daily prophet

La Coupe de Quidditch britanique touche à sa fin. Les Hollyhead Harpies sortent vainqueurs du tournoi et la fête bat son plein. La rebellion, elle, murmure (+).
Les tensions montent alors qu'un nouveau revenant est enfermé à Azkaban pour le meurtre "accidentel" de sa fiancée.
Teatime with the Queen : Buckinghamshire est voté le county préféré des sorciers immigrants.



 


Partagez | 
 

 This night we got the evil hand (Ava)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 167
Gallions : 137
Avatar : Hugh Dancy

Âge : 43 ANS et presque autant de mensonges.
Sang : MÊLÉ, il y a bien longtemps que les Karkaroff ont cessé de voir ça comme une honte.
Profession : LANGUE DE PLOMB (salle de la mort)/CHEF DES BOURREAUX, Anatoli donne la mort sans y penser à deux fois.
Situation civile : VEUF par une fois déjà, père du portrait craché de sa défunte femme. FIANCÉ à Cordelia Mulciber, union arrangée aussi inattendue qu'inédite et surprenante. La perspective ne l'enchante pas plus que ça mais Anatoli plie l'échine par devoir (si telle est la volonté des Karkaroff, il en sera ainsi fait).
Allégeance : MARQUÉ depuis si longtemps que le tatouage fait partie de son être. Anatoli a fait la guerre une fois pour le Seigneur des Ténèbres et se lancerait dans une deuxième bataille sans même hésiter.
Particularité : Aucune.
avatar



Anatoli Karkaroff
the great shipwreck of life
the great shipwreck of life


Message
Sujet: This night we got the evil hand (Ava)   Sam 2 Juin - 16:53

This night we got the evil hand And the evil hand gonn' raise the dead
avec ava shafiq

Mai 1996, manoir Karkaroff

Assis dans son bureau, Anatoli attend 20h perdu dans ses pensées. Le chercheur a enfin cédé aux demandes d’Ava, s’est enfin laissé emporter par sa curiosité pour ces fantômes de chaire et d’os. Anatoli s’est jusque là fait un point d’honneur de refuser les propositions de la Shafiq, par affection pour le fiancé de la belle plus que par manque d’intérêt. En effet, le Karkaroff sait - déjà - qu’Edward serait fermement opposé à ces expériences secrètes (à raison, pense amèrement Anatoli). Le langue-de-plomb veut plus que tout percer les secrets de la mort, toucher du doigt les mystères du voile, mais il est mieux que placé que quiconque pour se rendre compte des risques : ce qu’Ava lui demande est dangereux. Désespéré même. Et si ce n’était pour la toute nouvelle puissance magique des revenants, Anatoli aurait probablement continué de refuser. Aurait cherché ses cobayes ailleurs que dans le coeur du Travers. Mais les incidents sont de plus en plus nombreux et il n’est plus rare de voir un revenant condamné à Azkaban après avoir tué telle ou telle personne par accident. Un sort qui pend comme une épée de Damocles au dessus de tout ceux que la mort a touché, un avenir tragique dont le Karkaroff aimerait pouvoir sauver Edward et Ava. C’est ça, plus que ses ambitions, qui a motivé le mortifère chercheur a contacter Ava par hibou. Le rendez-vous a été fixé sans cérémonie dans la pénombre austère du manoir des Karkaroff et Anatoli s’est assuré de l’absence d’Ioana pour la soirée.

Anatoli a été distrait toute la journée, a longuement pesé ses options et ses possibilités. Il y a tellement de choses que le Karkaroff voudrait tester, tellement de questions auxquelles il veut obtenir des réponses. « Madame Shafiq est dans le hall. » l’informe un elfe de maison, ses larges oreilles balayant presque le sol. Le maître des lieux le remercie rapidement avant de quitter son bureau, lissant son costume du revers de la main. Anatoli a fait aménager une des pièces inoccupées du manoir pour l’occasion et a ramené plusieurs instruments de travail du Ministère. Le Karkaroff se pare d’un large sourire lorsqu’il arrive à son tour dans le hall, fidèle à l’image qu’il s’applique à systématiquement renvoyer. Anatoli Karkaroff est joueur, toujours de bonne humeur même lorsqu’il se montre cruel. Un homme à femmes, un hommes de mondanités. Un homme de jeu. Et peu importe que le portrait soit incomplet, peu importe que l’homme ait ses démons et ses secrets : Anatoli s’applique à garder les facettes les plus sombres de son existence aussi secrètes que possible. Le chef des bourreaux est extrêmement protecteur avec ses secrets et, pour cause, il sait mieux que quiconque à quel point ils peuvent rapidement devenir armes entre les mauvaises mains.

« C’est un plaisir de vous voir Ava, comment allez-vous ? » salue Anatoli d’un geste de la tête. La Shafiq est l’exacte portrait de celle qu’elle était autrefois, à l’époque où ils se côtoyaient entre les murs du Ministère. Le Karkaroff a changé, lui. Façonné par le poids des années, le russe a les traits fatigués par la fête et le travail, une barbe naissante et les cheveux plus long que dans sa jeunesse. Seuls ses yeux sont, eux, restés les mêmes. Allumés du même éclat joueur, de la même curiosité dévorante. Anatoli est né avec l’envie de dévorer le monde. Il se racle la gorge, reprend. « J’ai fait préparer une pièce du manoir par les elfes de maison, nous devrions avoir tout ce dont nous aurons besoin. » pas besoin d’en dire plus pour qu’Ava comprenne ce à quoi il fait référence (c’est après tout tout le but de sa visite). Il lui indique un hall à leur gauche d’un geste de la main alors qu’il ajoute, le ton toujours aussi poli - « Je vous serais reconnaissant si vous ne mentionnez à personnes ces visites. » parce que le Ministère n’apprécierait probablement pas vraiment (quoique ce n’est pas encore ce qui inquiète le Karkaroff). Les deux sorciers s’engagent dans le large couloir à la décoration aussi austère que minimaliste et il ne leur faut que quelques minutes pour atteindre une porte de chêne qu’Anatoli ne traîne pas à ouvrir, laissant Ava passer devant lui dans un sourire galant (il a beau ne pas être intéressé par la jeune femme, il en reste rempli de manières). « Installez-vous, je propose qu’on ne tarde pas à commencer… » ses lèvres s'étirent en un large sourire alors qu'Anatoli ajoute, rieur « Ioana sera de retour dans quelques heures et je préfèrerais éviter les questions. » le visage du Karkaroff est toujours plus doux lorsqu'il parle de sa fille.

_________________
PULL UP YOUR THRONE AND SIT
WHERE GOOD AND BAD CEASE TO EXIST

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
This night we got the evil hand (Ava)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz
» liste d'armée evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO :: Habitations-
Sauter vers: