sombres de l'histoire du monde magique. Je suis presque heureuse de ne pas avoir de sorciers, du moins que je connaisse, dans mes ascendants. Qu'un mort revienne marcher parmi les vivants, c'est une aberration. Cependant, ma curiosité me pousse à en savoir plus sur la manière dont une telle chose est possible. Surtout, que sont-ils véritablement ? J'ai cru comprendre qu'ils n'étaient pas vraiment vivants, mais nous ne savons que ce que le gouvernement veut bien nous en dire. J'admets que si j'en rencontre, je ne pourrai sans doute pas m'empêcher de les regarder comme des sujets d'étude par excellence. De toute manière, ils ne sont probablement même pas humains.

Que pensez-vous du régime de Voldemort ? Je conçois que celui-ci n'agit pas en ma faveur. Mais j'ai su me faire une petite place dans cette société pourtant menée par les mangemorts, en travaillant d’arrache-pied. Ceux qui n'y parviennent pas sont soit dotés d'un tempérament faible, soit ils ont été habitués pendant trop longtemps à ce que tout soit facile. Ce n'est plus ainsi que les choses fonctionnent désormais, et seuls les plus méritants s'en sortiront. Quand aux idéaux prônés par ce régime, bien sûr qu'ils sont absurdes. Le sang et sa pureté, ce n'est qu'une vaste blague, j'en suis convaincue. Il n'y a que deux castes : les mages et les moldus. Je me retiens juste d'exprimer mon avis sur la question, qu'on ne me demande de toute façon pas.

Que pensez-vous des rumeurs concernant le renouveau de l'Ordre ? Je suis si habituée à cette vie que je doute qu'une autre soit vraiment possible. Les rebelles sont naïfs de s'imaginer l'inverse. Les plus doués pour la violence seront toujours ceux à l'emporter, mais dans le fond cela n'a pas de réelle importance. J'en suis la preuve. Je suis peut-être une vermine mais je suis toujours en vie, je fais toujours partie de ce monde qu'ils cherchent à modeler à leur image. Inutile de pleurer, de gesticuler contre le gouvernement et ses décisions, de crier à l'injustice. Les gens n'ont pas attendu 1981 pour me traiter de sang-de-bourbe, après tout, et cela a eut le mérite de me rendre moins fragile que tous ces idiots.


Le moldu derrière l'écran

Pseudo/prénom : Syriane/Laetitia

Âge :  23 ans

Pays :  France

Fréquence de connexion  : 1 fois par jour en général

Avatar : Natalie Dormer

Où avez-vous connu le forum ? : Bazzart

Le mot de la fin : Prout !  


Dernière édition par Saga Merrick le Mar 14 Nov - 1:41, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t134-cold-sheets-saga#364
Messages : 248
Gallions : 125
Avatar : Natalie Dormer

Âge : 33 ans.
Sang : Sang-de-bourbe.
Profession : Potionniste d'une minuscule boutique de l'Allée des Embrumes.
Situation civile : Une dénommée Delia a éveillé un feu difficile à éteindre.
Allégeance : Neutre. Elle méprise la rébellion.
Particularité : Aucune.

Inventaire
Disponibilité: Non
Dés de compétence:
avatar



Saga Merrick
imperio - sorcier
imperio - sorcier


Message
Sujet: Re: Cold sheets (saga)   Sam 11 Nov - 1:35

Cistem Aperio
I'm searching low in the night


I'll bury my love in the moondust

« Crois-moi, ce n'est pas ce que tu veux.. »
Elle se tait dans un sursaut, quand le vase se brise contre le mur près d'elle. C'était pourtant un joli vase, qu'il avait sûrement payé une fortune. Mais l'argent, la réputation, il en a plus rien à foutre. Ce qu'il veut, c'est elle. Pas juste sa peau, sa chaire, ses lèvres. Il veut tout, et maintenant qu'elle a dit non, il sait plus rien faire d'autre que hurler.
« T'ES QU'UNE PUTAIN DE GARCE ! »
Il a le souffle court, les nerfs écorchés. Il est tombé dans le panneau, comme un abruti. Enfin, c'est ce qu'il se dit, parce que s'il y avait regardé d'un peu plus près, il se serait pas laisser aller. Elle s'en cachait pas, qu'il n'y aurait rien d'autre ; rien qu'un peu de chaleur humaine pour lui faire oublier le froid de la boutique où elle voit les jours défiler. Parce qu'elle veut être un poids pour personne, Saga, et surtout pas pour un homme bien comme lui, quelqu'un qui mérite une belle vie. Elle garde les yeux baissés, pour une fois, Saga. Y a pas de fierté à être celle qui dit non. Y a pas de fierté à pas se donner le droit de vouloir plus. Elle sert légèrement les poings pour ne pas se défendre, pour ne pas lui rappeler qu'elle le protège en faisant ça. Il la traiterait d'hypocrite, sûrement.
« T'as pas de cœur, Saga. T'es juste un glaçon déguisé en femme, et tu crèveras seule. Dégages de ma vue. »
Elle pensait qu'au bout d'un certain temps, les mots cesseraient de faire mal. Elle profite qu'il ait arrêté de jeter des choses dans sa direction pour prendre la fuite. Elle a presque envie de dire plus jamais, mais elle sait qu'elle pourrait pas s'en passer. Qu'elle crèverait bel et bien seule, sans un peu de cette foutue chaleur humaine.


The cruelest behaviour ain't born

« Miss Merrick, venez par ici, s'il vous plaît. »
La blonde ignore les quelques regards jetés dans sa direction, le reste des élèves quittant la salle de cours. Elle range ses affaires puis se plante devant le professeur d'histoire de la magie, la mine sérieuse.
« Je tiens à vous féliciter pour vos notes de ce mois-ci. Vous les verrez affichées d'ici peu, mais je préfère vous avertir sur un point. »
Les yeux bleus le fixent sans sourciller, malgré la satisfaction qu'elle ressent à cette annonce. Cette année, elle a travaillé dur pour dépasser ses camarades. Une manière de se prouver qu'elle n'est pas moins douée qu'eux, qu'elle a tout autant le droit d'étudier à Poudlard.
« Vos résultats pourraient.. blesser certains égos. »
Elle hausse un sourcil, comprenant lentement où il veut en venir. Avec hésitation, Saga hoche le menton pour signifier qu'elle a reçu le message.
« Si des élèves s'en prennent à vous, signalez le moi, Miss Merrick. »
De nouveau, elle acquiesce. Pourtant, depuis cinq ans qu'elle revient à chaque rentrée entre ces murs anciens, elle n'a jamais signalé le moindre incident. Ils se faisaient parfois rares, comme ces derniers mois. Elle quitte la pièce en s'interrogeant sur ces paroles et ne voit pas les trois garçons qui l'attendent un peu plus loin. Avant qu'elle n'ait eut le temps de fuir, ils la tirent dans un escalier peu fréquenté et la coincent sans peine contre un mur. Elle ne crie pas, bien qu'elle se débatte. Saga sait que plus elle criera, plus ils seront ravis. Pendant que l'un lui tient les bras, l'autre sert ses mains autour de sa gorge et le dernier vide son sac sur le sol. Elle la connaît déjà bien, cette sensation brûlante quand l'air se fait rare dans ses poumons. Il cesse juste avant que d'éventuelles marques ne fleurissent sur son épiderme. Les insultes fusent, mais elle ne les entend plus, à force. Quelques larmes s'échappent, roulant sur ses joues à mesure qu'ils détruisent ses livres. Celui qui dirige, c'est celui qui aime sentir sa gorge sous ses doigts, celui qui s'approche de son visage pour lui souffler ses douces promesses.
« Arrêtes de fricoter avec les profs, Merrick. T'es trop sale pour mériter leur attention. »
Un frisson dégoûté parcoure son échine lorsqu'il presse sa bouche contre son oreille pour finir dans un murmure.
« C'est dommage que tu sois une sang-de-bourbe, avec ta belle gueule, je te retournerais bien. »
Il la lâche et elle se laisse glisser contre le mur. Ils savent qu'elle dira rien, qu'elle est trop fière pour ça. Que c'est pas une balance ni une lâche, Saga.


Whatever you do, don't come back for me

Elle court pour éviter la pluie, puis s'engouffre dans la cabine téléphonique. Il y a si longtemps qu'elle n'avait pas arpenté le Londres moldu. De mémoire, elle tape le numéro de téléphone de ses parents et prie pour qu'il n'ait pas changé. Deux ans qu'elle ne les a pas contacté, après cette lettre pleine de rancœur qu'elle leur avait laissé. Deux ans qu'elle a quitté Poudlard, et que les mangemorts ont gagné la guerre. Elle s'est rendue compte de sa stupidité il y a quelques mois déjà. Quand elle a lu dans le journal qu'un né-moldu et sa famille avaient été exécutés pour trahison, et qu'aucun détail n'était mentionné, son cœur a bondi dans sa poitrine. Bip, bip, fait la ligne, quand soudain sa mère décroche. Elle n'attend pas que celle-ci parle pour s'exprimer. Les mots sortent comme des vagues, son cœur se déversant dans l'appareil.
« Maman, c'est Saga. Je vais bien.. Je suis désolée. Je suis tellement désolée d'être partie comme ça, de ne pas avoir donné de nouvelles. C'est juste que.. Je vous en voulais, mais tout ça c'est terminé. Je voulais te dire que tu ne dois surtout pas essayer de me contacter, de m'envoyer des lettres. Je sais que tu l'as fait plusieurs fois. Ne m'écris pas, s'il te plaît, maman. Les choses ont changé, ici. Ne parles pas de moi, ne demandes pas où je suis. Ne vous approchez plus des sorciers, d'accord ? »
À peine s'est-elle tue que la voix paniquée de sa mère s'élève pour protester et la couvrir de questions. Elle tente d'y répondre mais se refuse à offrir des détails sur cette nouvelle ère dans laquelle les mangemorts ont projeté la société sorcière. S'ils veulent ta mort, tu devrais revenir vivre avec nous, lâche sa mère entre deux sanglots.
« Je vous aime, embrasse papa de ma part. J'essaierai de vous appeler quelques fois par an. »
Quitter le monde magique ? Plutôt souffrir mille morts.


Just a place we have to settle for

« Je n'embauche pas de potionniste. Une assistante, oui. Pour faire le sale boulot. »
La franchise de l'homme la prend au dépourvu. Elle le regarde avec des yeux ronds, plantée au milieu de la minuscule boutique. Elle y fait presque tâche, avec ses escarpins et sa tenue d'employée modèle. Elle a mis son seul manteau qui n'est pas encore troué, rassemblé ses cheveux dans un chignon pour montrer son sérieux. Dans combien de boutiques s'est-elle rendue depuis qu'elle a décroché avec brio ses ASPIC ? Celle-ci est sans doute la plus inquiétante dans laquelle elle soit entrée. Le ménage n'y est visiblement pas une priorité, et tout est fait pour faire fuir les moins hardis des sorciers, y compris une collection de bocaux remplis d'organes baignant dans le formol. Mais Saga n'est pas si facile à effrayer. L'homme d'une cinquantaine d'années la fixe d'un œil peu avenant, de l'autre coté du petit comptoir. Elle a annoncé son nom en arrivant et il a vite compris qu'il avait affaire à une impure de la pire sorte. Sans doute la considère-t-il d'office comme une moins que rien, une souillon. Elle s'apprêtait à sortir son diplôme de son sac mais sa volonté vacille. Le sale boulot ? Peut-elle vraiment se permettre de faire la fine bouche, à ce stade ? Ne devrait-elle pas s'estimer heureuse d'être encore en vie malgré le pouvoir en place ? Droite comme un I, elle annonce d'une voix ferme.
« Je désire postuler. »
Il s'était déjà détourné, retournant à ses comptes, et il lève un œil surpris en l'entendant.
« Oh, je vois. Et quand es-tu prête à démarrer ?
- Maintenant. »
Un sourire fleurit sur les lèvres de l'homme. Pas de joie ou de satisfaction, non ; de moquerie. Une expression sombre, qui la met aussitôt mal à l'aise. Il recule et pousse le rideau cachant l'arrière-boutique. Elle le suit, ses talons claquant sur le parquet noirci par les années. Dans quoi s'engage-t-elle, jusqu'où irait-elle pour gagner quelques gallions et se sortir d'une situation de plus en plus délicate ? Bientôt, elle arriverait au bout de ses économies. Servir de bonne à tout faire pour un magasin de potions, certes miteux, serait toujours mieux que de faire la plonge aux Trois balais.
« Tu connais quelques sortilèges de récurage, n'est-ce pas ? Tu t'occuperas d'accueillir les clients impurs, aussi. Mais si un sang-pur passe cette porte, je veux que tu disparaisses, pigé ? »
Il a toujours ce petit sourire aux lèvres tandis qu'il lui désigne l'atelier de confection des potions et le placard qui sert de réserve. L'endroit est indéniablement sale, les restes de mixture ayant par endroits imprégné le bois et tâché irrémédiablement les meubles. Sa gorge se serre. Que dirait sa pauvre mère, si elle voyait ce à quoi elle en est réduite, elle qui a lutté si fort pour avoir de bons résultats ?
« Allez, au boulot. Et je ne veux pas te voir toucher aux potions ou aux ingrédients à part pour ranger, sinon c'est la porte. »


I'll bury my love in the moondust

Cinq mois. Cinq foutus mois. Mais qu'elle a pu être conne. Elle a envie de vomir, son ventre se tord et les larmes n'ont pas cessé de couler depuis des heures. Elle qui ne rate jamais de cours, n'est pas sortie des dortoirs des Serpentards aujourd'hui. Elle se ferait sûrement coller pour ça. Elle a tiré les rideaux du lit, tiré la couverture au dessus de sa tête. Au début, elle essayait de comprendre, de relativiser. Peut-être que c'était un mensonge, peut-être qu'il ne l'avait pas manipulé comme une vulgaire poupée et que l'autre idiot avait inventé tout ça pour lui faire du mal ? Déjà, le simple fait qu'il sache pour leur histoire, ça foutait en l'air ses théories douteuses. Ce qu'il lui restait de naïveté s'envole, son myocarde balancé par la fenêtre, écrasé sous le poids de la trahison. C'était trop beau pour être vrai, n'est-ce pas ? Le film se déroule une énième fois sous ses yeux. Tous ces petits moments volés, toutes ces premières fois empruntes de maladresse et d'envie. Elle a encore son écharpe, celle qu'elle lui a un jour volé pour le plaisir simple de sentir son odeur. Mais celle-ci n'a plus aucun parfum depuis longtemps, et tout devient mensonge à ses yeux. Il ne l'aime pas. Il ne l'a d'ailleurs jamais aimé. Elle lui a pas dit, à quel point elle pensait à lui quand elle aurait pas dû, comme ça la rendait folle d'attendre parfois des jours pour se serrer contre lui. Imbécile. Elle aurait dû s'en douter. Déjà qu'elle devinait que ça durerait pas, que ça serait jamais sérieux, qu'elle serait toujours son vilain petit secret. Elle, ça lui allait. Mais non. C'est tellement pire. Tout est une blague, un pari à la con entre gamins. Elle aurait dû le fuir dès le début, ne pas même poser les yeux sur lui malgré l'attirance qui l'y avait poussé en premier lieu. Quel genre de sang-pur pourrait vraiment vouloir l'insignifiante Saga ?
Demain, elle n'irait pas à leur rendez-vous nocturne. Elle ne le regarderait plus. Personne ne verrait de différence. Elle n'avait de toute façon jamais quitté l'ombre dans laquelle elle grandissait, même sous les baisers de l'héritier des Mulciber. L'indifférence est pourtant une bien maigre punition pour l'homme piétinant un coeur jusqu'alors épargné.


Less than anything we dream of

Elle surprend son employeur en train d'essayer de concocter une potion. Ses mains tremblent légèrement et elle l'observe avec inquiétude. Depuis deux ans qu'elle travaille ici, elle ne l'a jamais vu dans cet état. Sans doute prend il des calmants pour masquer ces symptômes inquiétants. Comme il finit par abandonner et quitter l'arrière-boutique, elle ne peut s'empêcher de se glisser à sa place et de terminer la recette avant que les ingrédients ne se gâchent. Elle est terrifiée à l'idée qu'il la vire en s'en apercevant, mais il ne dit rien quand il découvre la potion achevée.
Le jour suivant, elle trouve une petite liste de potions à son intention. Quand il vient la voir et se penche pour sentir le résultat de son travail, son visage n'exprime aucune émotion et elle croit qu'il est déçu, que tout est fichu. Mais il lâche un énorme livre entre ses bras en annonçant.
« Ce n'est pas encore parfait. Fais mieux. »
Et elle fait mieux. Jusqu'à ce qu'il estime qu'elle est assez douée pour vendre le fruit de son travail. Il ne la félicite jamais vraiment, et son maigre salaire ne change pas, mais son cœur s'allége. Finalement, elle a atteint son objectif, à force de patience et de volonté.


Those who don't believe in magic will never find it

« Ma petite sorcière.. »
Saga rit, blottie entre les bras maternels. Aujourd'hui, le surnom n'en est plus tout à fait un. L'homme qui est venu leur annoncer la nouvelle vient de partir, laissant une famille étonnée mais émue. Eux les rêveurs, eux qui nourrissent depuis longtemps un attrait pour tout ce qui touche au surnaturel, tout ce qui se cache du monde humain. Eux qui ont donné naissance à une petite sorcière.
« C'est pour de vrai, maman ? »
Il y a des étoiles dans ses yeux, mille questions émerveillées. Son coeur bat la chamade et elle se sert un peu plus fort, jetant un coup d'oeil hésitant à son père. Dans le fond, elle a un peu peur. Peur de partir, de ne plus les voir que pendant les vacances. Un nouvel univers s'ouvre à elle, excitant mais terrifiant.
« Oui, ma chérie, c'est pour de vrai. »


I had to learn how to fight for myself

« Si tu le fais, tu seras une vraie Serpentard. »
Elle y croit. Elle pense, la petite Saga, qu'en obéissant à ses camarades de maison, tout s'arrêtera. Qu'elle cessera de tomber dans les escaliers. D'abîmer ses cahiers par maladresse. De faire des trous dans ses vêtements. De se cogner partout, si bien qu'elle a parfois du mal à cacher les bleus. Tous ces petits mensonges du quotidien, faits pour cacher sa souffrance, elle croit qu'ils s'envoleront si elle leur prouve qu'elle est comme eux. Alors elle obéit.
C'est juste un gosse de première année, un Poufsouffle. Il porte des lunettes pas forcément très jolies, des vêtements recousus. Il a des livres achetés d'occasion et c'est un peu écrit sur sa tête qu'il en a déjà vu des vertes et des pas mûres. Quand elle le regarde, elle sait qu'ils ne sont pas si différents. Sauf que contrairement à lui, elle n'est pas du coté des perdants, du coté des lâches. Elle sait qu'elle sera une grande sorcière plus tard, alors que ce rejeton là, il finira sûrement vendeur d'une boutique de farces et attrape à Pré-au-lard. Saga, elle veut travailler à Sainte-Mangouste, être potionniste. Puis peut-être chercheuse au Ministère de la magie. Inventer des potions, voir son nom dans la Gazette du Sorcier. Elle ne manque pas d'ambition, pas comme ce pantin de onze ans qui ne fait que pleurer sur son sort.
Comme promis, elle glisse dans son verre une petite potion. Pas de quoi le tuer, juste le rendre malade quelques jours. On la félicite, on chante ses louanges brièvement.
« Enfin, ça veut pas vraiment dire que t'es des nôtres. Juste que t'es assez stupide pour suivre les ordres, c'est un bon début. »
Ils en rient bien. Saga, elle se sent un peu coupable quand elle regarde le môme vomir ses tripes. D'un autre coté, elle a cette drôle de sensation de satisfaction. Elle s'en fout presque, de pas avoir réussi à vraiment leur plaire, de s'être faite rouler par leurs promesses. Ce discret acte de malveillance, il a fait trembler ses doigts et frémir ses lèvres. C'est aussi effrayant que délicieux, aussi étrange que plaisant. Elle n'ose pas recommencer, pourtant la tentation est forte. Elle a un peu peur de ce que ça pourrait vouloir dire, qu'elle aime ça, faire souffrir les autres. C'est pas ce que ses parents lui ont appris, elle sait que c'est mal, qu'importe à quel point elle crève d'envie de ne plus être la victime - de devenir le bourreau.


Don't you ever tame your demons But always keep 'em on a leash

C'est plus facile que ce qu'elle s'imaginait. Tendre la bourse pleine de gallions, écrire le prénom dans le carnet rouge sur un coin du comptoir. Elle n'ose pas vraiment croiser le regard du Weasley, c'est sans doute mieux ainsi. Aussitôt, elle quitte la boutique comme si le diable était à ses trousses.
Elle ne pensait pas en arriver là, Saga. Elle a toujours tout fait pour s'éviter les ennuis, toujours su la fermer quand un mangemort, ou juste un sorcier bien au courant de sa supériorité sur elle, s'en prenait à elle. Simples bousculades ou coups répétés, c'était jamais si grave que ça, elle arrivait toujours à rentrer chez elle sans pleurer. Jusqu'à ce gaillard là. Elle se rappelait pas de lui, jusqu'à ce qu'il lui ravive la mémoire. C'est dommage que tu sois une sang-de-bourbe, avec ta belle gueule, je te retournerais bien.
Toutes ses économies sont parties là dedans, mais c'est le cadet de ses soucis. Il a juste commencé par la suivre de temps en temps, par trouver où elle travaille. Il aime la voir accélérer le pas, que ses épaules se crispent et qu'elle garde les yeux fixés au sol tandis qu'elle le fuit. Puis il est passé aux choses sérieuses. Mais elle s'est défendue, elle n'est plus une gamine, elle connaît quelques bons sorts. Il n'a pas aimé. Il a menacé de trouver sa famille, de les tuer. Il a continué d'essayer, et au fil des jours, Saga a commencé à ressentir la peur. La vraie, celle qui ne lui avait pas tordu les entrailles depuis son plus jeune âge. C'était plus quelques bleus. C'était la trouille qu'à chaque instant, il soit là, à l'attendre au coin de la rue. Elle savait ce qu'il voulait, il le lui avait fait comprendre. Il y eut la fois de trop, où il faillit l'avoir. En fermant les yeux, elle sent encore ses mains sur son corps. Mais c'est terminé, tout ça. Il n'essaiera plus. Le Weasley qu'elle a payé va s'en assurer. Elle sait que c'est une connerie, qu'elle fait là. Que peut-être qu'un jour, ça se saura et qu'elle finira à Azkaban, ou simplement exécutée. Sa vie ou sa dignité ? Le choix est vite fait.



_________________
It's clear you think that I'm inferior. Whatever helps you sleep at night, Whatever helps you keep it tight. Tell me to prove, expect me to lose. - Broods


Dernière édition par Saga Merrick le Lun 13 Nov - 3:38, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t134-cold-sheets-saga#364
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


Message
Sujet: Re: Cold sheets (saga)   Sam 11 Nov - 1:37

Bienvenue par ici Ton personnage m'a l'air super intéressant, j'ai vraiment hâte d'en lire plus Si tu as la moindre question, nos boîtes MP sont grandes ouvertes

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit
Messages : 1183
Gallions : 453
Avatar : Iwan Rheon.

Âge : 28 ANS, qu'il vit, 3 ans qu'il survit. Ses jours sont limités, et il s'assure de ne pas perdre le compte. (24.03.1968)
Sang : PUR, il ne pourrait en être autrement. C'est la pureté qui se doit de reigner, la pureté qui se doit de vaincre.
Profession : BRISEUR DE SORTS, perdu au sein du commerce familial, il se laisse porter par le danger, par les découvertes, par la magie. BOURREAU, on se rend utile, on aide le Seigneur, on part à la recherche de nouveaux moyen de tuer, souriant.
Situation civile : FIANCÉ, promis à sa meilleure amie, promis à celle qui lui a sauvé la vie. Relation silencieusement ouverte, relation silencieusement libre. Ils vont aimer autrui avant de revenir s'aimer l'un l'autre.
Allégeance : VOLDEMORT, le grand. Et pourtant, le serpent marqué doute. Il doute parce que le Lord ne veut plus de lui. Il doute parce qu'autrui s'est appliqué à laisser des doutres naître au sein de l'esprit brisé. Il doute parce qu'il est presque AVERY.
Particularité : SÉROPOSITIF, il sait que la mort l'attend, patiente.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Adrastos Lestrange
for blood destroys life
for blood destroys life


Message
Sujet: Re: Cold sheets (saga)   Sam 11 Nov - 2:11

Une née-molduuuuue

Me gusta le début de cette fiche
Officiellement bienvenue, et comme l'a dit Maebh, tu sais où nous trouver si jamais tu as besoin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t56-adrastos#146
Messages : 248
Gallions : 125
Avatar : Natalie Dormer

Âge : 33 ans.
Sang : Sang-de-bourbe.
Profession : Potionniste d'une minuscule boutique de l'Allée des Embrumes.
Situation civile : Une dénommée Delia a éveillé un feu difficile à éteindre.
Allégeance : Neutre. Elle méprise la rébellion.
Particularité : Aucune.

Inventaire
Disponibilité: Non
Dés de compétence:
avatar



Saga Merrick
imperio - sorcier
imperio - sorcier


Message
Sujet: Re: Cold sheets (saga)   Dim 12 Nov - 3:26

Merci à vous deux

_________________
It's clear you think that I'm inferior. Whatever helps you sleep at night, Whatever helps you keep it tight. Tell me to prove, expect me to lose. - Broods
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t134-cold-sheets-saga#364
avatar


Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Cold sheets (saga)   Dim 12 Nov - 15:20

Tu sais déjà ce que je pense de Natalie
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche la belle ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2224
Gallions : 704
Avatar : Phoebe Tonkin

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.
Sang : PUR, ichor royal qui ouvre les portes et sucre le monde. Gouttes cristallines qu'elle ne peut s'imaginer souiller.
Profession : SANS EMPLOI, toutes ses heures consacrées à tenter de voir revenir le contrôle de sa magie. Jour après jour, l'échec est aussi cuisant que la rancoeur.
Situation civile : SOLITUDE d'une illusion que tous regardent de loin sans toucher. Dans ses souvenirs, Maebh est encore mariée à l'amour de sa vie.
Allégeance : VOLDEMORT, c'est bien la seule chose que la mort n'a pas réussi à changer.
Particularité : REVENANTE, ni vraiment morte ni tout à fait vivante à nouveau.

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
knockin' on heaven's door


Message
Sujet: Re: Cold sheets (saga)   Lun 13 Nov - 13:28

Félicitations !
Bienvenu.e sur CM !


Ce qu'on a pensé de ta fiche

Saga est vraiment un personnage super intéressant J'ai hâte de la voir en jeu et d'en apprendre encore plus sur elle, j'adore la façon dont sa complexité ressort dans la fiche comme par exemple avec l'anecdote du poison
Et maintenant ?
Maintenant que ton personnage est officiellement validé, il ne te reste plus que quelques petites étapes avant de pouvoir commencer le jeu sur le forum ! Tout d'abord, il faut venir recenser ton personnage dans les registres (+). Tu peux également ensuite créer ta fiche de liens afin de pouvoir trouver toutes sortes de relations toutes plus dingues les unes que les autres à ton personnage (+).

Une fois que tu commence à RP, n'oublie pas recenser ton premier RP de chaque mois (+). Au fil de ton temps sur le forum, n'oublie pas de garder en tête le système de points (+) qui te permettra d'obtenir des récompenses et d'offrir un aventage à ton camp.

Si tu fondes l'une des familles de sang-purs libres à la création il est obligatoire de créer ta fiche de famille (+). Tu peux également le faire si tu désires fonder ta propre famille de sang-mêlé, mais cette étape n'est obligatoire que dans le cas des 5 familles de sang-pur dont l'histoire est laissée libre.

Quelques petites étapes toutes simples donc ! Et la dernière, la plus importante de toutes : HAVE FUN.

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit



Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Cold sheets (saga)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cold sheets (saga)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club d'excel saga
» SAGA, c'est parti !
» Un Scenario Saga: Le Raid
» Sondage pour Saga: après Kirk Douglas, qui va integrer ma bande !
» Cold war Commander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO :: Fiches terminées-
Sauter vers: