daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 


Partagez | 
 

 Let's be incomplete - Elias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 224
Gallions : 217
Avatar : Emma Watson

Âge : 26 ans (12 juin)
Sang : Mêlé
Profession : Briseuse de sorts/combattante pour l'Ordre
Situation civile : Célibataire
Allégeance : Ordre
Particularité : Aucune

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Eryn McGonagall
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Let's be incomplete - Elias   Ven 29 Juin - 23:00


Let's be incomplete
Eryn & Elias

« And the world will turn and we'll grow, we'll learn how to be incomplete. This here now it's where we touch down. You and me let's be incomplete»
Ça faisait une semaine que cette rencontre me trottait dans la tête. J'vais été fidèle à moi-même : ma langue avait été ascérée, j'avais été tranchante et je ne lui avais laissé que très peu de place pour me parler. Il avait tout de même réussi à me répondre et à me coincer dans mes retranchements.Très peu de gens osaient me répondre vu mon paternel. Elias, lui, semblait s'en foutre royalement. En fait non, pas qu'il s'en foutait, mais ça n'avait pas 'importance dans la mesure où j'avis été trop loin. Et c'était son amour propre que j'avais froissé et il n'avait pas voulu se laisser faire, ce qui était plutôt courageux vu ma réputation. Ce cran avait piqué ma curiosité et mon égo un peu aussi, je devais me l'avouer. Je n'avais pas l'habitude qu'on me réponde de cette façon. En plus, son côté sombre était venu remonter des sentiments en moi que j'avais enfouis bien profondément. Il y avait quelque chose d'énigmatique dans le sorcier. De prime abord, il m'avait toujours semblé très froid, très distant de tout, mais alors qu'il était avec moi, ses yeux semblaient dégager autre chose, une chaleur qui me semblait invitante, ce qui était en complète contradiction de ce que j'avais vu de lui en le croisant dans les couloirs. Quand je voyais sa grande silhouette se promener, il semblait être un sorcier prêt à passer à travers les murs s'il le fallait, comme s'il était fait d'acier.

Je me suis souvent prise à rêvasser durant la semaine suivant notre altercation dans la salle d'entraînement. Je ne comprenais pas comment mon esprit pouvait partir dans des rêveries pareilles alors qu'il m'avait tout bonnement froissée. Il m'énervait même...mais ça m'avait plu. C'était à rien n'y comprendre, mais ça ne valait pas la peine de me prendre la tête comme ça pour une histoire du genre. On s'était pris la tête et c'était tout. Il était parti sans me laisser le temps d'avoir le dernier mot, deuxième frustration de cette rencontre. Certe, il n'en fallait plus beaucoup pour me froisser, mais, franchement, il n'y avait rien eu de typique dans ma rencontre avec le porteur de rune. Me rendant compte que je rêvassais encore, j'ai secoué ma tête pour replacer mes idées alors que je m'hbillais pour sortir faire des courses. Un jean, des basket et un t-shirt bleu clair plus tard, j'étais prête à partir. Mes cheveux libres sur mes épaules, j'ai ramassé mon sac et j'ai transplaner à Pré-au-Lard. La température était clémente et la journée était belle, je n'avais aucune raison de passer ma journée de congé enfermée chez moi.

Je me suis donc mise à me promener à pas lent dans les rues du village jusqu'à ce que je vois cette silhouette. J'ai cu pendant quelques secondes que je l'hallucinais, vu le temps auquel j'y avais pensé dans les jours précédents. Mais en fixant réellement le sorcier, je n'ai pu que me rendre à l'évidence, Elias fixait une vitrine très intensément. La question que je me posais était la suivante: est-ce que je m'arrêtais ou non ? Il m'avait franchement tombé sur le système, mais en même temps ça réparti me plaisait bien. Est-ce que je l'appréciais ou non ? Je n'en avais franchement aucune idée. N'ayant aucun plan mis à part dépenser des gallions, je me suis avancée à pas lent vers la haute silhouette. Arrivée aux côtés du sorcier donc les cheveux sombres tombaient sur son visage, j'ai levé les yeux vers sans qu'il ne semble se rendre compte de ma présence. Son regard me semblait triste et frustré à la fois. J'ai suivi son regard à l'intérieur, mais ne voyant rien d'anormal, j'ai décidé de le sortir de sa contemplation.

« Dis moi, ça t'arrive de sourire. Elle t'a fait quoi la vitrine ? »

Je me voulais drôle, mais je ne savais pas si j'allais atteindre mon objectif. L'humour et moi, depuis quelque temps, nous nous tenions loin l'une de l'autre.


(c) DΛNDELION

_________________
❝I know it's so wrong but I'm so far gone. Don't need you to tell me I'm so cynical. Quit being so over-skeptical. Don't need a metaphor for you to know I'm miserable❞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t1001-i-m-so-far-gone-eryn-m
Messages : 66
Gallions : 97
Avatar : Adam Driver
Âge : 29 ans
Sang : Sang-mêlé
Profession : Libraire
Situation civile : Célibataire
Allégeance : Ordre du Phénix
Particularité : Fumeur et tatoué
avatar



Elias Ainsworth
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Re: Let's be incomplete - Elias   Lun 9 Juil - 13:44

   
Village de
Pré-au-Lard

❧ Eryn&Elias
Posté devant la devanture du magasin des Weasley, le Weasley's quill shop, Élias semblait se perdre d'admiration pour Dieu ne sait quoi. Le regard vague, il semblait avoir perdu toute notion du temps et ne prêtait visiblement que peu d'attention à la foule qui commençait à se faire dense autour de lui. Peu de gens savaient qu'en réalité que ce n'était pas la vitrine qu'il regardait mais, bien ce qu'il se trouvait au travers et plus précisément celle qui se trouvait au travers cette dernière. Susan Weasley. À elle seule, elle avait toujours représenté ce qui comptait le plus à ses yeux. Elle avait continuellement - ou presque - fait partie de sa vie et après la mort subite de son petit frère, c'était un peu comme si elle avait pris la place de ce jumeau qui s'en était allé trop tôt. Bien plus qu'une amie donc, une sœur de substitution qui n'avait pas tardé elle aussi à le quitter - sans la moindre raison apparente.

Au départ, Élias s'était senti très seule, abandonné. Et bien que cela était toujours le cas aujourd'hui, il se surprenait à ressentir comme un sentiment de colère s'il avait le malheur de rester là et de la regarder on ne peut trop longtemps. Tant de question et si peu de réponses. Et jamais, oh grand jamais, il n'avait eu le courage de franchir le seuil de la boutique pour lui faire face - à son plus grand damé. Il ne se passait pas un jour sans qu'il ne regrette cette foutue promesse qu'il lui avait faite il y avait près de dix ans de cela maintenant. Tant de regret, tant de manque et une solitude qui se faisait plus grande à chaque fois qu'il se tenait là.

Et alors, qu'il se laissait à présent submerger par une vague de colère - signe qu'il se trouvait là depuis trop longtemps - une voix familière lui parvenait comme un murmure. « Dis-moi, ça t'arrive de sourire. Elle t'a fait quoi la vitrine ? » Cette voix, ce ton empli de sarcasme il l'aurait reconnu entre mille. Oubliant presque aussitôt ce sentiment naissant de colère, il n'eut même pas besoin de se retourner pour savoir de qui il s'agissait. Eryn McGonagall. La Erynn, celle là même qui n'aurait fait qu'une bouché de lui s'il l'avait importuné ne serait-ce qu'une minute de plus lors de leur rencontre officielle au quartier général de l'Ordre du Phénix environ une semaine plus tôt. « En voilà une charmante coïncidence. » Lançait-il en lui faisant face à présent. Il avait, comme à son habitude, les bras croisés au creux de son dos. Il lui adressait un signe de la tête en guise de salutation et semblait quelque peu surpris qu'elle ait daigné lui adresser quelques mots mais, il n'en dit rien. « Une longue histoire nous lie cette vitrine et moi. Mais, ce serait très embarrassant de la compter. » Ajoutait-il dans un sourire qu'il aurait voulu on ne peut moins affecter par l'ombre d'une tristesse si persistante mais, aussi pour lui prouver qu'il était en effet capable de sourire.


❧ Let's be incomplete ❧


©️Calion

_________________

DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 224
Gallions : 217
Avatar : Emma Watson

Âge : 26 ans (12 juin)
Sang : Mêlé
Profession : Briseuse de sorts/combattante pour l'Ordre
Situation civile : Célibataire
Allégeance : Ordre
Particularité : Aucune

Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
avatar



Eryn McGonagall
confringo - sorcier
confringo - sorcier


Message
Sujet: Re: Let's be incomplete - Elias   Jeu 19 Juil - 15:59


Let's be incomplete
Eryn & Elias

« And the world will turn and we'll grow, we'll learn how to be incomplete. This here now it's where we touch down. You and me let's be incomplete»
Je ne sais pas à quoi je m’attendais en allant voir Elias à ce moment-là. Je me disais que rien de bien ne pouvait en ressortir. Après tout, je l’avais royalement rembarré lors de notre rencontre la semaine précédente. Est-ce que je voulais faire un mea culpa? Reprendre la balle que j’avais clairement échappée? Peut-être. Je m’étais rapidement rendu compte que j’avais sauté à la gorge du sorcier pour pas grand-chose. Je l’avais vu avec mon père et j’avais explosé... comme à mon habitude. Tout ce qui le touchait me rendait complètement dingue et tout ça me faisait réaliser à quel point je devais apprendre à me contrôler. Il était un sorcier important au cœur de l’Ordre du Phénix, je ne pouvais pas espérer que personne ne lui parle. Les gens se référaient à lui, lui demandaient des conseils, voulaient son avis sur tout. Malgré les opinions que j’avais sur mon géniteur, les gens le respectaient, peu importait ce que je faisais ou disais. De toute façon, je ne faisais pas campagne contre Duncan McGonagall, ça aurait été du suicide. Je gardais mon avis pour moi, sauf quand on me le demandait. Je ne cachais pas mon mépris plus qu’il le fallait, mais je ne faisais pas exprès pour l’étaler sur la place publique. Le linge sale se lave en privé.

Tout ça pour dire que j’arrivais vers Elias avec un drapeau blanc, mais avec le ton sarcastique que j’avais pris pour lui parler, ce n’était pas nécessairement évident à voir. Mes intentions étaient bonnes au moins. Au début, le grand bonhomme ne s’est pas retourné, continuant de fixer je ne savais quoi à travers la vitrine. Je savais très bien que ce n’était pas le verre qu’il regardait, mais ce n’était pas à moi de savoir ce qu’il fixait aussi intensément. Quelque chose dans la boutique de plume le bouleversait, mais il n’en parlerait pas à la fille qui l’avait envoyé bouler comme un vulgaire souafle. Il a tout de même fini par se retourner pour me regarder de toute sa hauteur en me disant que la coïncidence était charmante. Je m’attendais à tout sauf à ça, je devais l’avouer. Je m’attendais à une réplique plus cinglante, mais rien du tout n’est venu. Il était resté calme, comme la dernière fois. Les mains dans le dos il m’a salué d’un petit signe de tête. Son air semblait un peu étonné, mais rien de bien remarquable. Ce gars était franchement étonnant. Un petit sourire a fini par apparaître sur les lèvres d’Elias, il semblait un peu triste, mais il était vrai. Je l’ai écouté me raconter sa petite histoire et je lui ai souri aussi, sans la tristesse dans le visage. Comme je le pensais, ce n’était pas une histoire pour moi. Nous ne nous connaissions pas après tout. Son intimité ne regardait que lui.

« Tu préfères que je te laisse avec elle ? Je ne voulais pas briser votre moment, ça a l'air plutôt intense. Je venais m'excuser...pour la semaine dernière. »

Autant y aller directement. Au moins mes intentions seraient connues du sorcier. Et puis bon, je n’étais pas très bonne pour tourner autour du pot. Je trouvais ridicule d’attendre et de jouer avec les mots. Au moins, là, tout le monde savait à quoi s’en tenir. Mal à l’aise, je me suis passé une main dans les cheveux en inclinant un peu ma tête vers la droite en attendant de voir ce que préférait Elias.

(c) DΛNDELION

_________________
❝I know it's so wrong but I'm so far gone. Don't need you to tell me I'm so cynical. Quit being so over-skeptical. Don't need a metaphor for you to know I'm miserable❞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t1001-i-m-so-far-gone-eryn-m



Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Let's be incomplete - Elias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's be incomplete - Elias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrick Elias...
» BE CAREFUL ▬ Declan & Elias & Aubépine & Kathaleen
» [JR] La Diva des Folies![Pv Elias]
» Entre père et fille (pour Elias Davidovitch)
» 27 janvier (partie 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO ::  :: Pré-au-Lard-
Sauter vers: