les essentiels

N'oubliez pas de recenser votre RP du mois dans le topic dédié.
Vous aimez le forum ? N'hésitez pas à le faire savoir en votant pour Cistem Aperio sur les top-sites ainsi qu'en postant dans les sujets de publicité (Bazzart et PRD).
Envie de vous investir sur le forum ? N'hésitez pas à demander une quête afin de faire avancer l'intrigue (ici).



 

Temporalité du forum
Nous jouons en avril 1996 !

Partagez | 
 

 Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar



INVENTAIRE
PROFILMessages : 5
Gallions : 0
Âge : Le sol est foulé par tes pieds depuis vingt-six années.


Message
Sujet: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Sam 12 Mai - 10:58

Artemis Selwyn
« Le respect se donne aux personnes qui le méritent,
non à ceux qui le demandent »

Nom : Quand résonne ton nom, c’est la mort qui l’accompagne, cette mort que tu es capable de donner de dix-huit manières différentes sans être détectée. Comme ta famille, tu es une maîtresse des Potions, une Selwyn. Née de la branche secondaire, tu portes sur tes épaules le sentiment d’infériorité qu’éprouve ton père de n’être que le second. Il souhaite revenir sur le devant de la scène, il ne l’a que trop répété. La branche de Rhian Selwyn sera bientôt l’unique.

Prénom :  Pieuse et vierge déesse, douce et vengeresse Artémis, déesse de la chasse, de la lune, séduite d’un seul homme malgré sa promesse. Une bien étrange destinée que t’ont réservée tes géniteurs en t’affublant d’une pareille identité. Peut-on t’estimer heureuse que tu aies échappé à bon nombre de déesses au destin plus tragique ou plus difficile ? Ce fardeau que tu pensais porter n’est rien à côté de ton nom de famille.
 
Date et lieu de naissance : Tu es arrivée, fleur de printemps, comme la rosée du matin en cette fin du troisième mois de l’année. Le 24 Mars 1970, tôt dans la matinée, ton cri a raisonné dans la nuit.

Nature du sang : Voila des siècles que ta famille se vante de son sang. Tu fais partie de ceux qu’on appelle purs. Pour toi, c’est juste un bon moyen de rester en vie. Tu n’envies pas ces moldus, nés-moldus ou autres sorciers non dignes qu’on ne respecte pas. Au moins tu peux marcher dans la rue sans avoir à te retourner à chaque coin de rue.

Statut civil : Tu es surprise que tes parents ne t’aient pas encore mené de force à l’autel, épouser un homme dont tu ignores tout. Sans doute la course à l’allégeance pour obtenir l’attention du mage noir est plus importante. Tu es donc célibataire. On dit que tu as éconduit deux prétendants déjà, l’un d’eux auraient même disparu. Mais tu n’as rien à te reprocher n’est-ce pas ?

Profession : Comme bien des membres de ta famille, tu es rentrée dans le rang. Ainsi, tu occupes une place dans la boutique familiale comme potionniste. Tes talents dans une autre matière font de toi une fournisseuse de la famille. A tes heures perdues, c’est l’herbologie qui occupe ton temps.

Particularité : Aucune

Ancienne maison/école : Sans grande surprise, ce sont les malicieux Serpentard qui t’on accueillie pendant tes années d’études. La vérité est autre. Tu aurais pu rejoindre les rangs des aigles vu ton amour de la connaissance et de la lecture. En vérité, et par opposition à ta famille, ce sont les lions que tu aurais aimé rejoindre, mais à onze ans, a-t-on le courage d’affirmer ses ambitions ? Tu as donc suivi les volonté de ta famille.

Patronus : Bien que douée en sortilèges, tu n'es pas capable de former un patronus corporel. Le mieux que tu aies fait est une fumée blanche à quatre longues pattes. Tu te plais à penser que si tu y arrives un jour, ton patronus sera une biche comme l'animal symbolique de la déesse Artemis.

Epouvantard : La peur, sentiment si difficile à ressentir, si difficile à exprimer aussi. Nul doute que pour toi, ton épouvantard prend des formes diverses symbolisant la mort. Tu n'as pas peur de mourir, plutôt peur de la donner de nouveau, peur également des ordres que tu peux recevoir de ton père ou du Lord lui-même. Ta propre allégeance t’effraie.

Baguette Magique : Le bois d'aulne est le premier composant de ta baguette. Elle représente donc ton sentiment de dualité entre ce qu'on te demande de suivre et ce que tu aimerais peut-être suivre. En son sein se tient une plume de phoenix. Elle est de petite taille, pas plus de vingt-trois centimètres et sa souplesse la donne plutôt douée pour les enchantements.

Je jure solennellement de faire usage du sortilège
Morsmordre

Questions générales

Que pensez vous des revenants ? Irréel, inconcevable. La présence de ces revenants était pour toi quelque chose de chimérique. Tu es partagée entre la peur de les rencontrer, la peur de les côtoyer. Oui la mort fait partie de ton lot quotidien quelque part, toi la potionniste, l’empoisonneuse. Mais à part cette fois, tu n’y as jamais été vraiment confrontée. Avec cette peur, tu partages ce petit quelque chose qu’on appelle la curiosité. Que devient-on ? Mourir, cela fait-il mal ? Comment vivre le fait d’être un revenant ? Que ressent-on ? Ta curiosité est en pleine confrontation avec ta crainte de cette nouvelle race de sorciers. Mais si tu devais faire un choix, tu serais certainement plus effrayée que curieuse.

Que pensez-vous du régime de Voldemort ? Tu as grandi sous ce régime. Tu n’as jamais connu que lui. Poudlard était déjà tombé, le chef de la résistance aussi, ce avant ton entrée. Ta famille le suit aveuglément, elle est désireuse de se voir accorder des privilèges, elle tient à gravir les échelons. Voldemort, tu le crains. Ses idéaux ? Tu ne comprends pas, mais tu respectes. Tu respectes parce que c’est comme ça qu’on fait quand on est bien élevée, c’est comme ça qu’on fait quand on ne veut pas de problèmes. C’est comme ça qu’on fait quand on craint pour sa vie. Pour l’instant, tu es protégée. Mais pour combien de temps ?

Que pensez-vous du retour de Dumbledore ? Avez-vous peur d'une nouvelle guerre ? Tu as d'abord cru à un mensonge, une ruse de la part de vos 'ennemis'. Pourtant, quand tu vois la réactions des mangemorts les plus virulents, tu ne peux que croire à cette rumeur. Le retour de Dumbledore ne te présage rien de bon. Tu penses qu'il ne va faire qu'attiser encore plus la haine et le pouvoir de celui que tu suis. Tu crains pour ta vie, celle de ta famille, celle de tes amis. La guerre ? Il n'y a pas de nouvelle guerre, vous êtes dedans, tu es née dedans. Le conflit a toujours existé, tu as simplement été du côté ou on ne t'a rien demandé. Tu sens que ce jour approche, ce jour où le combat sera si virulent qu'il te faudra pendre l'hippogriffe par les plumes et combattre pour ce que tu penses être le plus juste : ta vie ou un avenir différent pour tous.


Le moldu derrière l'écran

Pseudo/prénom :  Philae

Âge :  Vingt-neuf ans

Pays :  France

Fréquence de connexion  :  Ça varie selon les semaines, de 3 a 7

Avatar :  Danielle Campbell

Inventé ou Scénario ?  Inventé

Où avez-vous connu le forum ?  Sur Bazzart, de mémoire. En fait ça fait des mois que je le connais mais je ne franchis le cap que maintenant.

Le mot de la fin :  Point.  

Crédits :  ©️Av – bluecomet / ©️ImgPrez – tumblr

_________________
en.creation


Dernière édition par Artemis Selwyn le Mar 22 Mai - 21:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



INVENTAIRE
PROFILMessages : 5
Gallions : 0
Âge : Le sol est foulé par tes pieds depuis vingt-six années.


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Sam 12 Mai - 10:58

Cistem Aperio
La connaissance n’est pas le pouvoir, mais elle est liberté


Ensorcelée

Tes yeux émeraude se portent sur l’extérieur. La pluie tombe, tombe encore plus que ce matin. Encore une journée où mettre le nez dehors vous sera interdit. Assise à ta table de travail, tu jettes un œil sur ton frère aîné. Il était bien plus assidu que toi. Ces cours préparatoires avant ton entrée dans cette très célèbre école de sorciers avaient le don de t’ennuyer au possible. Une main s’abat sur ta table, te faisant sursauter, ton frère lui-même ne s’y attendait pas. Tu croises le regard froid de ton père, celui que tu détestes quand il t’est destiné comme maintenant. « Décevante. Ton attitude n’est que le reflet de tes propres capacités. ». Tu baisses la tête, honteuse. Ton père n’aimait pas trop la rêverie. Pour lui, rien ne comptait plus que l’assiduité et la fidélité. « Qui est votre maître ? » « Le Lord, Père » répond fièrement ton frère qui se voit alors accorder un sourire gratifiant. « Qui servirez-vous ? » « Le Lord, Père. » Ta voix timide et mal assurée déplait, une fois de plus. Ton père se plante devant ta table de travail. Il répète sa question plus fort ce qui accentue ton malaise. Tu ne peux laisser ton frère obtenir tous les lauriers. Ta tête se relève et malgré que tes yeux soient plein de larmes de peur, tu répètes ta phrase de manière plus audible. Ton père semble plus satisfait, il te tourne le dos, ferme vos livres d’un geste de baguette et vous ordonne de quitter ces lieux. Vos classes se terminaient toujours ainsi, par une série de questions et réponses faites pour vous conditionner à votre vie future. Quand elles ne concernaient pas le mage noir, c’était Poudlard. ‘Quand vous serez à Serpentard…’ ; ‘Quand vous laisserez votre empreinte dans cet endroit’. Pour ton père, il n’y avait pas d’autres solutions possibles. Vous suivrez ses pas dans la maison de Salazar, vous seriez des modèles, dignes, et le seigneur des ténèbres vous accordera grandeur et puissance. Contre ta poitrine, tu serres ton livre de Sortilèges. Tu emboîtes le pas à ton frère qui se vois de nouveau gratifié. Toi tu n’es qu’une pauvre femme, une erreur de parcours comme disait ton père il y a quelques années. Ta fierté s’emballe, naissante. Tu ne peux décidemment pas laisser ton frère obtenir toute l’affection de tes parents. Demain, tu seras la plus assidue de vous deux. Mais pourtant. Quand ton regard se perd encore sur l’extérieur où moldus et leurs drôles de moyens de transports se croisent sans craindre la menace, tu envies fortement leur liberté.


« Mais taisez-vous, on n’entend rien. » L’aîné de votre petit groupe peste. Tu te chamailles encore avec ta cousine pour une question de place cette fois ci. La petite dernière voue un regard admiratif au plus vieux et reste cloîtrée dans un silence religieux. Alors que tes yeux et ceux de ta cousine se lancent des éclairs visibles au-dessus de la tête de ton frère, tu te ravises. Vos querelles ont moins de sens que ce qui se passe dans le bureau de votre père (et oncle). Vos réunions de familles étaient rares, mais quand elles avaient lieu, c’était que l’état d’urgence avait été programmé. Vos mères avaient préféré s’enfermer dans le petit salon pour ne pas être dérangées. Dans toutes les autres pièces de la maison, les voix des deux frères Selwyn s’élevaient au point d’en faire trembler les murs. Vous autre, précieuse progéniture, vous étiez allongés sur le palier de la maison, bureau en vue, afin d’assouvir votre soif de savoir. Savoir ce qui se passait au dehors, savoir pourquoi l’état d’urgence avait été proclamé par la famille. Ton frère et ton cousin avaient déjà rejoins Poudlard. L’école attendait patiemment ton arrivée et celle de ta cousine à la rentrée prochaine. « Tu crois que c’est pour nous que Père et notre oncle ont voulu se rencontrer ? » Tu soupires. « Si tu écoutais, tu saurais que ça concerne le Lord. » Tu railles, charrie. Ton seul amusement, c’est ta famille. Avec tes cousins, vous vous aimiez comme chiens et chats. Votre père ne cesse de répéter qu’un jour, vous serez l’unique branche importante, mais en attendant, la famille reste la famille et il faut rester liés. Ta cousine te tire la langue comme une enfant, tu répliques de la même manière. Vos frères aînés se mettent d’accord pour vous gronder simultanément. Maintenant que le silence règne entre vous, plus de mots audibles malgré les voix fortes de vos patriarches se font comprendre. Vous entendez parler du Lord à plusieurs reprises. Vous comprenez aussi que vos pères souhaitent s’attirer ses faveurs pour devenir plus proches encore du pouvoir. Avec l’enfance que tu as eu et les cours dispensés dans cette salle de classe, tu sais ce que ça veut dire. Tu n’auras pas le choix. Ton père vous destine à un avenir tout tracé, juste à côté du mage noir. Votre devoir ? Ne pas décevoir votre géniteur, et plus encore, ne pas le décevoir lui. Tu n’es pas certaine que ce soit ce que tu veux. Dans le regard de ton frère, ton cousin, ta cousine, tu vois des yeux brillants. Ils partagent cette ambition. La plus jeune ne comprends pas encore tout. Elle se contente d'imiter son frère aîné. Ton regard à toi inspire plutôt de la crainte. Est-ce vraiment ce que tu veux, convoites-tu la place auprès du mage noir pour toi ou pour ton père ? Et ceux qui y sont actuellement vont-ils vraiment vous laisser prendre la place sans répliquer. Selon toi, cette envie de grandeur n’annonce rien de bon.


Ensorceleuse

Ton chaudron explose, la texture gluante verte se répand sur ta robe, tes cheveux, ton visage, ainsi que sur celui de ton binôme. La classe s’est instantanément tue. Si quelques-uns regardent l’horreur produite, d’autres, se satisfont de s’être installés suffisamment loin pour ne pas avoir été éclaboussés. « Je ne comprends pas. » Tu gardes les yeux fixés sur le chaudron, du moins ce qu’il en reste. Ce n’est pas la première fois qu’on te colle en binôme avec lui, la catastrophe de service. Les autres n’en veulent plus à force d’avoir vu leurs notes dégringoler. Avec tes talents, tu étais certaine de pouvoir supporter sa malchance. Mais non. Chacun des cours passés en sa compagnie, tu avais beau épier ses faits et gestes dans les moindres détails, tu ne comprenais pas. « J’ai tout fait bien, j’te jure ! » Tu sais, tu sais que c’est vrai. L’enseignant s’approche, il semble aussi perdu que toi. Tu es d’ordinaire assez calme et patiente, pourtant quand votre maître des potions t’annonce qu’il va devoir vous mettre un D pour avoir manqué de peu de faire exploser sa classe, tu te lèves et tu sors de la classe. Un D. Toi, tu as eu un D en Potions. Et encore, il t’a annoncé mettre cette note car il connait tes capacités et qu’il ne souhaite pas mettre à sa meilleure élève un T. Si tu te retrouves encore de force avec cet incapable, tu lui donneras un bouquin et tu feras tout le travail toute seule, au moins tu seras assurée d’avoir la meilleure note. Tu essuies ton visage, c’est dégueulasse. La gelée verte termine au sol. Tu comprends ce que c’est que d’avoir des envies meurtres. Une chance que les cachots soient près de ta salle commune, personne ne t’aura vu dans cet état, toi la miss qui veux toujours être parfaite. Et le lendemain, lors du même cours, tu le retrouves. Votre maître des Potions t’offre une chance d’améliorer ta note en recommençant la potion de la veille. Par Morgane, cet homme était un saint. Tu t’assois à côté de la catastrophe, tu ouvres ton manuel, tu lui poses sous le nez. « Tu touches un ingrédient, je te tue, tu touches une page de ce livre, je te tue, tu regardes le chaudron, je te tue. Ton rôle aujourd’hui, c’est de me lire la recette. Tu ne touches qu’avec tes yeux, tu laisses tes mains sous la table et alors je serai assez magnanime pour t’accorder la chance d’avoir un OPTIMAL aujourd’hui. Tu as compris Lestrange ? » Il ne dit rien mais tu vois à sa posture qu’il accepte. Il lit, mais tu n’écoute pas. Les Potions, c’est ta drogue. Tu es dans une sorte de transe. Les ingrédients et toi vous dansez un ballet dans ta tête. Tu as de l’avance sur sa lecture, cette potion tu la connais par cœur. Une merveille de perfection, comme le cercle parfait du ‘O’ qui vous est accordé. Tu es fière, sûre de toi, en particulier quand votre maitre vous avoue avoir rarement vu une création si proche de la perfection pour des étudiants de ton âge. Une erreur est maintenant réparée. Tu jettes un œil vers la catastrophe. Tu sens qu’il est contrarié, mais tu t’en fous. Tu as eu ce que tu voulais. Et il devrait être heureux d’avoir eu la meilleure note. « Pas la peine de me remercier, je l’ai fait pour moi. » Tu n’as pas l’intention d’être gentille. On t’a toujours répété qu’il te fallait être dure si tu souhaitais obtenir ce que tu voulais, et lui et sa frangine t’ont toujours inspiré comme un genre de mépris. Peut-être aussi parce que votre père rejette sur ton camarade et les Lestrange en général, son incapacité à prendre une place de choix auprès du Lord.

Empoisonneuse

Poudlard est terminé depuis bien des années maintenant, et ta vie n’a rien de palpitant. Ce que tu aimes, c’est passer tes journées dans ta serre quand tu n’es pas au magasin. Elle te permet de repenser au passé. Tu vis dans le passé. Elle te rappelle Poudlard et tes jeunes années d’insouciance, celles où malgré le régime en place, tu avais pu vivre presque librement. Si ton manque de courage t’avait empêché de rejoindre les rouges et or, tu ne t’étais pas déplu dans ta maison. Tu y avais fait quelques rencontres sympathiques, d’autres que tu préférais oublier aussi. Tu avais démontré ton talent inné des Potions et tu t’étais trouvé une autre matière de prédilection : l’herbologie.  Toutes ces années, tu as redouté que ton père t’annonce ce qu’il appellerait une grande nouvelle. Une mission du mage noir. Elle n’était jamais venue. Jusqu’à ce jour. « C’est ton tour ma fille. » Ces mots t’ont glacé le sang, tu savais ce que ça voulait dire au fond de toi. Commettre l’irréparable. Ton père était si fier de te voir confier ta première mission. Elle signifiait que vous preniez de l’importance, que votre famille aurait enfin la considération méritée. Il t’en donne les brefs détails, en échange de quoi, tu seras marquée à ton tour. Tu ne devras pas te battre, non. Ton rôle est plus discret. Et c’est suite à cette conversation que te voila en train de fabriquer un poison des plus mortels et indétectable. Prise de remord, tu fabriques aussi une potion qui donnerait un aspect mortel à un corps, sans pour autant que les organes cessent leur travail. Tu la glisses dans ta robe au cas où. Plus vous approchez des lieux de ton destin que ton cœur se serre dans ta poitrine. Un prisonnier, sans doute du camp ennemi. Il est tellement amoché que son corps est déjà presque mort. Les quelques mangemorts ici s’en donnent à cœur joie. Vint ton tour. Le choix ne t’appartient pas hélas. Avec toutes ces baguettes pointées sur toi, tu crains bien plus la mort que le fait d’être marquée. Tu t’agenouilles près du corps inerte de votre prisonnier, tu prends sa tête sur tes genoux. Ses yeux sont vides, éteints. Il n’a même pas peur de mourir. « Je suis désolée. » Tes lèvres bougent afin de lui faire lire ces mots, mais ils ne sont pas même murmurés. Tu fais couler le liquide froid dans sa bouche. Il ne lui faudra pas beaucoup de temps pour agir. Il ne souffre plus, cette fois, la vie a quitté son corps. Autour de toi, c’est la fête, pourtant, tu n’arrives pas à partager leur joie. Rentrer dans leurs rangs ou mourir pour donner quelques instants de répits à un homme qui mourrait tôt ou tard. Tu avais fait ton choix. Ta main dans ta poche serre la fiole de ta potion fortement. Empoisonneuse.

Empoisonnée

Dire que depuis ce jour tu n’es plus la même est un euphémisme. Tu n’étais déjà pas bien joyeuse, torturée mentalement par cette pression causée par ton père et ses lubies. Tu dérailles, tu déconnes. Tu éconduis sans politesse les prétendants que te trouve ton père, il t’arrive de tomber dans le pur-feu alors que tu n’aimes pas ça et que tu ne tiens pas l’alcool. Tu t’adonnes même aux plaisirs de la chair avec un total inconnu. Tu dérailles, débloques. Tu gardes toujours sur toi cette petite fiole de liquide transparent, souvenir de ton échec. Depuis peu, cette marque noire sur ton poignet te la rappelle chaque jour aussi. Tu t’accroches à ce qui t’arrache de ton quotidien, la chose qui te sers de meilleur ami et grâce a qui tu n’as pas encore voulu en finir, tes créations en potion aussi, et tes plantes hybrides encore inconnues du reste des sorciers. Tu t’attaches aussi à ce fou qui a su te faire sentir femme plus que pion dans ton camp. Et puis il y a lui. Lui, aujourd’hui, c’est juste un nom. Son nom.


La nuit est tombée depuis bien longtemps. Elle est glaciale, noire, et dans son épais manteau on aperçoit une forme encapuchonnée, frêle. Elle entre dans le cimetière de ce tout petit village. Ses pas savent où ils vont, et ce n’est qu’une fois arrêtée devant une tombe bien précise que la capuche tombe. Tes yeux lisent et relisent le nom qui orne la pierre tombale. A son sommet, tu déposes une rose blanche, comme tous les mois, puis tu t’agenouilles pour lire et relire ce qui est écrit. Ta victime git sous tes pieds ; tu as bravé ton camp pour récupérer son corps où ils l’avaient jeté pour le rendre à sa famille. Sans doute la seule chose bien que tu aies fait de ta vie. « Faible. Pourras-tu un jour me pardonner. » Comme toujours tu viens lui demander pardon, comme toujours tu sais que ta demande sera sans réponse. Tu viens tous les mois, une date différente à chaque fois pour ne pas te faire avoir. Il n’y a pas de place pour les remords parmi vous. Ta main viendra griffer la marque qui habite ton poignet. Tu la détestes, mais pour survivre, tu es obligée de la respecter. Tu passeras une partie de la nuit ici. Au petit matin, tu gagneras ta chambre, prête à affronter une autre journée, une dans le monde où tu as l’impression de ne pas être à ta place. Tu es l'empoisonneuse, et cette marque est ton poison à toi. Empoisonneuse empoisonnée.

_________________
en.creation


Dernière édition par Artemis Selwyn le Mar 22 Mai - 23:22, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Indigo Parkinson
morsmordre - revenant
avatar


morsmordre - revenant

INVENTAIRE
PROFILMessages : 137
Gallions : 126

Âge : 20 ans / 23 Janvier 1962


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Sam 12 Mai - 11:17

Bienvenue officiellemeeeent J'ai hâte de voir toute la fiche et qu'on puisse jouer notre lien

Courage en tout cas pour ce qu'il te reste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t996-indigo-anger-and-spite-


Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
avatar


knockin' on heaven's door

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
PROFILMessages : 2077
Gallions : 668

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Sam 12 Mai - 15:44

Danielle, je l'ai jouée tout un temps ça me rappelle des souvenirs
Bienvenue sur CA en tout cas ! Il me tarde d'en lire plus sur Artemis Si tu as la moindre question n'hésite pas à contacter le staff, on se fera un plaisir de te répondre et de t'aider

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit


avatar



INVENTAIRE
PROFILMessages : 5
Gallions : 0
Âge : Le sol est foulé par tes pieds depuis vingt-six années.


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Sam 12 Mai - 15:49

Indi - Je fais au mieux et au plus vite, promise Merci

Maebh Je n'y manquerai pas (même si c'est déjà fait) ; J'espère lui faire honneur à cette petite brunette. J'avoue être tombée dessus par hasard, et elle est vraiment cute Merci à toi aussi


_________________
en.creation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Kay Weasley
crucio - sorcier
avatar


crucio - sorcier

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
PROFILMessages : 164
Gallions : 118

Âge : Trente et un ans


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Sam 12 Mai - 18:08

Bienvenue parmi nous jolie Artémis (j'aime tellement la mythologie grecque ) et bon courage pour la suite de ton histoire
Tout comme Maebh j'aime beaucoup ton choix d'avatar, Danielle est tellement adorable

_________________
There is no way back
Now it's like we're scared of getting good ▬ Mirrors start to whisper, shadows start to sing. My skin's smothering me, help me find a way to breathe. Time stood still, the way it did before.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t948-kay-got-a-hole-in-my-so


Duncan McGonagall
confringo - sorcier
avatar


confringo - sorcier

INVENTAIRE
PROFILMessages : 140
Gallions : 74

Âge : l'auror déchu est âgé de quarante-six ans.


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Lun 14 Mai - 21:54

Bienvenue parmi nous.

_________________
lone wolf ✻ graver l'écorce jusqu'à saigner, clouer les portes, s'emprisonner. vivre des songes à trop veiller, prier des ombres et tant marcher. j'ai beau me dire qu'il faut du temps, j'ai beau l'écrire si noir sur blanc. quoi que je fasse, où que je sois, rien ne t'efface : je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Kenya Wilde
confringo - sorcier
avatar


confringo - sorcier

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
PROFILMessages : 327
Gallions : 299

Âge : 35 ans


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Lun 14 Mai - 22:30

OMG Danielle

Bienvenue parmi nous avec ce perso, hâte de voir ce que tu vas en faire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ava Shafiq
imperio - revenant
avatar


imperio - revenant

INVENTAIRE
PROFILMessages : 39
Gallions : 35
(c) lydiasbellarke
Âge : 24 ans. la jeunesse s'étale partout sur le visage, mais l'âme est vieille, déjà usée par la vie et la mort.


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Lun 21 Mai - 0:27

il a l'air très intéressant ce personnage, j'ai hâte de la voir évoluer en rp
(et garde-moi une place, je viens t'embêter sans faute parce que la mère de mon perso est une selwyn donc ava et artémis sont cousines et j'ai vu qu'artémis n'est pas fan fan fan des revenants - ça peut être intéressant )

bienvenue !

_________________

    ❝ Forgive nor forget ❞
    Look straight at the people you kill; don't take your eyes off them for a second. And don't ever forget them because they won't forget you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t947-as-human-or-monster-ano


Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
avatar


knockin' on heaven's door

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
PROFILMessages : 2077
Gallions : 668

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Lun 21 Mai - 23:01

@Artemis Selwyn
Aurais-tu besoin d'un délai pour terminer ta fiche ? Tiens nous au courant, sans nouvelles de ta part concernant ta fiche, ton compte sera malheureusement supprimé d'ici 7 jours
N'hésite pas à nous contacter pour n'importe quel soucis ou question si jamais tu en as besoin !

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit


avatar



INVENTAIRE
PROFILMessages : 5
Gallions : 0
Âge : Le sol est foulé par tes pieds depuis vingt-six années.


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Hier à 0:07

Merci beaucoup à tous

Ava on se met ça au point des que j'ai terminé cette maudite fiche !!

Je veux bien un délai, j'ai eu une longue semaine de reprise au boulot et je n'ai pas eu le temps de m'y atteler. Je compte m'y remettre cette semaine. Merci beaucoup

_________________
en.creation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Maebh Rosier
knockin' on heaven's door
avatar


knockin' on heaven's door

INVENTAIRE
Inventaire
Disponibilité: Oui
Dés de compétence:
PROFILMessages : 2077
Gallions : 668

Âge : VINGT TOIS ANS, le temps s'est arrêté pendant cinq ans pour Maebh. Portrait fantomatique d'un souvenir.


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   Hier à 8:21

Pas de soucis, ce sont des choses qui arrivent et qui sont tout à fait normales Je t'ajoute une semaine de délai !

_________________
SHE'S RAISED
ON THE EDGE OF THE DEVIL'S BACKBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistem-aperio.forumactif.com/t48-you-built-your-crown-wit


Contenu sponsorisé



INVENTAIRE
PROFIL


Message
Sujet: Re: Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Témis « Sous le doux miel se cachent de cruels poisons » (Délai: 29/05)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CISTEM APERIO ::  :: Présentations-
Sauter vers: